Aujourd’hui, il est possible de faire à peu près tout sans bouger, depuis son application mobile. Commander un taxi VTC, des pizzas, commander ses courses en ligne, ouvrir un compte bancaire mais il n’était pas encore possible de faire le plein sur sa voiture. C’est désormais possible, en Californie.

WeFuel-Truck-1200x900

Il existe déjà une bonne dizaine de services similaires aux Etats-Unis. WeFuel reste la référence, le concept est simple : vous pouvez faire le plein de votre voiture (ou votre moto) depuis une application mobile, de n’importe où. Le camion de WeFuel va se déplacer jusqu’à votre voiture, faire le plein, et vous serez débités. En gros, du carburant à la demande.

WeFuel-4-e1453762776914

Vous payez votre essence 3,11 dollars le gallon, soit environ 0,82 euro le litre. A ces frais, il faut rajouter environ 7 euros de frais de service, c’est le coût de déplacement et de main d’oeuvre. Pour nous européens, ce prix semble très bas, néanmoins je vous assure qu’il est élevé pour les américains. En ce moment, les prix sont situés entre 1,55 et 2,25 dollars le gallon, près de 50 centimes le livre.

Si ce vous venez de lire vous paraît fou, attendez la suite. La startup va également proposer un modèle d’abonnement de livraison illimité à 19,99 dollars par mois (ce sont juste les frais de service, je vous rassure). Les utilisateurs installent une sonde (avec GPS) WeFuel dans leur réservoir pour surveiller les niveaux d’essence et votre position géographique, et WeFuel s’occupe de faire le plein en cas de besoin, même lorsque l’utilisateur n’y est pas.

Une façon d’ubériser un secteur qui évolue très peu. Cela vous inspire ?

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Une application porno Android prend des photos des utilisateurs et demande une rançon
  2. Console OS : Android-x86 a formulé une demande surprenante à Christopher Pri ce
  3. Windows XP : la Chine demande à Microsoft de prolonger le support !
  4. Chronique du pouvoir en terres Android : Google demande à Samsung de mettre ( plus) en valeur ses applications
  5. Pour anticiper la demande (d’Apple), LG va produire des écrans OLED en mass e