C’est la première grosse annonce après l’échec de la campagne de crowdfunding dédiée à l’Ubuntu Edge. Canonical, l’éditeur de l’OS libre basé sous Linux, détaille un peu plus comment Ubuntu investira le domaine du smartphone. Cela passe par ce premier partenariat clé de Canonical avec l’espagnol bq et le chinois Meizu pour des terminaux livrés en 2014.

Meizu Ubuntu

Nous le pressentions depuis quelques semaines. C’est finalement arrivé. Canonical officialise donc le premier partenariat d’Ubuntu avec bq et Meizu. Les deux fabricants seront donc vraisemblablement les deux premiers à produire leurs smartphones avec l’OS Ubuntu. Meizu, le partenaire chinois, nous le connaissons. Ses smartphones arriveront ce mois-ci en Europe, notamment avec le Meizu MX3, présenté au CES. “Avec la volonté de l’entreprise chinoise d’étendre ses ventes à l’international, y compris à l’Europe et aux Etats-Unis, Ubuntu sera un élément essentiel de cette expansion”, détaille le communiqué de presse de Canonical.

Quid de l’Espagnol ? C’est vrai que l’on a pas beaucoup parlé de bq (BQreader). L’entreprise ibérique vend des tas de choses : des smartphones (la gamme Aquaris), des tablettes, des liseuses… et des imprimantes 3D. Il semble être le partenaire idéal pour permettre à Ubuntu de s’offrir une virée sur d’autres supports que nos traditionnels smartphones. “En 2013, bq a envoyé presque 1,5 millions de produits dans le monde et, en moins d’un an, l’entreprise est devenue le deuxième vendeur de smartphones débloqués en Espagne”, se félicite Canonical. La question des marchés visés par Canonical mérite d’être posée, à l’examen des deux partenaires de la firme.

 

La vision du smartphone « mieux que les autres »… par Canonical

L’éditeur en dit un peu plus sur sa vision du smartphone. Pour Canonical, c’est l’occasion de tacler la concurrence, Google Play en tête, avec le risque de faire d’Ubuntu Touch une sorte de concurrent anti-système. Mark Shuttleworth, le fondateur passe outre : “L’industrie du téléphone mobile a longtemps cherché un autre choix viable que celui proposé par ceux qui règnent aujourd’hui. Ubuntu sera un outil dont le contrôle reviendra à nos partenaires et présente une plate forme attractive pour les consommateurs, se détachant de l’image fatiguée des applications Android et iOS [...]”. Canonical promet ainsi des possibilités illimités pour les opérateurs et les fabricants de smartphones dans la personnalisation des terminaux avec Ubuntu OS. Il ne reste plus qu’à savoir si Mark Shuttleworth (et son OS) tiendra parole : le Ubuntu Phone a du retard à l’allumage et il ne sert à rien de survendre un OS qui n’a pas encore fait ses preuves sur les terminaux mobiles.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Meizu (Russie) confirme l’arrivée d’Ubuntu sur ses smartphones
  2. Canonical dévoile Ubuntu pour tablettes ; la Developer Preview disponible dè s jeudi !
  3. Ubuntu Edge, un smartphone sous Ubuntu Touch pour octobre ?
  4. Canonical baisse le prix de son Ubuntu Edge : 13 jours pour réunir 23 million s de dollars
  5. Ubuntu Touch OS sortira le 17 octobre