La filiale de Lenovo, Zuk, en est désormais à son troisième smartphone, puisque le Z2 vient d’être officialisé. La question du logiciel est en revanche en suspens, car si Cyanogen était privilégié pour les terminaux vendus à l’international, tandis que ZUI était réservé à la Chine, il semblerait que l’interface maison de la marque vise une expansion internationale.

ZUI 2.0

Pour l’heure, les mobinautes français n’ont eu que le loisir de tester le Zuk Z1, un terminal sorti dans l’Hexagone sous CyanogenOS, la distribution commerciale de la célèbre ROM américaine. La mouture chinoise du smartphone, mais aussi des Zuk Z2 et Zuk Z2 Pro, présentés en Asie ces dernières semaines, tourne quant à elle sous ZUI 2.0, l’interface créée par la filiale de Lenovo. Mais pourrait bien ne plus se contenter de la Chine…

zuk z1

À croire les indices récoltés par la presse spécialisée chinoise, Zuk serait bel et bien en train de travailler à la création d’une version internationale de ZUI. Sur son forum ZukFans.eu, un fil de discussion a en effet été ouvert, et vise au développement d’une version de « ZUI 2.0 pour Android 6.0 » multilangues, et notamment en anglais. Un indice d’autant plus notable que malgré la présentation des Z2 et Z2 Pro, il n’a toujours pas été fait mention d’une version internationale des deux smartphones, sous CyanogenOS. En revanche, aucune communication, et c’est heureux, ne pointe vers un divorce aussi houleux que celui de OnePlus et CyanogenOS, dont les querelles avaient en leur temps été étalées sur la place publique. Il ne devrait donc s’agit ici que d’une émancipation progressive de Zuk par rapport à la ROM américaine.

Z2

Zuk Z2

Quant à ZUI 2.0, Zuk en détaille déjà la teneur. L’interface misera notamment sur des options dédiées à la sécurité, mais aussi à la gestion des problèmes de chauffe des smartphones, aux activités sportives (tracking des mouvements) et à la détection des empreintes digitales.