Les appareils de Xiaomi n’ont généralement aucun mal à séduire dans leur pays natal. En témoigne le premier jour de vente de la tablette Mi Pad 2 qui, pour son premier jour de disponibilité, s’est affichée en rupture de stock en moins d’une minute.

Xiaomi Mi Pad 2

Un an et demi après le premier Mi Pad, une très bonne tablette au format 8 pouces clairement inspirée de l’iPad, Xiaomi présentait la Mi Pad 2. Un appareil qui, une fois n’est pas coutume, embarque un SoC signé Intel (un Atom X5-Z8500) dans un châssis désormais constitué de métal. Présentée le 24 novembre dernier, la tablette vient d’être mise en vente en Chine. Il faut croire que la marque locale n’en a pas fini avec la course aux records qu’elle affectionne tant, puisqu’elle a affiché son Mi Pad 2 en rupture de stock au bout d’une petite minute.

Comme toujours, on prendra l’information avec prudence, Xiaomi n’ayant pas communiqué le nombre d’unités qu’il avait mises à disposition de ses premiers clients. Tout juste notera-t-on que l’appareil a été autant plébiscité dans sa version 16 que dans sa version 64 Go, et que les internautes qui n’ont pas pu passer commande n’ont pas tardé à exprimer leur déception sur le réseau social Weibo.

Pas plus que les autres terminaux mobiles de Xiaomi, ce Mi Pad 2 n’est disponible officiellement dans nos contrées. Et pourtant, il mérite le détour non seulement pour les améliorations techniques qu’il apporte à son prédécesseur (écran de 7,9 pouces au format 4/3, définition de 2048 x 1536 pixels, 2 Go de RAM et port USB type-C), mais aussi pour son aspect logiciel. Car tout l’intérêt de ce Mi Pad 2 tient à ce qu’il tourne sous Android (5.0 Lollipop avec MIUI 7) et qu’il peut également être acheté sous Windows 10 dans sa mouture 64 Go, mais sans dual-boot permettant de choisir entre les deux OS à chaque redémarrage. Une option d’autant plus intéressante que l’appareil coûte, en Chine, l’équivalent de moins de 200 euros.

Comments

comments

No related posts.