Grosse journée d’annonces pour Yahoo, qui vient d’une part de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre de cette année et qui a dévoilé dans la foulée un partenariat avec Google, de façon à utiliser ses algorithmes pour l’affichage de publicité sur une partie des recherches des utilisateurs.

yahoo

La publication des résultats financiers de Yahoo montrent que la société américaine n’est peut-être pas la plus en forme de toutes les sociétés hi-tech de la côte ouest américaine, mais qu’elle n’est pas non plus la plus à plaindre. Par rapport à l’année dernière, Yahoo assure une progression de son chiffre d’affaires de l’ordre de 6,8 %, s’établissant à la fin du mois de septembre dernier à 1,226 milliard de dollars. C’est un peu moins que ce qu’espéraient les analystes financiers.

Les bénéfices sont bien au rendez-vous, mais ils sont très faibles (76 millions de dollars), surtout lorsqu’on les compare à ceux de l’année dernière (6,774 milliards de dollars). Il faut toutefois préciser que l’excellent bénéfice de l’année dernière était dû à la revente des actions du site de vente en ligne Alibaba que possédait Yahoo.

De la publicité en provenance de Google sur les pages de recherche de Yahoo

En parallèle de ces résultats financiers somme toute honorable, Yahoo a également annoncé avoir signé un partenariat avec Google. Depuis le début du mois d’octobre et durant les trois prochaines années, Google fournira à Yahoo de la publicité (des liens sponsorisés en fait), qui sera affichée sur des recherches effectuées sur le moteur de recherche de Yahoo, que ce soit sur PC ou sur mobile. Yahoo touchera alors un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par Google sur ces publicités. Cet accord stipule également que Yahoo pourra utiliser le moteur de recherche de Google pour afficher des recherches ou des images.

Ce partenariat fait suite à la fin de l’accord exclusif qui unissait Yahoo et Microsoft jusqu’en avril dernier. Il stipulait que les recherches effectuées sur les différents sites de Yahoo devaient obligatoirement être réalisées avec Bing. Microsoft reversait ensuite 12 % des recettes publicitaires à Yahoo. Marissa Mayer, la PDG de Yahoo, avait alors mis fin à l’exclusivité de cet accord au début de l’année. Yahoo conserve désormais des liens avec Microsoft, mais s’appuie aussi sur la force de frappe de Google en espérant ainsi augmenter ses revenus. Les effets sur les résultats financiers de Yahoo devraient se faire sentir dans les prochains mois.

Comments

comments

No related posts.