Après un très bon Blade S6, ZTE a dévoilé le Blade V6. Le V6 est donc le successeur du S6 puisque ce dernier n’est plus en vente. Si le V6 reprend la majorité des composants du S6, il se distingue par un design qui utilise cette fois-ci l’aluminium et par une fiche technique qui diffère sur certains points. Le prix de vente, quant à lui, a légèrement diminué, puisqu’il passe à 199 euros. Le Blade V6 est-il la nouvelle référence positionnée entre l’entrée et le milieu de gamme ?

ZTE Blade V6 (2 sur 12)

Visuellement, le Blade V6 ressemble beaucoup au Blade S6. Les ressemblances ne sont pas uniquement visuelles puisque les deux smartphones partagent quasiment la même fiche technique. Découvrons la fiche technique du Blade V6, qui place ce dernier entre l’entrée et le milieu de gamme.


  ZTE Blade V6
Système d’exploitation Android 5.0.2 Lollipop
Interface constructeur Mi Favor UI 3.2
Taille d’écran 5 pouces
Technologie d’écran IPS
Définition 1280 x 720 pixels
Résolution 294 PPP
Traitement anti-rayures ?
SoC MediaTek MT6735
Nombre de coeurs 4 x Cortex-A53 @ 1,3 GHz
Puce graphique (GPU) ARM Mali-T720
Mémoire vive (RAM) 2 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM) 16 Go
Micro-SD Oui (2 To max)
Appareil photo (dorsal) 13 mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 mégapixels
Wi-Fi Wi-Fi 802.11 b/g/n (2,4 GHz)
Bluetooth 4.0
NFC Non
FM Oui
Port infrarouge Non
Modem 4G
4G catégorie 4 (150 Mbps)
4G bandes 800 / 900 / 1800 / 2600 MHz
SIM 1 x nano SIM (ou microSD) et 1 x micro SIM
Localisation GPS, A-GPS
USB micro-USB 2.0
Batterie 2200 mAh Li-Ion (inamovible)
Dimensions 142 x 69.5 x 6.9mm
Poids 122 grammes
Couleurs Gris
DAS NC

Par rapport au Blade S6, le V6 troque le Snapdragon 610 pour un MediaTek MT6735. On note également la disparition de 200 mAh dans la capacité de la batterie. Les dimensions ont également été revues à la baisse, pour un mobile plus compact et plus léger. Pour tout le reste – sauf le prix plus faible et une puce Wi-Fi moins performante – le Blade V6 reprend les caractéristiques du Blade S6.

 


L’aluminium est bienvenu

Au-delà de la première étape qui consiste à confondre le Blade V6 avec son prédécesseur le Blade S6, on ressent une certaine montée en gamme dans le design du Blade V6. En effet, ZTE a délaissé une conception entièrement en plastique pour utiliser cette fois-ci un mix entre du plastique et de l’aluminium. Ainsi, les bords du téléphone et la coque sont en métal même si on trouve deux bandes en plastique en haut et en bas de la coque, sûrement pour la propagation des ondes. Le plastique utilisé sur le Blade V6 est de bien meilleure qualité que celui utilisé sur le Blade S6. Cela se ressent dans la prise en main puisqu’on a vraiment l’impression de tenir dans la main un appareil un peu plus haut de gamme. Cette sensation provient aussi bien de l’utilisation massive d’aluminium que d’une finesse accrue.

ZTE Blade V6 (11 sur 12)

On perd cette fois-ci l’écran de type 2,5D (arrondi sur les bords) puisque cette fois-ci, ZTE a intégré une mini bordure en plastique pour protéger l’écran. Cela donne donc l’impression que la dalle est « posée » sur le cadre en aluminium, et c’est plutôt joli. On félicite aussi ZTE qui n’a pas fait remonter les bordures plus haut que l’écran, ce qui évite « d’accrocher » son doigt lors des gestes de balayage.

Du point de vue du design, on sent donc que ZTE a fourni un bel effort pour ce Blade V6 qui est pourtant positionné entre l’entrée et le milieu de gamme. Dans les mains, on a l’impression de tenir un smartphone haut de gamme puisqu’il est très confortable et conçu avec des matériaux qui semblent solides. Les plus ronchons trouveront toutefois que le design du Blade S6 ressemble un peu trop à la concurrence, un hybride entre les terminaux de Huawei et d’Apple.

Voir toutes les galeries

 


Un écran correct

Le Blade V6 reprend la recette du Blade S6 au niveau de l’écran avec une dalle 5 pouces IPS supportant une définition HD (720p). La définition peut sembler faible, et elle peut se sentir dans certains cas (lecture d’un site web non optimisé pour le mobile) mais dans la majorité des usages, les pixels sont assez fins pour ne pas pouvoir être distingués.

ZTE Blade V6 (10 sur 12)

En termes de rendu, c’est moins bon que sur le Blade S6. En effet, la luminosité maximale n’est plus que de 284 cd/m2 et le contraste peine à atteindre 1000:1. On aura donc un peu plus de mal à distinguer les détails en extérieur lors d’une forte luminosité par exemple. Pour les puristes, le rendu colorimétrique n’est pas très bon, avec une forte dérive vers les bleue, que ce soit le point blanc ou même la température des couleurs (environ 8000°K).

Pour les plus exigeants, on trouve la fonctionnalité MiraVision qui équipe de nombreux smartphones dotés d’une puce MediaTek. Cette fonctionnalité permet de régler avec finesse l’affichage : contraste, saturation, luminosité, netteté, température des couleurs, etc. De quoi améliorer l’affichage de base.

 


Mi Favor 3.2 sous Lollipop

Pour la partie logicielle, le Blade V6 est toujours basé sur Android 5.0.2 mais c’est désormais l’interface Mi Favor en version 3.2 qui officie. Celle-ci apporte peu (pas ?) de nouveautés par rapport à Mi Favor 3.0 et on perd d’ailleurs quelques fonctionnalités – inutiles – comme les gestes et mouvements qui permettaient d’interagir avec l’interface. En fait, pour être totalement honnêtes, nous n’arrivons pas à trouver les nouveautés de ce Mi Favor 3.2. Nous avons donc contacté ZTE qui semble lui aussi avoir du mal à nous détailler les nouveautés.

Bref, Mi Favor 3.2 ressemble beaucoup à Android stock avec un panneau des notifications et des réglages similaires à ce qu’on pourrait avoir sur un Nexus. En revanche, le constructeur chinois a intégré quelques fonctionnalités dignes d’une ROM chinoise : l’absence de tiroir d’applications (drawers) ce qui signifie que toutes les applications seront sur l’écran d’accueil, mais aussi la présence d’une fonctionnalité permettant de changer rapidement le fond d’écran, la forme des icônes ou les effets de transition entre les pages d’applications. Si l’absence du tiroir d’applications vous gêne, on peut facilement installer depuis le Play Store le Google Now Launcher.

ZTE-Blade-V6-interface

Cette fois-ci, ZTE a eu la bonne idée de ne pas intégrer cette fonctionnalité à l’appui court du bouton multitâche, mais à l’appui long. Ainsi, une simple pression fait apparaître les applications ouvertes, ce qui est beaucoup plus pratique, ergonomique et naturel. On note la possibilité d’inverser la position des boutons retour et multitâches. La contrepartie, c’est l’absence de « dessin » sur les touches tactiles : on trouve un rond pour le bouton accueil, mais un petit point pour les boutons accueil et multitâche.

De base, Mi Favor intègre quelques applications comme un gestionnaire des fichiers, un outil de sauvegarde vers la carte microSD, un lecteur musical, une application pour écouter la radio FM ou encore un magnétophone. Mi Favor 3.2 intègre également quelques nouveautés en termes de sécurité comme un gestionnaire personnalité des permissions ou encore un gestionnaire des applications au démarrage.

 


Un SoC décevant

À la place du Snapdragon 615 – puce milieu de gamme – du Blade S6, le Blade V6 se pare d’un processeur MediaTek MT6735, une puce d’entrée de gamme. En effet, elle n’est plus de type octo-core mais simplement quad-core. On perd forcément en puissance, d’autant plus que la puce graphique passe d’un Adreno 405 à un Mali-T720. Encore une fois, la puissance théorique de la première est supérieure à celle de la seconde. En matière de mémoire vive, le ZTE Blade V6 conserve 2 Go de RAM. Voyons voir ce que tout cela donne dans la pratique.

  ZTE Blade V6 ZTE Blade S6 Honor 4X Archos 50 Diamond
Ecran 720p 720p 720p 1080p
SoC MediaTek MT6735 Snapdragon 615 Kirin 620 Snapdragon 615
AnTuTu 6.x 28 963 points - - -
PCMark 3 498 points 3 121 points 1 892 points 3 173 points
3DMark Ice Storm Unlimited General 4 990 points 7 675 points 5 347 points 7 948 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics 4 392 points 7 800 points 4 947 points 8 063
3DMark Ice Storm Unlimited Physics 9 540 points 7 267 points 7 456 points 7 043
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen) 2,8 / 5,9 FPS 4,9 / 9,5 FPS Incompatible 15 / 15
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen) 8,5 / 15 FPS 12 / 20 FPS 9,2 / 15 FPS 5,8 / 5,9

Avant d’analyser les benchmarks, commençons par l’usage pratique de la majorité des utilisateurs. Au quotidien, le smartphone ne bronche pas, il est parfaitement fluide. Les applications de base (Facebook, Tinder, etc.) fonctionnent à plein régime, tout comme les petits jeux légers à la Ruzzle ou Candy Crush. Sur les jeux plus gourmands, il faudra baisser la qualité graphique pour espérer disposer d’une fluidité correcte. Sur ce plan, le Blade V6 est en retrait face à son prédécesseur le Blade S6.

3DMark

  • Blade V6 : 4990
  • Blade S6 : 7675
  • Honor 4X : 5347
  • 50 Diamond : 7948

Comme on peut le voir dans les benchmarks, le MediaTek MT6735 du Blade V6 est un peu plus performant que le Snapdragon 615 dans les tâches qui font beaucoup appel au processeur. En revanche, sur la partie graphique, le Blade V6 est moins bon, et ça se ressent dans les titres gourmands. Un petit point négatif pour les accros aux performances.

 


Un capteur photo médiocre

Vous aimez la photo ? Passez donc votre chemin. En effet, même si le Blade V6 intègre un capteur de 13 mégapixels, on ne trouve pas du tout le même appareil photo que sur le Blade S6. La formule optique est différente – peut-être même le capteur – et le résultat n’est vraiment pas à la hauteur. Toutes les photos manquent cruellement de détail, et on s’est même demandé s’il n’y avait pas des traces de doigts sur la lentille. Malheureusement, non, et toutes les photos disposent alors d’un aspect vraiment médiocre.

Le traitement logiciel laisse également à désirer, puisque les blancs sont toujours brûlés, et le mode HDR n’aide pas vraiment. On espère vraiment que ZTE mettra à jour le firmware du Blade V6 pour tenter d’améliorer un peu les performances photographiques du terminal.

1 Blade V6 HDR

HDR

1 Blade V6

Mode normal

Blade V6 macro

Macro

 


Plus de 5 GHz

Le Blade V6 est compatible avec l’ensemble des bandes de 4G en France, avec un modem de catégorie 4 (jusqu’à 150 Mbps). Du côté du Wi-Fi, c’est un peu la déception, puisque le Blade V6 ne supporte pas la bande 5 GHz la plus performante en terme de débit, et se contente donc des normes 802.11 b/g/n sur la bande 2,4 GHz.

Le ZTE Blade V6 dispose d’un logement double SIM : une nano SIM qui est utilisable si la carte microSD n’est pas présente, et une carte micro SIM.

 


Une autonomie en baisse

Le Blade V6 intègre une batterie d’une capacité de 2 200 mAh contre 2 400 mAh dans le Blade S6. Dans la pratique, l’autonomie est un peu moins bonne, forcément. Sur notre test pratique (1 heure de vidéo YouTube avec la luminosité réglée à 200 cd/m2), la batterie du Blade V6 a perdu 25 % de sa capacité. C’est beaucoup trop, et l’autonomie de l’appareil en mode multimédia est donc mauvaise. Elle n’était déjà pas très bonne sur le Blade S6, elle l’est encore moins. À trop miser sur la finesse, les capacités des batteries deviennent trop faibles.

Autonomie

  • Blade V6 : 75
  • Blade S6 : 82