Microsoft a fait une nouvelle bourde. La firme a « incorrectement publié une mise à jour de test » sur Windows 7 qui a inquiété les utilisateurs. Cette mise à jour semblait en effet être le résultat d’un piratage de Windows Update. Finalement, pas de raison de s’inquiéter, c’était une fausse alerte. Explications.

  • Lire également : Windows serait responsable de 80% des virus sur smartphone

Mercredi, un patch présenté comme important dans Windows Update était disponible. Pas de mise à jour de sécurité au programme mais un pack de langues supplémentaires pour Windows.

Jusque là rien d’étrange. Le problème, c’est que ce patch de 4,3 Mo affichait des éléments qui laissaient croire qu’il s’agissait d’un programme vérolé, et donc que Windows Update avait été piraté.

Parmi les éléments suspects, le nom de la mise à jour qui était plutôt étrange et des liens inaccessibles dans les rubriques « Aide » et « Plus d’informations ». La plupart des utilisateurs ayant signalé cette mise à jour utilisaient Windows 7. Il s’agit donc d’une proportion assez importante.

Les internautes ont alors pris d’assaut les réseaux sociaux pour signaler cette mise à jour et le potentiel piratage de Windows Update. Microsoft s’est finalement exprimé et a expliqué qu’il s’agissait d’une mise à jour de test qui n’aurait jamais du être déployée.

Plus de peur que de mal puisque la plupart des utilisateurs n’ont pas réussi à installer la mise à jour en question qui plantait avant la fin de l’installation. Néanmoins, un utilisateur affirme avoir réussi à finaliser l’installation et explique son OS est devenu particulièrement instable. Espérons pour Microsoft qu’il ne s’agisse que d’un cas isolé.

Dans tous les cas de figure, cette nouvelle bourde remet une fois de plus en doute la sécurité de Windows Update. Une mauvaise publicité à l’heure où Microsoft veut mettre en avant son nouvel OS Windows 10 comme un vrai service pour l’utilisateur.

Via

>

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. La dernière mise à jour OneNote fait apparaître un menu flottant très prat ique
  2. Windows 8.1 Update 1 démarrerait sur le bureau et non plus sur les tuiles
  3. Microsoft veut intégrer Windows Phone 8 et Windows 8 RT aux terminaux Android de Samsung et Huawei
  4. HTC One, une future mise à jour améliorera la qualité des photos
  5. La fin de Windows XP menace la sécurité de 95% des distributeurs de billets