Nous l’avions vu au Mobile World Congress en février dernier à Barcelone. Le Alcatel One Touch Star se situe dans l’entrée de gamme des smartphones à un prix relativement abordable. Il attaque cette gamme, qui propose de plus en plus de smartphones à des prix de plus en plus faibles.

Alcatel One Touch Star

Nous verrons donc comment Alcatel, dont l’activité mobile a été cédée au chinois TCL il y a quelques années, tente de se positionner grâce à ce smartphone sur ce segment situé autour des 200 € et très convoité par les constructeurs, notamment asiatiques. Nous vous présenterons en détails ce smartphone en tentant de garder la plus grande objectivité.

Fiche technique

poids (grammes) 120
Dimensions (h x l x p) en cm 11,79 x 6,8 x 0,97
Volume : 68 cm3
Type de processeur MTK MT6577 1 GHz Dual-core
Autonomie maximale en veille 360 heures
Batterie Li-ion 1500 mAh
Temps de charge de la batterie 3 heures
Autonomie maximale en communication 4 heures
Système d’exploitation Android 4.1
Capacité mémoire 4 Go extensible via microSD
RAM 512 Mo
DAS 0,461 W/kg
Type d’écran AMOLED
Nombre de couleurs 16 777 216
Résolution (pixels) 480*800
Ecran tactile Oui
Sortie TV directe Non
Mains-libres Oui
Bandes de fréquences GSM 1800, 1900, 850, 900
GPRS Classe 12
EDGE Classe 12
3G (UMTS) Oui
Bandes de fréquence UMTS 2100, 900
3G+ (HSDPA) Oui
H+ Non
4G (LTE) Non
Bluetooth Oui
Wi-Fi Oui
Partage de connexion mobile en Wi-Fi Oui
USB Oui
Type de carte SIM Micro-SIM
Synchronisation PC/Mac Oui/Non
Appareil photo 5 Mégaxels
Couleurs Noir/Blanc
Vibreur Oui

Prise en main

En regardant le smartphone de face, on pourrait presque le confondre avec un iPhone 4. Hormis le bouton central, absent sur le Touch Star, les deux smartphone sont quasiment identiques en tous points. Niveau caractéristiques, ce n’est franchement pas la même chose puisque les deux smartphones ne jouent pas sur le même plan.

Alcatel One Touch Star

Le One Touch Star est doté d’un écran AMOLED de 4 pouces 800 x 480 pixels, d’un processeur MTK MT6577 cadencé à 1 GHz dual-core et d’une petite RAM de 512 Mo. Il dispose également d’un capteur numérique de 5 mégapixels et de 4 Go de stockage interne (2 Go en réalité) extensibles via microSD jusqu’à 32 Go. Ce smartphone est parfaitement adapté à des forfaits ultra low-cost. Ce n’est évidement pas une machine de guerre, mais son prix (entre 180 et 200 euros, nu) fait de lui un smartphone propice à un usage basique.

Alcatel One Touch Star

 


Design

La façade avant du smartphone s’apparente largement à celle de l’iPhone 4 d’Apple. L’écran 4 pouces du Alcatel est en revanche plus grand (plus haut et plus large) que celui du téléphone de la Pomme. Le One Touch Star dispose d’une batterie amovible couverte par une coque en plastique, dont la texture fait penser à du métal brossé. On s’en rend vite compte au toucher, mais le design épuré reste tout de même appréciable, surtout pour un smartphone d’entrée de gamme. La prise en main est agréable. Les 120 grammes du One Touch Star forment incontestablement un point positif. Le smartphone est donc léger et la prise en main ne gène en rien la navigation. L’ergonomie s’accorde parfaitement à un usage à la verticale comme à l’horizontale.

La qualité de fabrication semble correcte, et la solidité de mise, à l’exception d’un détail plutôt agaçant : il existe un petit jeu entre la coque arrière amovible en plastique souple à l’intérieur du téléphone. Appuyez dessus, et vous entendrez un grincement…

Alcatel One Touch Star

Vu de cet angle-là, on pourrait le confondre avec un iPhone…

Vu de cet angle-là, on pourrait le confondre avec un iPhone…

Alcatel One Touch Star

Il ne s’agit pas de métal brossé mais de plastique.

Il ne s’agit pas de métal brossé mais de plastique.

Ecran

L’écran bénéficie d’une qualité raisonnable. L’AMOLED offre un contraste de 5000:1 et une luminosité de 325 cd/m² qui permet un bon affichage, même dans des conditions de très haute comme de faible luminosité. La définition reste elle de moyenne facture. 800 x 480 pixels restent insuffisants pour une expérience optimale d’affichage. Cela donne aussi un aspect granuleux aux images.

DSC05833

Le One Touch Star est en haut au milieu

Le niveau des blancs du One Touch Star, comparé à celui de ses homologues est acceptable. L’écran semble certes un peu sombre, mais cela ne gêne pas outre mesure.

Le niveau des verts est, lui, parmi les meilleurs dans la concurrence. Ni trop sombre, ni trop vif.

DSC05842

Sur le plan externe, la trace des doigts est en effet limitée grâce au traitement anti-traces appliqué à la vitre.

Malheureusement, certaines applications ne s’affichent pas entièrement sur l’écran. On se demande toutefois si ce sont les applications qui ne sont pas optimisées pour la taille de l’écran du One Touch Star, ou au contraire, si c’est le smartphone qui est incapable d’adapter l’interface de ces applications à son écran.

Interface et navigation

Le smartphone tourne sous Android 4.1.1 et arbore une surcouche discrète d’Alctatel qui n’entrave en rien une expérience Android intéressante. Le One Touch Star est enrichi par quelques applications du constructeurs qui s’avèrent plutôt pratiques (PicSay par exemple, pour l’édition de photos, ou Shopping List, pour créer des listes de courses). La navigation semble se prêter à un usage quotidien basique. Je m’explique : le passage d’une page à une autre sur le menu des applications est fluide et réactif. Cette surcouche est intéressante dans la mesure où elle propose certaines fonctionnalités sur l’écran verrouillé, comme l’accès direct à l’appareil photo, aux messages ou encore au téléphone. Cette surcouche propose également l’application MyTracks, qui n’est souvent pas intégrée nativement dans d’autres smartphones. On retrouve pour finir des commandes rapides intégrées à la barre de notifications.

Certaines applications souffrent en revanche de quelques bugs au lancement ou à l’arrêt. Parfois, on se retrouve coincé sur un écran noir au lancement d’un jeu pour après retomber sur le menu des applications. Signalons cependant que le problème n’est pas récurrent et ne concerne quelques applications (des jeux en l’occurrence, et dans notre cas Shark Dash).

Le clavier tactile est lui aussi légèrement défaillant. Lors d’une saisie de message, il n’est pas surprenant de rencontrer des problèmes quant à la réponse du clavier lorsque l’on appuie sur une touche. Je me suis personnellement heurté à ce couac, notamment avec les touches “a”, “q”, “w” et Shift, qui n’ont répondu qu’après un verrouillage/déverrouillage de l’écran. Pour l’anecdote également, il ne faut pas avoir de gros doigts pour bien manier le clavier. Rappelons toutefois qu’il existe des claviers alternatifs sur le Play Store ; c’est l’occasion de les tester !

Navigation Internet

Le navigateur natif du smartphone est plutôt rapide mais endure quelques lenteurs par rapport à l’application Chrome dont nous conseillons l’usage sur ce smartphone. Les pages légères n’ont aucun mal à s’afficher rapidement. Avec une bonne connexion (3G maximum), et malgré le relative faiblesse du processeur embarqué, même les pages lourdes s’affichent avec une certaine rapidité. Les vidéos sont quant à elles peu satisfaisantes, que ce soit au niveau de la qualité de lecture via l’application YouTube ou au niveau du chargement.

Son

Le son produit par le haut-parleur du smartphone est raisonnable. La saturation est bien maîtrisée et ne renvoie pas de bruit sourd en fond, lorsque le volume est au maximum. L’emplacement du haut parleur est idéal. Il se trouve juste à coté du capteur dorsal, ce qui empêche toute obstruction du son par les doigts.

Alcatel One Touch Star

Même son de cloche (sans mauvais jeu de mots) lorsque l’on branche un casque. Le stéréo est de bonne facture et livre des notes similaires à ce que l’on pourrait trouver sur d’autres smartphones de milieu de gamme sur le marché.

Radio FM

L’application dédiée à la radio FM est, elle, un réel flop ! Elle souffre d’un gros bug qui fait planter l’application presque à chaque fois qu’elle est lancée. Le bug touche notamment le volume, qui fait l’objet d’un flottement aléatoire. La radio peut également ne plus répondre en dépit des tentatives répétées d’actionner le bouton ON.

Photo

Le capteur photo du One Touch Star n’est certainement pas le meilleur du marché des smartphones entrée de gamme. Il renvoie néanmoins une qualité respectable, comparé à certains de ses concurrents. Les 5 mégapixels de la caméra délivrent un rendu soigné et naturel, même si le ton des photos, vous le remarquerez, tend légèrement vers le rouge.

L’autofocus est lui très réactif… sur le papier. En vrai, lorsque l’on visionne les photos, on a tendance à se demander à quoi son existence sert réellement. Vous l’aurez compris, Alcatel ne prétend pas vraiment réinventer cette technologie.

Le flash n’est ni faible ni costaud. Il permet d’éclairer un sujet proche en situation de faible luminosité mais n’est évidement pas capable d’inonder un paysage de lumière en pleine nuit. Point positif par ailleurs : les photos n’ont pas l’air brûlées avec le flash.

Face au Alcatel One Touch Scribe Easy, un smartphone de la même gamme et de la même marque, le One Touch Star est largement mieux loti. Voyez plutôt cette comparaison.

photo prise par le Alcatel One Touch Star

Photo prise par le Alcatel One Touch Scribe Easy

Photo prise par le Alcatel One Touch Scribe Easy

Photo prise par le Alcatel One Touch Star

Le mode rafale est également un des points positifs de cette partie du smartphone. Il se déclenche vite et via le bouton de volume, ce qui permet de mieux appréhender ce mode de prise de vue.

IMG_20130626_093732

La photo est très surexposée sur la partie supérieure et légèrement sombre sur la partie inférieure

Ne comparons cependant pas ce capteur à celui des ténors du haut gamme du moment. Il ne fera évidement pas le poids. Un conseil : laissez vos photos sur votre smartphone, car le rendu sur écran d’ordinateur n’est franchement pas terrible.

IMG_20130625_182317

Idem pour cette photo. L’appareil ne semble pas bien appréhender la pénétration de la lumière.

Voici quelques photos prises par le smartphone que vous pourrez visualiser ici.

IMG_20130625_195507

Un autre exemple flagrant de la faible gestion de la pénétration de lumière dans le capteur

Vidéo

Encore une fois, pour garder ses vidéos bien au chaud sur son smartphone (ce qui permet d’éviter un rendu un peu pixellisé sur un écran d’ordinateur), la vidéo – en 720p tout de même – est assez convenable. Nous remarquons rapidement que la gestion automatique (ni manuelle d’ailleurs) de l’ouverture de l’obturateur n’est pas le point fort du One Touch Star. Un petit contre-jour et l’on se retrouve avec des rayons qui inondent l’image de toutes parts. De même, la stabilisation laisse malheureusement à désirer.

GPS

Sur cette partie-là, le smartphone reste légèrement défaillant. Vous trouverez du mal à vous géolocaliser rapidement (cette fonction m’a pris plus de 30 secondes en connexion 3G) ainsi que pour trouver une adresse, l’analyse du quartier prenant énormément de temps. Le GPS et la géolocalisation sont énergivores. Pensez donc à les désactiver lorsque vous n’en avez pas besoin.

Performances

Au niveau des performances du smartphone, AnTuTu benchmark affiche un honorable résultat de 6 577, le plaçant au-dessus de Sony Xperia Ray quasiment à tous les niveaux.

Screenshot_2013-06-24-17-15-19

Le One Touch Star souffre visiblement de quelques lacunes en matière d’affichage. On voit clairement que la 2D et la 3D ne sont pas les points fort du smartphone. Rappelons cependant que les benchmarks sont loin d’être à même de relater avec précision la véritable performance d’un smartphone.

Screenshot_2013-06-24-17-17-13

Sur le benchmark Quadrant Standard, le One Touch Star obtient à score de 2 983. Il se positionne ainsi entre l’Asus Transformer Prime et le Motorola ATRIX 4G, un smartphone doté d’un processeur ARM Cortex-A9 dual-core et de 1 Go de RAM. Rappelons que sur Quandrant Standard, la mise à jour des résultats de certains smartphones s’est arrêtée il y a quelques mois. On se retrouve donc à comparer le One Touch Star aux performances anciennes de certains smartphones.

Voilà pourquoi il ne faut pas se fier à l’aveugle aux tests de benchmark.

Screenshot_2013-06-24-17-19-07

 

Appels

Au niveau de la capacité du One Touch Star à intercepter le réseau, la performance est plutôt acceptable. Dans un lieu où, généralement on capte très mal la 3G avec d’autres smartphones, j’ai pu passer un coup de fil sans encombre et sans perdre la connexion.

La qualité sonore des appels est également appréciable. Le smartphone ne propose certes pas le son HD que l’on peut retrouver sur certains Xperia de Sony, pour ne citer que ceux-là. Il part en revanche avec un avantage dans ce domaine et autorise une bonne écoute de ses interlocuteurs.


Autonomie

L’autonomie prévue par le One Touch Star ne vous permettra certainement pas de survivre une semaine dans le désert, privé d’électricité… Néanmoins, comparée encore une fois à la concurrence, elle est d’ordre “normale” et vous permettra d’aller jusqu’au bout de la journée en usage classique (appels, SMS, 3G, etc.). La batterie de 1 500 mAh, même si elle paraît insuffisante, ne vous lâchera pas. Evitez toutefois l’usage intensif du GPS et de la géolocalisation car, certes utiles en milieu hostile, consommeront de l’énergie plus qu’à l’accoutumée.

Alcatel One Touch Star

En musique, avec la 3G activée, le smartphone ne consomme que 2 % de batterie (de 100 à 98 %) pour vingt minutes d’écoute. Tandis qu’en vidéo, la consommation est plutôt énergivore. Ainsi, en 30 minutes de visionnage d’une vidéo sur YouTube avec Wi-Fi et 3G activés, le smartphone achève 43 % de batterie (de 98 à 55 %) avec la luminosité poussée à son maximum.

Le téléphone vous offre nativement la possibilité d’économiser votre batterie lorsqu’une prise n’est pas à proximité. Il permet, via une fonctionnalité intégrée au menu des réglages, de programmer l’allumage et l’extinction du smartphone. Une possibilité que peuvent offrir plusieurs applications qui paraît ici comme étant un réel avantage, surtout pour un smartphone d’entrée de gamme.

Conclusion

écran
L’Alacatel One Touch Star offre une bonne définition. Même si les pixels restent plus ou moins visibles à l’oeil nu, la qualité d’affichage est plutôt raisonnable. En externe, les traces de doigts sont limitées.

7
logiciel
Ce smartphone, qui tourne sous Android 4.1.1, bénéficie d’une surcouche agréable. L’interface s’apparente quelque peu à une expérience Nexus-like. Vous n’aurez pas de problème à vous retrouver dans les pages du menu.

7
caméra
Le capteur de 5 mégapixels reste un peu faible. Il ne livre pas une qualité notable, néanmoins, il permet de faire des clichés lisibles. Bon point en revanche pour le flash, très sobre.

5
design
Design épuré et sobre. Si Alcatel avait décidé d’insérer un bouton ovoïdal sur la face avant du smartphone, on pourrait facilement s’y tromper et confondre le One Touch Star avec l’iPhone. La coque arrière, elle, est très fragile. Prudence lorsque vous l’enlevez pour accéder à la batterie.

6
autonomie
Autonomie correcte. Pas l’une des meilleures du marché mais respectable au vu de la concurrence. Comptez un jour et demi en usage classique (3G/WiFi, musique, appels, SMS, et un peu de vidéo). Très bon point pour la gestion de l’allumage et l’arrêt du smartphone via les réglages, tandis que les usages multimédias, notamment en lecture vidéo, constituent le point noir de ce smartphone.

6
performances
Une performance notable, encore une fois et au risque de me répéter, comparée aux concurrents. S’abstenir toutefois de faire tourner des applications lourdes de type jeux gourmands en ressources pour éviter les bugs.

6

Note Globale
06

En somme, le Alcatel One Touch Star est un bon téléphone d’entrée de gamme. Sobre et simple à utiliser, il conviendrait parfaitement à une personne qui souhaite migrer vers Android, mais dont les besoins ne vont pas au-delà d’un usage classique. Il offre toutes les fonctionnalités d’un smartphone ordinaire d’entrée de gamme, et propose une interface très proche de l’Android classique, soit une expérience proche d’un Nexus. Pour finir, rappelons que l’on trouvera un smartphone plus performant, à l’instar de l’Acer Liquid E2, pour un tarif similaire (mais un écran de 4,5 pouces). A réserver donc à ceux qui souhaiteraient ne pas dépasser un format 4 pouces.

écran

07

logiciel

07

caméra

05

design

06

autonomie

06

performances

06

  • Design épuré
  • Légèreté
  • Surcouche agréable
  • Bonne réactivité
Pour+
Contre-

  • Clavier peu pratique
  • RAM de 512 Mo
  • Des bugs sur la Radio FM
  • Caméra faible

Disponibilité

GrosBill : 189 euros

PriceMinister : 199 euros

CDiscount : 204,48 euros

Amazon : 206,90 euros

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Alcatel dévoile le One Touch Star : 4 pouces, double-coeur et 5 mégapixels
  2. Test du Alcatel One Touch Scribe Easy
  3. Test de l’Alcatel One Touch Evo 7
  4. Prise en main de l’Alcatel One Touch Idol Ultra, le smartphone le plus fin au monde !
  5. Alcatel One Touch Idol X, “le haut de gamme inattendu”