Review of: Acer Liquid S2
testé par:
Laure Renouard
Version:
4.2.2
Price:
549 euros

Reviewed by:
Rating:
3
On 21 décembre 2013
Last modified:21 décembre 2013

Summary:

Acer dans le monde des phablettes haut de gamme ? La promesse est là, mais pas vraiment les faits. Moins cher que les autres modèles de même format sous Snapdragon 800, le Liquid S2 n’est pas réellement à la hauteur, notamment en matière de photographie, où le bât blesse cruellement. L’autonomie est également loin du compte. Au final, on a l’impression que la marque, voulant mettre le meilleur dans son appareil, a eu les yeux plus gros que le ventre et n’a pas véritablement pu optimiser son appareil.

Acer n’a jamais été connu comme un fabriquant de smartphones haut de gamme. La marque taïwanaise a d’abord conquis ses lettres de noblesse en tant que constructeur d’ordinateurs portables, avant de se lancer dans la téléphonie avec une gamme Liquid après le rachat de la firme Eten, connue pour ses appareils de la marque Glofiish. Ainsi commençait le destin d’Acer dans le domaine de la mobilité, alors que Samsung n’en était encore qu’à ses balbutiements et que le terme de smartphone ne parlait pas encore au grand public. Et puis vint le Liquid S2. 

Acer Liquid S2

Acer dans le monde des phablettes, ce n’est pas tout à fait une nouveauté. Nous avions d’ailleurs testé la bête, le Liquid S1, dans le courant de l’été 2013, quelques semaines seulement avant la présentation de son successeur, le Liquid S2. Sous Android Jelly Bean 4.2.2, le terminal embarquait un écran HD de 5,8 pouces, un processeur Mediatek MT6589T, 1 Go de RAM et un capteur photo de 8 mégapixels. Un appareil de milieu de gamme au mieux, mais certainement rien de plus pour cette toute première phablette d’Acer. C’est à l’IFA 2013 qu’Acer, au cœur du salon berlinois, a choisi d’officialiser en Europe son Liquid S2, que nous avions pu apercevoir quelques semaines plus tôt toutefois. Dans le même temps, rappelons-nous que Samsung montrait au grand public sa troisième génération de Galaxy Note, avec un appareil de 5,7 pouces facturé 700 euros, bardé de fonctionnalités logicielles, assorti d’un stylet intelligent, et ambassadeur du processeur Snapdragon 800 exploité au sommet de ses fonctionnalités, puisque la phablette est capable de filmer en 4K. Même pas peur, Acer ? La marque a présenté son propre modèle d’appareil dans le même temps, faisant certes beaucoup moins de bruit autour du Liquid S2, mais tout de même. Il s’agit du deuxième appareil du marché à être commercialisé avec une capacité à enregistrer des vidéos en 4K, et même du premier à être présenté avec une telle fiche technique. C’est beaucoup pour Acer, dont l’historique est différent, très récent dans la téléphonie mobile, plutôt inscrit dans l’entrée ou le milieu de gamme. Et surtout, la firme travaille sur l’open-market : de fait, mis à part quelques partenariats ci et là (on pense au petit Liquid Z3 fourni en pack dans l’offre Telib chez Virgin Mobile), on ne retrouve du Acer que chez les revendeurs. Qui dit absence d’opérateurs, dit absence de subventions, mais aussi prix adaptés à ce marché où les acheteurs privilégient les offres sans engagement. Mais une phablette à petit prix par rapport aux autres – c’est effectivement le cas, puisque le Liquid S2 coûte actuellement environ 550 euros chez les revendeurs en ligne – ne peut se permettre de sombrer dans le low-cost. Et c’est tout l’enjeu d’Acer, qui présente un appareil en forme de porte-étendard, de démonstration de savoir-faire, de poil à gratter dans le dos des “grands” constructeurs. Snapdragon 800, écran Full HD, enregistrement 4K… tout y est. Essai transformé ? C’est l’objet de ce test.

 


Contenu du coffret

Dans un coffret assez élégant, dans l’esprit du Liquid S1, on retrouve un chargeur secteur avec câble USB amovible, mais aussi une paire d’écouteurs intra-auriculaires dont le cordon rouge rappelle la coque de l’appareil, et accompagnés de trois jeux d’embouts en silicone. Un guide de démarrage complète le tout, ainsi qu’un petit outil destiné à ouvrir la trappe de la carte nano-SIM.

 


Caractéristiques

Avec son Liquid S2, Acer propose une véritable montée en gamme, puisque l’on retrouve un appareil de format 6 pouces, doté d’un écran IPS Full HD (1920 x 1080 pixels), sous lequel se cache le fameux processeur Snapdragon 800 de Qualcomm cadencé à 2,2 GHz, et couplé à 2 Go de RAM. Côté stockage, on compte sur 16 Go d’espace interne extensible grâce à une carte microSD, sans oublier un capteur photo de 13 mégapixels capable de tourner des vidéos en 4K, une connectivité Bluetooth 4.0 et bien sûr le support du réseau 4G. De très grand format, le Liquid S2 atteint des dimensions de 166 x 86,2 x 8,9 mm pour 229 grammes. À titre de comparaison, le HTC One Max, avec sa coque en aluminium et son aspect mastodonte, affiche 217 grammes sur la balance, quand le Galaxy Note 3, légèrement plus petit, pèse 168 grammes. Notez qu’une batterie de 3300 mAh est présente pour animer l’appareil qui tourne, rappelons-le, sous Android 4.2.2, comme le Liquid S1.

Modèle
Acer Liquid S2
Samsung Galaxy Note 3
Version Android Jelly Bean 4.2.2 Android Jelly Bean (4.3) avec TouchWiz
Ecran 6 pouces 5,7 pouces
Technologie IPS Super AMOLED
Définition 1920 x 1080 pixels (Full HD) 1920 x 1080 pixels (Full HD)
Traitement contre les chocs & rayures Oui (Gorilla Glass 3) Oui (Gorilla Glass 3)
Résolution 367 ppp 386 ppp
Réseaux 4G (Cat 4) 4G (800/1800/2600 MHz) / HSPA+ / 3G
WiFi Oui, ab/b/g/n/ac Oui, a/b/g/n/ac (HT80)
Processeur (CPU) Quadruple-cœur Snapdragon 800 à 2,2 GHz Quadruple-cœur Snapdragon 800 à 2,3 GHz
Chipset graphique (GPU) Adreno 330 Adreno 330
Mémoire vive (RAM) 2 Go 3 Go
Mémoire Interne 16 Go 32 Go
Support microSD-HC Oui (jusqu’à 128 Go) Oui (jusqu’à 64 Go)
Capteur photo 13 mégapixels 13 mégapixels
Webcam (caméra frontale) 2 mégapixels 2 mégapixels
Vidéo UHD-4K @24 fps UHD-4K @ 30 fps
Formats vidéos supportés MP4/H.264/H.263 H.264, MPEG-4, H.263, VC-1, WMV7, WMV8, Sorenson Spark, MP43, VP8, HEVC
Formats audio supportés MP3/WAV/WMA/AAC MP3, AAC/AAC+/eAAC+, WMA, AMR-NB/WB, Vorbis, FLAC, WAV
NFC (Near Field Communication) Oui Oui
Sortie Jack 3,5 mm Oui Oui
Carte SIM nano-SIM micro-SIM
Bluetooth Oui, 4.0 LE Oui, 4.0 LE
Boussole / GPS Oui / Oui Oui
Accéléromètre / Gyroscope Oui Oui
Capteur de proximité / lumière / humidité-température Oui / Oui / Non Oui / Oui / Oui
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth
Oui / Oui Oui / Oui
Tuner FM (Radio) Oui Non
Batterie 3300 mAh 3200 mAh
Dimensions 166 x 86,2 x 8,9 mm 151,2 x 79,2 x 8,3 mm
Poids 229 grammes 168 grammes
DAS NC 0,29 W/Kg

 


Tour du propriétaire

Acer nous as habitués à sa griffe design, qu’on l’aime ou non. On retrouve donc l’arc de cercle caractéristique du haut-parleur au-dessus de l’écran de ce Liquid S2, qui laisse d’ailleurs apparaître une grille de couleur rouge… à l’instar de la coque arrière de l’appareil. Car qu’on se le dise, cette phablette n’a absolument aucune chance de passer inaperçue, tant par son format assez colossal que par son coloris rouge métallisé. Voyant certes, forcément, mais pas tape à l’œil, puisque les tranches et la façade du terminal restent noirs, de manière nettement plus classique.

Acer Liquid S2

Malgré son imposant format (166 x 86,2 x 8,99 mm), le Liquid S2 se contente de bords assez fins, avec une vitre légèrement bombée qui offre un bon confort à la tenue – sous réserve que l’on ait d’assez grandes mains tout de même. Sous la dalle IPS, on retrouve trois boutons capacitifs très lisiblement marqués en blanc : Retour, Home (matérialisé par deux cercles blancs) et Multitâche. Pour les paramètres, il faudra donc faire confiance à l’intégration logicielle dans les applications. Au-dessus de l’écran, un témoin lumineux et un capteur de 2 mégapixels dédié à la visioconférence complètent l’ensemble, tout comme un capteur de proximité. La prise jack 3,5 mm surplombe le tout.

Acer Liquid S2

Le reste du terminal joue la carte de l’arrondi. La coque arrière du Liquid S2 est tout en courbes malgré sa grande taille, ce qui handicape un peu son bouton de déverrouillage, un peu trop profondément ancré au-dessus de l’appareil. On aurait préféré qu’Acer adopte la même approche que HTC avec son One Max ou Oppo avec son N1, et déporte le bouton au milieu de sa tranche droite. De même, le réglage du volume se trouve en réalité sur la coque rouge du terminal, à droite du S2 ; en-dessous, on découvre sous deux trappes des ports nano-SIM et micro-SD. Le détail est important : à moins que vous ne veniez de l’univers iOS, il vous faudra contacter votre opérateur afin de changer de SIM si vous investissez dans ce Liquid S2. Drôle d’idée sur cette arête encore, le placement du port micro-USB : il se situe tout en bas, là on on ne l’attend pas vraiment. On aurait certainement préféré le voir sous le smartphone, où seuls des micros répondent présents, plutôt qu’en une place peu appropriée aux docks.

Acer Liquid S2

À gauche, rien à signaler, si ce n’est un haut-parleur situé tout en haut de la tranche, mais un peu trop étroit pour être honnête, malgré la mention “Dolby Digital Plus” affichée dans un macaron métallique incrusté dans la coque du S2. Si l’on jette un coup d’œil à l’arrière, impossible de rater le capteur photo de 13 mégapixels bien centré, légèrement protubérant et cerclé de rouge. Le plus visible reste ce flash, ou plutôt ces quatre petites lampes LED entourant le capteur, qui différencient le S2 en termes de design… et ne sont pas sans influencer les résultats de l’appareil. Peu discret, le Liquid S2 bénéficie d’un design monobloc à la hauteur d’un appareil haut de gamme, avec une bonne finition malgré l’usage de matières plastiques. On ne peut néanmoins s’empêcher de regretter l’accès à sa batterie, ou encore la présence d’un stylet pour compléter le tout. Vu le poids de l’appareil (229 grammes), ce n’aurait pas été de refus.

Acer Liquid S2

Acer Liquid S2

 


Écran

Le Liquid S2 s’offre les services d’un écran IPS de 6 pouces. N’allons pas jouer les rabat-joie, et soulignons ses points forts : il est réactif et affiche des couleurs vives, bref propose une expérience très satisfaisante à l’usage. Sa définition Full HD (1920 x 1080 pixels) lui confère une résolution d’environ 367 ppp, ce qui est déjà excellent, même si nombre de concurrents montent un peu plus haut, avec une même définition sur une dalle plus petite. Pas de technologie zero-gap ici, mais une vitre très proche de la dalle tactile, ainsi qu’un traitement Gorilla Glass 3. Cependant, quelques petites réserves sur cet appareil. On remarquera, à la comparaison, qu’il n’affiche pas une luminosité équivalente à ses concurrents, ce qui se perçoit notamment sur l’affichage des couleurs, mais aussi qu’il se contente de blancs tirant vers le jaune. Ce n’est absolument pas critique. Aucun souci avec les angles de vision, ce qui compense ces faiblesses très relatives.

 


Logiciel

Acer n’est pas du genre à proposer une surcouche intrusive à l’utilisateur. S’il se démarque, c’est sur d’autres points, dont notamment une refonte de l’application photo ou encore un clavier particulier. Du point de vue de l’utilisation, on remarquera que malgré des scores inférieurs aux autres appareils sous Snapdragon 800 du côté des benchmarks, le Liquid S2 ne lague pas intempestivement. De fait, qui dit interface légère, dit moins de difficultés, et c’est tant mieux. Ceci dit, on se prend à regretter que la barre de notifications n’ait pas été revue à la sauce Acer car ici, comme sur des appareils d’entrée de gamme ou un Nexus, on se contentera des notifications lorsque l’on déroule la fenêtre à un doigt, tandis que pour accéder aux toggles (raccourcis pour définir certains paramètres en un clic), il faudra passer à deux doigts. Une petite intégration de raccourcis, par exemple sur une ligne, n’aurait pas été de trop.

Interface

Pour le reste, Acer passe plutôt par l’ajout d’applications que par des modifications logicielles d’envergure. On remarquera toutefois que dans le clavier, une fonctionnalité Swipe complète a été ajoutée, pour les adeptes de ce mode de saisie rapide qui permet de taper des messages sans lever le doigt de l’écran. Dans le clavier toutefois, la disposition des lettres (le “Ç” en bout de ligne) a tendance à surprendre, mais on appréciera la largeur des touches. Et les plus attentifs remarqueront que le tiret est situé à gauche de la barre d’espace, et accessible via un appui long sur le bouton “virgule”. Le bouton d’envoi du message a lui aussi été revu, plus rond et plus visuel.

Clavier

Parmi les très (trop ?) nombreuses applications ajoutées par Acer au sein de son Liquid S2, on relèvera la présence, outre les Google Apps, de l’outil de gestion de notes Evernote, de Moodagent pour la répartition de playlists musicales en fonction de l’humeur de l’utilisateur, de l’application Horloge Numérique combinant votre type d’activités à la météo prévue, ou encore d’n scanner de code-barres. Plus précisément chez Acer, notez la présence de l’application Acer Print destinée à faciliter l’envoi de documents à imprimer vers une imprimante WiFi, ou d’Acer Cloud, la solution de stockage dématérialisé fournie par Acer. Une radio FM complète le tout, pour les irréductibles – qui n’oublieront pas d’emporter avec eux leur kit main-libre, lequel leur servira d’antenne.

Finissons sur Live Screen, l’application d’Acer dédiée à l’enregistrement et à la personnalisation de captures d’écran. Comme avec QuickView chez LG, par exemple, elle permet de transformer soit un screenshot, soit une photo de la galerie, soit un cliché pris pour l’occasion. Son inclusion à la barre de notifications en cas de lancement permet de l’utiliser à peu près n’importe quand.

Captures

 


Performances

Le Liquid S2 est équipé du dernier cri hardware, puisqu’Acer a opté pour un SoC Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2,2 GHz et couplé à une puce graphique Adreno 330 et à 2 Go de RAM. Le tout offre, sur le papier, des performances aussi haut de gamme que possible à ce jour, et pourtant, on constate parfois de légers ralentissements chez ce S2. Une affaire d’optimisation ? C’est bien possible, d’autant plus que les benchmarks associés à l’appareils restent en-deçà de ce que proposent des terminaux similaires, du moins sur le papier.

De fait, avec le célèbre AnTuTu, on obtient 24220 points. Ce n’est certes pas déshonorant, mais on est loin des 30000 points et plus affichés par des concurrents sous Snapdragon 800, alors que si l’on observe le HTC One Max équipé d’un Snapdragon 600, on obtiendra des résultats similaires, voire légèrement supérieurs, avec environ 26000 points à l’affiche.

Même combat avec Quadrant, où la différence est toutefois moins prégnante, puisque le Galaxy Note 3 distance d’une courte tête l’Acer Liquid S2, avec 19102 points contre 18228. Avec 3DMark cependant, on monte jusqu’à un score de 16082.

Benchmarks

Dans les faits, les benchmarks n’ont pas tout à fait raison, et heureusement. Malgré son Snapdragon 800, le Liquid S2 n’est pas aussi véloce que nous l’aurions espéré, mais reste plus que confortable à utiliser au quotidien… Un minimum pour un tel appareil. Et bien évidemment, l’appareil est sans comparaison avec le Liquid S1 sorti lui aussi en 2013, mais cette fois en entrée de gamme et avec des performances théoriques (15806 sur AnTuTu par exemple) comme effectives bien en-deçà du Liquid S2.

Epic Citadel

 


Photo et vidéo

Acer n’est pas ou peu connu pour ses performances en termes de photo. De fait, contrairement à certains concurrents versés dans l’art des phablettes haut de gamme – Samsung et Sony notamment – Acer n’est pas présent sur le secteur des appareils photo, et doit encore prouver sa valeur sur ce secteur. Et ici, Acer joue gros en proposant un capteur de 13 mégapixels associé un quadruple flash LED entourant ledit capteur, sans oublier cette capacité à filmer en 4K qui fait la spécificité de l’appareil. De fait, pour le moment, seul le Samsung Galaxy Note 3 vient le concurrencer sur ce point.

Application photo

La marque taïwanaise a profité du lancement de son Liquid S2 pour se lancer dans une application photo revue pour l’occasion, laquelle manque un peu d’ergonomie. Elle reprend le design “arc de cercle” présent physiquement sur le terminal, mais dans une forme logicielle située en bas de l’écran. Eh bien, si la forme est toute trouvée pour ce qui est du zoom numérique à l’intérieur de clichés – ce que l’on proscrira de toute manière, les smartphones standard (hors photophones assumés avec un capteur digne d’un appareil photo) n’étant pas maîtres en la matière – elle l’est beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’accéder aux réglages, puisqu’il sont cachés derrière un minuscule bouton situé tout en bas de l’écran. Notez qu’en format 16:10, vous ne dépasserez pas les 10 mégapixels, et passerez à 13 millions de points dans un format 4:3.

Passons à la question qui fâche : vanté pour être capable de gérer la luminosité comme un maître, le Liquid S2 s’en sort-il aussi bien que prévu ?Malheureusement, on est loin du compte avec ce terminal qui a tôt fait de rencontrer ses limites. Pour le positif, notons d’abord que le flash LED qui entoure le capteur tient ses promesses. De notre côté, nous craignions des photographies “brûlées”, les autres constructeurs ayant justement délaissé les doubles-flashes LED pour cette même raison, mais il faut constater qu’utilisé avec parcimonie, ce flash est efficace et pourra sauver quelques clichés des affres des ténèbres.

Mais de nuit, enfer et damnation, le bruit vient totalement parasiter les clichés. À tel point que la déception est rude, tant on observera en nombre les petits points rouges et bleus sur des clichés qui ne devraient certes pas se contenter de pareils résultats. En intérieur, quand la luminosité n’est pas optimale, le Liquid S2 souffre malheureusement d’autres problèmes, dont notamment de nettes difficultés à faire la mise au point. Au final, après quelques tentatives difficiles, les résultats ne sont malheureusement pas aussi satisfaisants qu’on pourrait l’espérer, avec un grain trop présent. Globalement, il ne faut pas trop bouger lorsqu’on veut utiliser ce capteur, sans quoi le flou est à portée de main, et ce malgré des qualités incontestables au niveau logiciel : de fait, il est possible de faire la mise au point (délicate, donc) sur une zone de l’écran, et de choisir de déplacer l’accent de la luminosité sur une autre zone du cliché. Pour ce faire, le carré principal servira à la mise au point, puis l’icône symbolisant un soleil pourra être déplacée dans le champ de la photographie.

Exemple photo

Regardez bien ce cliché en haut à gauche : sur le mur, les couleurs ont de quoi laisser perplexe…

Exemple photo

Sans flash, beaucoup de grain tout de même…

Photo avec flash

Avec flash, c’est étonnamment mieux, même si l’on constate une petite tendance à la surexposition. 

Photos prises avec l’Acer Liquid S2

Voir toutes les galeries

Quant à la vidéo 4K, puisque c’est l’un des arguments phare du Liquid S2, elle a bien évidemment le mérite d’être présente, mais ne sera pleinement convaincante que dans des situations de bonne luminosité, et où les éléments de mise au point sont relativement éloignés de l’objectif. La qualité est là, mais les difficultés inhérentes à la mise au point et à la gestion de la lumière ne disparaissent malheureusement pas ici. Notez qu’évidemment, il est possible de filmer en Full HD nettement plus économique en termes de place, et que l’enregistrement en slow-motion est de la fête.


Chaine Youtube FrAndroid

 


Autonomie

Avant de passer à un test d’autonomie plus complet, un point sur notre ressenti. Le Liquid S2 part armé comme il se doit, avec une batterie de 3300 mAh maousse. Qui dit grosse capacité de batterie, dit autonomie convaincante ? Ce n’est malheureusement pas le cas de ce Liquid S2, qui nous a surpris par sa capacité à se laisser “piéger” par les utilisations du quotidien. De fait, s’il n’est pas plus mauvais qu’un autre lorsqu’on l’utilise en lecture vidéo notamment, et même tout simplement bon élève en la matière, il a tendance à se laisser aller lorsqu’il s’agit simplement de patienter en veille, avec le WiFi et quelques notifications activées. Il est capable de perdre 30 % d’autonomie dans la matinée alors que vous avec simplement ouvert vos emails dessus, un comportement particulièrement frustrant sur un terminal aussi prometteur.

Voici ce que l’on obtient, concrètement :

  • Pour 20 minutes de lecture en streaming vidéo sur YouTube en WiFi, avec réseau activé, luminosité et volume sonore à fond : de 100 % à 95 %
  • Pour 20 minutes en lecture d’une vidéo stockée en local, luminosité et volume à fond, WiFi activé : de 95 % à 89 %
  • Pour 20 minutes de musique stockée en local, volume à fond et écran éteint : de 89 % à 88 %

Et à vrai dire, moins de deux heures plus tard et avec quelques petits tests à notre actif, nous voici arrivés à 55 % de batterie, sur une phablette qui montre une légère tendance à la chauffe.

 


Communications & GPS

L’Acer Liquid S2 fait partie de la salve d’appareils actuellement compatibles avec la 4G, ici en catégorie 4. L’accroche réseau comme la qualité sonore sont au rendez-vous, ce que l’on remarquera peut-être plus d’ailleurs lorsque l’on utilise le haut-parleur du terminal. L’argument Dolby Digital Plus semble être assez efficace, puisque l’on constate une sortie sonore puissante et peu de saturation lorsque l’on monte le son.

Côté GPS, rien de très intéressant à noter. Il faut près d’une minute pour parvenir à un fix GPS digne de ce nom, à 15 mètres de précision. Au bout de 35 secondes, on n’obtient une précision qu’à 60 mètres.

 

Notre Verdict

écran
Acer ne nous avait pas habitués à une telle qualité d’écrans, du fait que la marque se tourne généralement vers les appareils de milieu/entrée de gamme. Ici, la Full HD affichée sur une dalle IPS fait son petit effet, même si on remarquera une fidélité aux couleurs un peu moins satisfaisante que chez d’autres appareils ainsi équipés, la faute à des blancs tirant vers le jaune.
8
performances
Performant, le Liquid S2 l’est assurément, mais un peu moins que ses concurrents pourtant dotés d’un hardware similaire. On constate de légers ralentissements, même si rien d’handicapant n’est à noter.
8
logiciel
Rien de très intéressant n’est à noter dans la surcouche d’Acer, qui multiplie les applications que l’utilisateur aurait pu télécharger par ses propres moyens, mais qui inclut toutefois l’utilitaire « Imprimantes » assez utile, et le cloud de la marque. On aurait apprécié qu’Acer vise ici la création d’une identité propre avec une surcouche, une manière de se démarquer lorsque l’on vise le haut de gamme.
7
design
Question de goûts certes, le Liquid S2 montre qu’Acer est capable de faire du véritable haut de gamme, avec une finition de qualité, même si les matériaux restent plastiques. On apprécie la couleur, on regrette le format monobloc qui ne laisse pas l’utilisateur accéder à la batterie, mais on remarque la présence d’un port microSD. Dommage toutefois que le bouton veille soit au-dessus de l’appareil, le terminal étant bien trop grand pour qu’on puisse l’utiliser à une main.
7
caméra
Une véritable déception chez Acer, qui nous laisse cruellement sur notre faim dès que la luminosité n’est pas optimale. Un bon point toutefois, un flash assez « doux » et sa capacité à filmer en 4K.
5
autonomie
Là aussi, une déception, le Liquid S2 ayant tendance à laisser filer son énergie bien trop rapidement, et ce d’autant plus qu’il est équipé d’une batterie digne des meilleurs. Espérons qu’une mise à jour vienne l’aider par la suite.
6

10

Meilleure note

Notre avis
06/10

Acer dans le monde des phablettes haut de gamme ? La promesse est là, mais pas vraiment les faits. Moins cher que les autres modèles de même format sous Snapdragon 800, le Liquid S2 n’est pas réellement à la hauteur, notamment en matière de photographie, où le bât blesse cruellement. L’autonomie est également loin du compte. Au final, on a l’impression que la marque, voulant mettre le meilleur dans son appareil, a eu les yeux plus gros que le ventre et n’a pas véritablement pu optimiser son appareil. Dommage, car en termes de design, d’écran et de hardware dans son ensemble, le Liquid S2 a du potentiel. Pour transformer l’essai, il faudra certainement patienter jusqu’à un Acer Liquid S3, ou du moins jusqu’à des mises à jour du terminal actuel.

écran

08

performances

08

logiciel

07

design

07

caméra

05

autonomie

06

  • Écran Full HD
  • Compatibilité 4G
  • Enregistrement vidéo 4K
  • Emplacement microSD
Pour
Contre

  • Autonomie médiocre
  • Performances photo décevantes
  • Interface peu étoffée

 


Disponibilité

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Acer Liquid S2, une phablette de 6 pouces 1080p avec un Snapdragon 800 ?
  2. Test du Acer Liquid S1, la phablette de 5,7 pouces
  3. Acer Liquid S2 : la phablette sous Snapdragon 800 à 529 euros ne ratera pas N oël
  4. Acer Liquid S2, la phablette haut de gamme de 6 pouces est officelle
  5. Acer Liquid E2 Duo, déjà un successeur pour le Liquid E1 ?