L’une des surprises du Mobile World Congress, et peut-être l’une des plus décalées de la grand messe catalane, c’était la présentation de non pas un, mais trois terminaux Nokia sous un Android certes modifié, mais sous Android tout de même. Lequel, en l’absence de certification Google, est Plus >