Virgin Mobile, le Full MVNO connu pour ses offres agressives et pour ses campagnes marketing très “animalières”, devrait s’associer au troisième opérateur hexagonal dans le cadre de son entrée dans le monde de la 4G.

Virgin Mobile


Pour le moment, Virgin Mobile s’octroie les services d’Orange et SFR pour fournir un réseau mobile à ses clients, tandis qu’il prend à sa charge certains frais d’infrastructures. Le MVNO l’a annoncé récemment, lors de la refonte d’une partie de ses abonnements : la 4G arrivera d’ici l’an prochain dans son catalogue de forfaits.

Comment faire pour proposer de la 4G, quand SFR et Orange se livrent bataille pour obtenir la première place sur le champ de la démocratisation de la 4G ? Faire appel au troisième acteur de ce domaine, Bouygues Telecom, qui compte équiper une centaine de villes hexagonales d’ici le 1er octobre 2013. D’après Le Journal du Dimanche, “selon plusieurs sources proches des deux sociétés, Bouygues Telecom serait en pole position pour remporter le contrat devant SFR et Orange, également approchés par Virgin“. Autant dire que pour Virgin, le mieux placé des MVNO français malgré un nombre de clients revu à la baisse comparé à l’avant-Free Mobile (mais des résultats financiers satisfaisants), le tout serait de ne pas arriver dernier sur le terrain de la 4G, à l’heure où les offres en ligne des principaux opérateurs (B&You, Sosh et consorts) s’apprêtent à profiter des avancées du réseau de l’opérateur qui les hébergent.

Pour Bouygues Telecom, réfractaire jusqu’alors au principe des MVNO sur son réseau 3G, l’affaire pourrait être une manne financière : le JDD estime la transaction à “plusieurs dizaines de millions d’euros“. Si un tel contrat n’est pas appelé à rembourser les frais de Bouygues Telecom, il pourrait lui permettre d’activer le déploiement de sa 4G qui, si elle peut sembler moins chère que celle de ses concurrents, puisque l’ARCEP l’a autorisé à réaffecter ses antennes 2G à ce nouveau réseau, entraine toutefois des frais particulièrement importants. N’oublions pas qu’il s’agit d’une course à la couverture de la quasi-totalité de la population et que, pour satisfaire à cet objectif, tous les moyens sont bons. Si le contrat s’avère bel et bien, ce ne sera certainement pas Virgin Mobile qui s’en plaindra.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. HTC One, le mobile est désormais « en stock » chez SFR et Bouygues Telecom
  2. Bouygues Telecom veut faire baisser la facture de la réallocation des fréque nces 1800 MHz
  3. Bouygues Telecom veut faire baisser la facture de la réallocation des fréque nces 1800 MHz
  4. Refarming 1800 MHz : Bouygues Telecom pourra déployer sa 4G dès le 1er octob re
  5. Le Galaxy S4 arrive en précommande chez Virgin Mobile