C’est une toute nouvelle tablette en « édition limitée » que livre Thomson, très discret sur le terrain des ardoises. Un appareil à l’effigie de Cyprien Gaming et aux caractéristiques… modestes.

tablette-cyprien-gaming

S’il est un produit auquel on ne s’attendait pas, c’est bien celui-ci. Même si la licence Cyprien Gaming s’étend de plus en plus, par le biais de produits dérivés, aucune fuite d’information n’avait en tout cas entouré cette tablette que l’on découvre non pas par le biais d’une présentation officielle, mais dans les colonnes de Twitter.

La tablette Cyprien Gaming donc, puisqu’elle ne semble pas porter d’autre nom précis, est signée d’une marque assez peu connue pour les performances de ses produits. Elle est en effet produite par Thomson, plutôt spécialisé dans les tablettes tactiles d’entrée de gamme, avec une quinzaine de références à son actif, mêlant Android et Windows. Et si elle se présente comme une tablette destinée aux amateurs de jeux mobiles, profitant de l’aura du youtuber Cyprien et de son acolyte Squeezie, joue plus dans la sphère des produits marketing que dans celle des tablettes aux gros bras.

Des caractéristiques d’entrée de gamme

Si l’on en croit les rares revendeurs référençant l’appareil à ce jour, sous le nom de code CY-QD7BK8, la tablette Cyprien Gaming de Thomson est une cousine de se Teo7 ou Hero7, elle aussi au format 7 pouces, mais animée par un SoC quadricœur basé sur du Cortex-A7 cadencé à 1,3 GHz et doté d’un GPU Mali-450MP : à n’en pas douter, une puce d’entrée de gamme signée MediaTek. Elle est en outre couplée à 1 seul Go de mémoire vive, à 8 Go de stockage (avec port microSD), et à une toute petite batterie de 2000 mAh, c’est-à-dire la moitié d’une batterie de Nexus 7 2013. Sa définition d’écran, bien maigre elle aussi, est fixée à 1024 × 600 pixels, soit une résolution de 170 ppp.

Autant dire qu’avec une telle fiche technique, on ne s’attend ni à un punch suffisant pour faire tourner de gros jeux, ni à un bel affichage, ni même à une autonomie véritablement satisfaisante. Bref, le genre de cadeau de Noël à éviter. Notez tout de même la présence d’une prise mini-HDMI sur la tablette, et d’un appareil photo dorsal de 5 mégapixels (2 MP à l’avant), le tout dans une coque de 108 × 188,1 × 9,7 mm.

Tablette Cyprien Gaming

Peu convaincante en termes techniques, et pas franchement à jour au rayon du logiciel (si l’on retrouve Lollipop, il n’est présent qu’en version 5.0 sur la tablette), l’appareil Thomson / Cyprien Gaming vise à coup sûr un public jeune, avide de goodies, et au tout petit budget. La tablette, en « édition limitée de dingue », est en effet livrée avec une batterie externe (vraisemblablement pour pallier les manques de sa batterie interne), trois stickers pour habiller sa coque dorsale, un poster à l’effigie des deux youtubers, une housse colorée et des écouteurs.

Facture pour l’ensemble : environ 100 euros, du moins chez Unikom Informatique. Si vous comptez utiliser une tablette compacte pour jouer, et que les accessoires livrés avec la tablette vous importent peu, on ne saura néanmoins trop vous conseiller de dépenser un peu plus et de vous tourner vers une Nvidia Shield Tablet K1, dont les performances ne sont plus à prouver et que l’on trouve à 199 euros.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Acer Predator 8, la tablette gaming dévoile ses caractéristiques complètes
  2. YouTube Gaming permet maintenant de streamer des jeux Android directement sur son smartphone
  3. YouTube Gaming est prêt à venir défier Twitch
  4. YouTube Gaming est à moitié lancé, avec de grosses ambitions
  5. Concours : Gameloft vous offre une tablette et de la monnaie virtuelle