Version:
Android 4.2
Price:
1399 euros

Reviewed by:
Rating:
4
On 22 février 2014
Last modified:22 février 2014

Summary:

Le Samsung Galaxy NX est plutôt réussi en termes d’intégration Android. Avec des connectivités larges, il est bien adapté pour ce qui est du partage. Mais il hérite aussi de quelques défauts, notamment un temps de démarrage et une sortie de veille pouvant être assez longs.

Étendant sa gamme d’appareils photos sous Android, Samsung a lancé à la fin de l’an dernier son premier appareil photo compact à objectifs interchangeables sous Android. Ce qui impressionne dès le début, ce ne sont pas ses caractéristiques techniques ni la qualité des photos, c’est son prix : 1399 euros (prix public conseillé) ou 1250 euros (prix Internet) avec  un objectif de kit 18-55mm. Cela le place bien au-dessus d’appareils de référence qui pourraient être concurrents (Fujifilm X-M1, Sony Nex-7 et Panasonic GX7) qui n’ont pas de connectivité cellulaire et d’intégration Android, mais qui coûtent moins de 900 euros ! Voyons si ce prix est justifié…

Samsung Galaxy NX

Vue d’ensemble

Samsung commençait à avoir la main à la fois sur les Compacts à Objectifs Interchangeables (COI tels que les NX20, NX200, NX300…) et sur l’intégration Android (Galaxy Camera, Galaxy S4 Zoom,…), ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’il ne propose un appareil combinant son savoir-faire dans les deux domaines.

Avec le Galaxy NX, Samsung propose donc un COI haut de gamme avec un capteur APS-C, des connectivités Wi-Fi, LTE et Android Jelly Bean, le tout géré via un écran tactile et un nombre réduit de boutons.

Samsung Galaxy NX

Samsung Galaxy NX

Le Galaxy NX arrive dans une belle boîte qui rappelle qu’il est positionné en haut de gamme.

En termes de dimensions (136,5 x 101,2 x 25,7 mm), le Galaxy NX est proche du NX20 de la marque et se situe entre le bridge et le reflex : sa poignée et l’objectif monté le rendent plutôt volumineux (37,7 mm d’épaisseur avec l’objectif) pour un poids de 495 grammes avec batterie.

Malgré un encombrement relativement important, la présence d’une telle poignée est intéressante car, en plus d’embarquer une batterie à capacité importante, la prise en main est confortable avec le revêtement caoutchouteux qui y a été appliqué.

Samsung Galaxy NX

Samsung Galaxy NX (COI) vs Nikon D5100 (Reflex entrée de gamme)

Samsung Galaxy NX

Profondeurs comparées du Kit Galaxy NX et du D5100 avec 50mm ƒ/1.4

Caractéristiques

Comme l’indique son nom, le Galaxy NX accepte les objectifs à monture Samsung NX.

De base, il est fourni avec un zoom polyvalent 18-55mm (équivalent 27,7-84,7mm) ƒ/3.5-5.6 avec stabilisation optique (OIS). Une touche i-Function permet d’accéder à des raccourcis vers des paramètres.

Samsung Galaxy NX

La monture Samsung NX sur le Galaxy NX et sur l’objectif Kit.

Le boîtier – non stabilisé – possède un capteur CMOS de 21,6 mégapixels (format APS-C de 23,5 x 15,7 mm) avec 20,3 millions de points effectifs. Les sensibilités proposées s’étendent entre 100 et 25600 ISO, mais nous le verrons plus tard : ça bruite de façon sensible dès 800 ISO.

Le capteur dispose d’un nettoyage anti-poussière par ultrasons (attention, la technologie a des limites, il faut encore faire attention en changeant d’objectif).

Samsung Galaxy NX

Le capteur est directement accessible quand l’objectif ou le bouchon ne sont pas en place. Attention aux poussières et traces…

Reprenant de nombreux composants de smartphones, le Galaxy NX n’hérite cependant pas d’un processeur Snapdragon, mais reste sur un processeur Pega-Q quad-core à 1,6 GHz associé à un processeur d’image Drime IV à 0,8 GHz.

L’écran capacitif Super Clear LCD situé au dos donne un bon rendu de l’image sur une diagonale de 12,1 cm (4,77 pouces) sur une résolution de 1280 x 720 pixels. À l’heure où les smartphones haut de gamme ont un écran Full HD, on aurait pu s’attendre à 1920 x 1080 pixels… Affichant ce qui est récupéré par le capteur, le champ de vision est bien sûr de 100 %.

Le viseur est lui aussi électronique mais il est beaucoup moins bon avec une résolution SVGA (640 x 480 pixels). Les personnes peu habituées préféreront viser avec l’écran, tout de même plus confortable, sauf en plein soleil.

Un détecteur de proximité permettra d’éteindre l’écran et de passer au viseur électronique si le visage est détecté.

008_dos_galaxy_nx

Le dos du Galaxy NX avec son viseur électronique et l’écran 4,77 pouces.

Samsung Galaxy NX

Avec un écran tactile, les boutons physiques sont réduits au minimum : flash, marche/arrêt, enregistrement vidéo, déclencheur et une molette cliquable. Relevons la présence d’une griffe flash.

Pour stocker les images, l’appareil dispose 16 Go de mémoire interne, extensibles par une carte micro-SD (jusqu’à 64 Go supplémentaires).

Notons que pour ceux qui n’ont pas déjà eu cet avantage avec un autre produit Samsung, 50 Go de stockage sont offert pour 2 ans sur Dropbox.

Différents capteurs ont également été incorporés, ce sont ceux que l’on retrouve sur tous les smartphones : accéléromètre, lumière, gyroscope, boussole numérique et GPS (A-GPS et Glonass)

 


Connectivités

Pour permettre un partage rapide des photos prises, le Galaxy NX propose une connectivité variée.

Argument de vente fétiche des opérateurs, la 4G LTE est disponible (800/850/900/1800/2100/2600MHz) avec l’habituel HSPA+ (850/900/1900/2100 MHz) au moyen d’une micro-SIM.

Cette connectivité cellulaire ne vous permettra pas d’utiliser le téléphone ou d’envoyer des SMS/MMS dessus, mais vous pourrez utiliser le Galaxy NX comme point d’accès Wifi avec le partage de connexion Android. Très pratique si vous prenez une SIM locale en partant à l’étranger.

Samsung Galaxy NX

La trappe batterie cache la batterie, le slot micro-SD et le slot micro-SIM. À noter : la présence du filetage pour trépied.

Il propose aussi les incontournables Wifi (a/b/g/n 2,4+5GHz), Bluetooth (4.0), HDMI (1.4b), micro-USB 2.0… et supporte le DLNA.

Une prise jack 3.5 est disponible mais il n’y a pas de véritable entrée son, dommage par rapport à la possibilité de filmer en Full HD…

Samsung Galaxy NX

Sur le côté gauche, les prises HDMI, micro-USB et jack.

 


Intégration Android

Fonctionnant sous Android, le temps de démarrage du Galaxy NX n’est pas celui des compacts (quelques secondes) et pas non plus celui des reflex (fraction de secondes)… Il faut tabler ici sur 24 secondes. Heureusement, il peut simplement se mettre en veille et devient alors disponible en 2 secondes.

Galaxy NX

De base, le Galaxy NX se lance en mode automatique de l’appareil photo.

Samsung Galaxy NX

Un écran plus familier en cliquant sur le bouton Home.

Avec Android, outre le partage qui est facilité avec la synchronisation Dropbox, Google+ ou encore l’envoi direct sur Facebook, c’est une pléthore d’applications utiles qui peuvent être utilisées avec l’accès au Google Play Store.

Samsung Galaxy NX

Votre application préférée, nous n’en doutons pas.

De base, des applications sont préinstallées et sont censées vous faciliter l’utilisation des fonctions photos/vidéos du Galaxy NX.

Samsung Galaxy NX

Le Camera Studio vous propose des applications essentielles pour utiliser au mieux les fonctions « Camera » de votre Galaxy NX.

En pratique, il est parfois nécessaire de télécharger le composant correspondant, l’appareil n’est donc pas totalement prêt à l’emploi lors du premier lancement…

Samsung Galaxy NX

L’éditeur vidéo, une application de base qui n’est pas installée à la base…

Parmi les applications qui peuvent être utiles, on retrouve « Suggestion Photos » qui permet d’avoir des idées de photos grâce aux images géolocalisées partagées sur Panoramio…

Samsung Galaxy NX

Galaxy NX

Suggestion Photos

Autrement, on peut bien sûr utiliser tout type d’applications : jeux, réseaux sociaux, navigation, news,… et exploiter les différentes connectivités.

Galaxy NX

 


Prises de vue

Le Galaxy NX permet de prendre des photos et des vidéos, avec prise de son.

Les photos sont enregistrées en JPEG et/ou en RAW selon plusieurs ratios : 3/2 (argentique), 16/9 (numérique), 1/1 (carré)…

Galaxy NX

Pour la vidéo, ce sont des vidéos MPEG-4 compressées en h264 qui seront enregistrées avec du son AAC 48kHz, jusqu’en 1080p (25ips max), une fréquence de 50ips est possible en 720p. Malheureusement pour les vidéastes, tout se passe ensuite en mode auto. Vous ne pourrez pas régler la profondeur de champ ni l’ouverture pendant que vous filmez…

Galaxy NX

La prise de vue peut se faire selon 3 groupes de modes : Configuration automatique, Intelligent, Expert.

En configuration automatique, le Galaxy NX fonctionne comme un mode automatique classique. Les modes Intelligents vous permettent de sélectionner le type de scène, les réglages étant optimisés selon votre choix. Les modes Experts donnent accès aux modes PSAM que l’on retrouve habituellement sur les appareils proposant des réglages manuels.

Galaxy NX

En plus des 3 groupes de modes, un bouton « Mon mode » donne accès à des modes ou types de scènes favoris.

Mode configuration auto

Le mode « Configuration automatique » donne accès à des réglages de base : taille d’image, format d’enregistrement, flash, retardateur, géotaggage, dossier, commande vocale, partage…

Galaxy NX

La mise au point est efficace : l’autofocus s’appuie en effet sur un système combinant détection de phase (105 points) et détection de contraste (247 points). Elle s’active par une tape sur l’écran.

Un illuminateur d’assistance vert peut s’allumer.

Galaxy NX

L’autofocus en action.

Pour prendre la photo, il suffit de presser le déclencheur ou le bouton photo présent à l’écran.

Modes « Intelligents »

Le Galaxy NX propose une grande variété de scènes. Il y en a tellement que l’on peut parfois hésiter sur ce qui serait le plus approprié !

On ne s’attardera pas dessus, ces modes permettent de choisir un type d’environnement de prise et le choix permet d’avoir des réglages optimisés : mise au point sur le visage et faible profondeur de champ en mode portrait, verts et bleus accentués et grande profondeur de champ en paysage, durée d’exposition plus longues en modes nuit, etc.

Galaxy NX 026_intelligent2 027_intelligent3

Modes « Expert »

Les modes Experts sont ceux qui laissent la plus grande latitude dans les réglages à l’utilisateur. On y retrouve les mode PSAM présents sur les reflex et maintenant sur les COI.

Avec le mode M, qui permet de personnaliser tous les réglages, ont pourra fixer la « vitesse de l’obturateur » (il faudrait parler de temps d’exposition car il n’y a pas vraiment d’obturateur…), l’ouverture, la sensibilité, la balance des blancs, le type de mesure de luminosité, la cadence…

Galaxy NX

Pour les novices, l’interface peut vous expliquer l’utilité de chaque réglage.

Les modes P, S et A vous demanderont de régler la valeur d’exposition.

Galaxy NX

Le mode P, le mode Expert où l’appareil fait presque tout.

Vous aurez remarqué que les réglages semblent se faire selon un système de molettes virtuelles, adapté pour un utilisateur « standard ». Le Galaxy NX propose une interface différente pour l’utilisateur « professionnel ».

Galaxy NX

Avec un affichage pour utilisateur « professionnel », les réglages peuvent être plus rapidement modifiés que dans l’affichage utilisateur « standard ».

Les photos prises peuvent être regardées via l’application Galerie, qui propose les fonctionnalités habituelles.

Galaxy NX

Diaporama, cadre photo, édition…

Galaxy NX

Les photos peuvent être modifiées dans l’application Galerie, mais les photos générées seront de taille réduite.

Galaxy NX

Les données EXIF de vos photos sont affichées de façon exhaustive.

De manière générale, tous les réglages se trouvant sur les appareils photos reflex sont accessibles via les menus du Galaxy NX. L’appareil est complet côté fonctionnalités mais – bien qu’un set de réglages User soit paramétrable – l’absence de véritable bouton physique de raccourci rend difficile le passage rapide – par exemple – d’une scène intérieure à une scène extérieure.

 


Tests sur le terrain

Le Galaxy NX est fourni de base avec un 18-55mm dont les spécifications semblent être celles des objectifs des kits reflex d’entrée de gamme. On peut déjà en dire que malgré une certaine polyvalence d’usage, cet objectif va pêcher dans les environnements sombres ou si l’on a besoin de créer des effets liés à une faible profondeur de champ.

Galaxy NX

Photo en extérieur

Galaxy NX

Photo zoomée en intérieur

Galaxy NX

Photo en intérieur (bah tiens, Ulrich !)

Montée en sensibilité ISO

Pour tester la montée en sensibilité du Galaxy NX, mettons-nous dans la situation classique de touristes en visite dans une grande ville.

Entre ISO100 et ISO400, les couleurs sont bien respectées et le bruit est négligeable.

Galaxy NX

ISO 400

À ISO800, un moutonnement est perceptible, mais les couleurs restent bien respectées.

Galaxy NX

ISO 800

À ISO1600, le bruit devient important mais les couleurs restent encore bien respectées.

Galaxy NX

ISO1600

 À ISO3200, le bruit est important et les couleurs tirent vers le bleu.

Galaxy NX

ISO3200

À ISO6400, le bruit s’accentue encore, il s’agit de la dernière sensibilité exploitable mais les détails sont déjà bien estompés. Au-delà à ISO12800 et ISO25600, les couleurs ne sont plus du tout respectées et l’on ne peut plus voir de détail dans l’image, le Galaxy NX fait alors de l’impressionnisme période bleue.

Galaxy NX

ISO6400

Galaxy NX

ISO12800

Galaxy NX

ISO25600

Bien que doté d’un capteur APS-C, le Galaxy NX est loin de rivaliser avec des capteurs APS-C de reflex ou de COI récents. Le moutonnement observé à ISO3200 sur un reflex d’entrée de gamme s’observe ici dès ISO800. La sensibilité max de ISO25600 du Galaxy NX est quant à elle un argument à oublier (ou alors en dernier recours) : on ne peut rien exploiter au delà de ISO6400, qui est déjà un extrême.

 

Stabilisation optique

Zoomons à présent pour tester le stabilisateur optique. Le mécanisme OIS est censé réduire les flous dus aux tremblements du photographe (cela ne réduira pas les flous de mouvement du sujet de la photo).

Nous allons tenter de voir les détails du monument en prenant une photo à 1/6e de seconde. Un temps suffisant pour capturer du flou de tremblement.

Galaxy NX

Photo avec maintien du déclencheur : c’est net grâce à la stabilisation optique.

La stabilisation optique remplit bien sa fonction, dès lors que les seuls mouvements à compenser sont les seuls tremblements de la main. Sur ce point, je vous conseille d’adopter une position stable et de prendre vos photos de nuit en petite rafale, pour vous permettre de choisir la plus nette.

 

Marquage GPS

Le géotagging est une fonctionnalité qui peut être activée dans les paramètres du Galaxy NX.

Galaxy NX

Photo géotagguée, prise depuis la rive droite de la Seine.

Galaxy NX

Les données de localisation enregistrées me placent sur la rive gauche…

Après de nombreux essais, il semble que le géotaggage des photos soit imparfait avec jusqu’à 300m de différence, malgré une présence en terrain dégagé.

Paradoxalement, une navigation GPS avec le Galaxy NX me localisait toujours au bon endroit pendant mes tests. Un problème logiciel ?

L’autonomie de la batterie de 4360 mAh est bonne. Le test CIPA donne un nombre de 440 photos sur une charge. En pratique, avec la synchro Google+ activée et avec 20% de géotaggage, je suis arrivé à environ 650 photos (certes sans flash) sur une plage 9h-22h. Ce nombre descend à environ 400 avec une synchronisation 4G alternant avec du WiFi.

 

Tests avec l’objectif portrait 45mm f/1.8

Comme indiqué plus haut, le 18-55mm avec son ouverture maximale à ƒ/3.5 ne va pas vous permettre de prendre des photos avec une faible profondeur de champ. C’est pourquoi il vous sera peut-être nécessaire de faire l’acquisition d’un objectif à grande ouverture pour vos expériences photographiques avec le Galaxy NX.

Le 45mm ƒ/1.8 que nous avons testé a donné de jolis résultats avec des bokehs (flous d’arrière-plan) remarquables. Toutefois, nous regretterons que le diaphragme ne soit pas symétrique ou parfaitement circulaire : les flares observés sur les photos sont des ovales (pas vraiment esthétiques, eux).

Galaxy NX

Quoi de plus appétissant qu’un plat photographié avec une faible profondeur de champ ?

Galaxy NX

Des macarons dorés qui auraient aimé un flare polygonal ou circulaire.

Conclusion

Design 7/10

Reprenant le design des autres COI de Samsung, le Galaxy NX offre une conception plutôt sobre et une prise en main confortable grâce à sa poignée. Il demeure toutefois encombrant puisqu’aussi gros qu’un reflex d’entrée de gamme.

Ergonomie 6/10

Pour une utilisation en mode auto, le Samsung Galaxy NX est très agréable avec ses contrôles écran, tous les réglages sont à portée de main. Mais pour un usage plus avancé, les boutons physiques manquent cruellement. Et en utilisation Android classique, il n’y a pas de bouton gérant le volume…

Fonctionnalités 8/10

Le Galaxy Camera reprend tous les paramètres habituellement disponibles sur un APN.

L’intégration Android est plutôt réussie. Le partage et les synchros automatiques fonctionnent très bien. L’appareil est fourni avec Lightroom 5 d’Adobe (utile pour traiter les fichiers RAW), mais on peut s’interroger sur la pertinence des applis Android fournies et sur le fait qu’elles ne soient pas prêtes à l’emploi.

Réactivité 7/10

En faisant abstraction du temps de démarrage d’Android, Samsung a bien progressé sur les délais de disponibilité de l’appareil photo. Il faut dire aussi que l’objectif n’a pas besoin de se déployer par rapport au Galaxy Camera. La prise de vue en devient rapide, dans des délais plus réduits que les compacts, mais encore en dessous des autres COI et des reflex.

Qualité d’image 7/10

Le Galaxy NX fournit des images de bonne qualité, mais lissées en JPEG et bruitées à partir de ISO1600. La montée en ISO se fait moins bien qu’avec d’autres COI à capteurs APS-C.

Autonomie 7/10

Aidée par une grosse batterie, l’autonomie du Galaxy NX est bonne. On peut facilement tenir une journée de visites touristiques à condition de ne pas avoir constamment le flash, des synchros de données ou le géotaggage… et en n’ayant pas une utilisation d’applis Android.

Notre avis
07/10

Le Samsung Galaxy NX est plutôt réussi en termes d’intégration Android. Avec des conductivités larges, il est bien adapté pour ce qui est du partage. Mais il hérite aussi de quelques défauts, notamment un temps de démarrage et une sortie de veille pouvant être assez longs.
Les images produites sont bonnes, bien qu’en retrait par rapport à d’autres Compacts à Objectifs Interchangeables. Si l’on reste sur des réglages automatiques, on se satisfera de l’interface proposée pour la prise de vue. Mais pour quelqu’un qui voudrait personnaliser les réglages, la modification entre deux prises en intérieur puis en extérieur (ou inversement) pourra se révéler complexe.
Le Galaxy NX est un bel appareil sur lequel Samsung réussit plutôt bien la mariage d’Android avec un Compact à Objectifs Interchangeables. Les images sont de bonne qualité, les usages possibles sont nombreux…
Mais l’intégration d’Android justifie-t-elle réellement de doubler le prix par rapport à un compact avec capteur APS-C et objectifs ? A notre avis, non. Sauf nouveauté extraordinaire ou amélioration sensible de la qualité des images, les successeurs du Galaxy NX devront passer au moins en dessous de la barre des 1000 euros pour atteindre le juste prix.
Sauf si vous avez vraiment besoin d’un appareil deux-en-un, vous trouverez pour le moment plus d’avantages à acheter un appareil photo équipé en WiFi et un smartphone de milieu ou haut de gamme.

  • Bel écran Super Clear LCD
  • Connectivité complète
  • Poignée comfortable
  • Autonomie raisonnable
  • Version récente d’Android (Jelly Bean)
  • Adobe Photoshop Lightroom 5 fourni
Pour
Contre

  • Peu de boutons et de raccourcis de réglages
  • Bruit sensible à ISO800 et élevé au-dessus des ISO1600
  • Utilisation d’un capteur 3/2 avec un écran 16/9 e
  • Vidéo uniquement en mode auto
  • Prix trop élevé

 

Test réalité par Richard Ying (twitter)

Richard Ying travaille sur les projets web et applications mobiles d’un groupe média. Blogueur vétéran (mais retraité), c’est un amateur de photographie et de voyages, mais aussi de geekeries scifi+hightech.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Samsung officialise son Galaxy Camera 2, le premier appareil photo sous Android 4.3
  2. Samsung Galaxy S5 : un appareil photo de 16MP et de nombreux modes caméra ?
  3. Galaxy S5 : pas de stabilisateur OIS pour l’appareil photo ?
  4. Test du Samsung Galaxy S4 (GT-I9505)
  5. Camera Mute : coupez le son du déclencheur de votre appareil photo (smartphon es Samsung, LG, Lenovo, Huawei)