Asus a présenté ses nouveaux ZenFone, une gamme complète de smartphones d’entrée de gamme à la fiche technique certes assez modeste, mais aux prix tout aussi modérés, puisqu’ils sont situés entre 99 et 199 dollars. Les appareils sont portés par une toute nouvelle interface, ZenUI.

ZenUI

Asus n’est pas seul sur le secteur des smartphones d’entrée de gamme au design et au tarif séduisants. Après tout, Alcatel One Touch sait faire, Xiaomi aussi, et toute une cohorte de constructeurs chinois remplissent très bien leur tâche. Mais la marque taïwanaise, si elle est déjà présente sur un segment milieu de gamme avec ses PadFone mini ou même FonePad, ne s’est jamais aventurée jusqu’à des tarifs aussi proches du plancher.

99 dollars, vous dites, pour le ZenFone 4, 149 dollars pour le ZenFone 5 et 199 dollars pour le ZenFone 6. Ce n’est pas cher, mais d’autres le font. Et surtout Asus, qui ne s’est jamais positionné comme un vendeur low-cost, n’est pas habitué à des marges revues à la baisse, d’autant plus que la revente de ses parts dans Pegatron en 2012 a amputé une partie de ses revenus. Qui dit marges en baisse dit, en compensation, importants volumes à écouler. Mais comment vendre un maximum de smartphones qui, tout sympathiques qu’ils sont, ne se démarquent pas expressément de leurs concurrents chinois ? Asus propose sa propre réponse : ZenUI. Une interface maison, colorée, supposée simplifier la vie de ses utilisateurs, apportant une touche de couleur dans Android, bref, un design assez chinois, pour les connaisseurs. Pensez à MIUI, à Color OS, à Flyme OS… Heureusement, il y a mieux.

ZenUI, kézako ?

Si Asus veut du zen dans ses finances, il en cherche également dans son interface. Dans les faits, le zen se traduit par une harmonisation d’un design flat coloré reposant sur des thèmes de différents coloris. Les toggles présents dans la barre de notifications sont présentés sous la forme de bulles, les informations s’affichent en blanc sur fond coloré sur l’écran d’accueil, les applications natives d’Asus adoptent le style ZenUI… Une bonne idée d’harmonisation au style assez teenager, mais agréable à utiliser. Dans la catégorie jeunes, on demandera également des stickers dans la messagerie, et tout un panel d’options de personnalisation.

 ZenUI

Pour le reste, Asus mise sur la photographie, avec une fonction de type Time Shift permettant de retrouver, en pleine définition, un cliché capturé juste avant la photo prise au moment du déclenchement. Un mode basse luminosité fait également son entrée via un bouton “Owl” (hibou) : on nous promet de transformer un smartphone en animal nocturne, vaste programme.

ZenUI

DSC00359

Et du côté de l’organisation, une fonction “Remind me later” permet d’envoyer des SMS automatiques en cas de rejet d’appel, ou encore d’obtenir des rappels liés à l’envoi d’emails ou encore au visionnage de vidéos YouTube. ZenUI vise les têtes en l’air, un marché certainement porteur !

ZenUI

ZenUI

ZenUI, mais pour qui ?

La gamme ZenFone ne sera pas seule à profiter de ZenUI, déjà prévue pour recevoir une mise à jour vers Android KitKat. L’interface est déjà intégrée au PadFone Mini, et devrait rejoindre le reste des produits Asus, afin d’en faire un élément véritablement différenciant pour la marque. Reste à voir si la différence sera réellement perceptible par le grand public.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Asus lance les ZenFone : des smartphones de 4 à 6 pouces avec Android 4.3 et ZenUI
  2. Infinix, un nouveau constructeur chinois débarque en France avec des modèles low-cost
  3. ASUS officialise son ASUS PadFone mini 4.3 à Taïwan avec un dock de 7 pouces
  4. Asus Padfone Mini : un smartphone de 4 pouces avec une tablette de 7 pouces
  5. Test de l’ASUS Transformer Pad TF701T, le nouvel hybride de 10,1″ du fabri cant chinois