Asus a complété sa gamme de smartphones Zenfon avec une déclinaison Max de milieu de gamme. Un mobile qui n’embarque rien de plus que les précédents modèles, si ce n’est une batterie plus imposante, censée lui conférer une autonomie accrue. Il s’agit là d’un argument de poids, à tous les niveaux d’ailleurs…Voici notre test de l’Asus Zenfone Max. 

zenfone-max-6

Fiche technique


Modèle Asus Zenfone Max ZC550KL
Version d’Android
Interface
Android 5.0.2 Lollipop
ZenUI
Taille d’écran 5,5 pouces
Définition 720 x 1280 pixels
Densité de pixels ~267 ppp
Technologie IPS LCD
Traitement anti-rayures Gorilla Glass 4
SoC MSM8916 Snapdragon 410
Processeur (CPU) 4 x Cortex-A53
1,2 GHz
Puce Graphique (GPU) Adreno 306
Mémoire vive (RAM) 2 Go
Mémoire interne (flash) 16 Go
Micro-SD Oui, jusqu’à 64 Go
Appareil photo (dorsal) 13 mégapixels
(f/2.0, laser autofocus)
Appareil photo (frontal) 5 mégapixels
(f/2.0)
Enregistrement vidéo 1080p@30fps
Wi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth v4.0, A2DP, EDR
Réseaux 4G catégorie 4
SIM 2 x micro SIM
NFC Non
Capteurs Accéléromètre, proximité, boussole
Ports
(entrées/sorties)
microUSB v2.0
Géolocalisation A-GPS, GLONASS, BDS
Batterie 5000 mAh
Dimensions 156 x 77,5 x 10,6 mm
Poids 202 grammes
Couleurs Noir
Prix conseillé

 

Un mastodonte

Asus fait du Asus. Le Zenfone Max ressemble à tout ce que la marque sait faire en matière de design général quand il s’agit de smartphone. On reconnait au premier coup d’oeil qu’il appartient à la gamme Zenfone, mais celle-ci est tellement riche qu’il serait par contre difficile de citer précisément le modèle. Une fois dans le creux de votre main, le jeu est bien plus simple : c’est forcément le plus lourd. En effet, si Asus intègre une énorme batterie de 5000 mAh, c’est au détriment d’un argument de confort puisque le mobile pèse 202 grammes. Mais on lui pardonnera facilement si l’autonomie du Max est à la hauteur des promesses qu’il fournit sur la fiche technique.

zenfone-max-3

D’autant que si vous avez suffisamment de muscles dans le poignet pour vous éviter la tendinite, ce smartphone est plutôt agréable en main. Pourtant, ses dimensions peuvent aussi faire peur (156 × 77,5 × 10,6 mm), noatamment son épaisseur. Mais la jointure parfaite de la tranche – légèrement arrondie – et de la coque amovible offre un confort que l’on n’espérait pas de ce terminal. Il faudra par contre accepter de se coltiner une coque en similicuir comme on en voyait chez Samsung il y a quelques années. Bonne nouvelle : cette dernière a au moins la décence de ne pas glisser sous les doigts et d’être amovible.

zenfone-max-13

Par contre, elle ne respire pas la qualité lorsqu’il s’agit de la remettre en place, certains points de contact nécessitant de très forts appuis pour s’aligner parfaitement au mobile. Dans l’ensemble, les finitions du téléphone paraissent toutefois assez bonne. On pourraient les comparer à celles d’un Wiko Fever, par exemple.

zenfone-max-2 zenfone-max-9 zenfone-max-12

Ecran : du grand classique

Avec son écran HD (720 × 1280 pixels), l’Asus Zenfone Max ne fait pas spécialement rêver en matière d’affichage puisqu’on obtient une densité de 264 pixels par pouce environ. Mais dans les faits, on n’a pas grand chose à lui reprocher. Il nous semble clair et lumineux, la dalle est proche de la vitre, et les angles de visions sont bons.

zenfone-max-8

Concernant les mesures techniques, on peut dire que cet écran n’est… ni bon ni mauvais. Le contraste est de 956:1 (un poil juste) et la luminosité maximale se situe à 384 cd/m2. La température des couleurs est un peu élevée, à 7200K, mais cela reste raisonnable. Et dans l’ensemble, l’écran tire un peu trop sur le bleu, comme souvent.

Un logiciel toujours fouillis

Rarement une interface Android n’aura été plus brouillonne que celle d’Asus. ZenUI est un empilement d’applications, de fonctionnalités, et de messages/conseils qui défilent sous nos yeux. C’en est presque insupportable. Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le Zenfone Max nous explique qu’un thème est installé (oui, on sait), que des écouteurs sont branchés (oui, on écoute la musique actuellement), que ce serait bien qu’on essaie Asus File Manager (on fait bien ce qu’on veut), ou qu’il faut faire attention à la météo puisqu’il risque de pleuvoir fort (ok, ça c’est pratique). Alors bien sûr, on peut à peu près paramétrer tout cela, mais on est tout de même trop sollicités.

logiciel-asus-zenfone-max

On ne va s’étendre sur cette interface, qui reste la même que sur tous les derniers mobiles de la firme. Le Zenfone Max profite de la même couche logicielle que les Zenfone Selfie ou Zenfone 2 Laser, avec la présence d’Android 5.0.2, une version qui commence à dater, et on aurait aimé que ce téléphone sorte sous Marshmallow. D’après les derniers éléments diffusés par Asus, il faut compter sur une mise à jour en OTA d’ici la fin de ce mois de mars. On croise donc les doigts bien fort pour que le Taïwanais tienne parole.

asus-zenfone-max-logiciel-2

En cherchant bien, on trouve tout de même une petite application assez intéressante, et qui était sûrement déjà présente sur le Zenfone Laser. Il s’agit d’un outil de mesure de distance grâce à l’autofocus laser du téléphone. En pointant la cible sur l’objet de notre choix, on peut connaitre à quelle distance (plus ou moins précise) il se trouve, du moment que c’est à moins de 50 centimètres. Au-delà de cette distance, l’application indique juste que c’est supérieur à 50 cm. On s’en contentera.

 

Performances : peu d’ambitions

Côté performances, l’Asus Zenfone Max ne joue pas les gros bras. On y retrouve une configuration qui ne devrait ni faire de merveilles ni nous surprendre. Il embarque un écran HD, une puce Snapdragon 410, et 2 Go de mémoire vive. C’est exactement la même que le Zenfone Laser, ou le Samsung Galaxy A3 de première génération.

  Asus Zenfone Max Samsung Galaxy A3 (2015) Asus Zenfone Laser
AnTuTu v6.0.1
PC Mark 3 428 3 538 3 494
3DMark Ice Storm Unlimited 4 310 4 491 4 291
3DMark Ice Storm Graphics 3 793 3 924 3 737
3DMark Ice Storm Physics 8 246 9 093 8 917
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen) 9,2 / 5,2 FPS 13 / 5,3 FPS 9,3 / 5,2 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen) 3,8 / 1,8 FPS 6,3 / 1,8 FPS 3,8 / 1,8 FPS

Et sans surprise, les performances affichées sont pratiquement les mêmes. Les deux terminaux d’Asus obtiennent en tout cas des résultats très similaires, et si le Galaxy A3 fait un peu mieux, c’est peut-être à une optimisation plus poussée de l’interface.

Si vous avez déjà utilisé un smartphone doté d’un Snapdragon 400 ou 410, et que ces performances vous conviennent, vous pouvez opter les yeux fermés pour le Zenfone Max, qui se comporte aussi bien que la concurrence.

Photographie : bon de jour

Le Zenfone Max dispose d’un appareil photo de 13 mégapixels (f/2.0) assorti d’un autofocus laser et d’un flash double-LED, somme toute un équipement de bon aloi pour un smartphone commercialisé à 250 euros. D’autant que cet appareil est également doté d’un système de stabilisation dédié à la vidéo, et que son application n’est pas trop mal faite.

Première utilisation, premier constat : peu de touches superflues sont accessibles à l’écran (le flash, le passage à l’appareil photo frontal et les paramètres à gauche, le changement de mode à droite), et le seul accès difficilement identifiable d’emblée est l’icône représentant quatre rectangles, en bas à droite. Il permet en réalité de réorganiser les différents modes proposés.

Sur ce terrain, Asus se montre plus que généreux, quitte à perdre les photographes néophytes susceptibles d’acheter ce smartphone de milieu de gamme. Outre un mode manuel bien vu, on retrouve des modes HDR, Retouche d’image, Super résolution, Eclairage faible, Nuit, Profondeur de champ, Effet, Selfie, GIF animé, Panorama… Arrêtons nous là, il y en a 18 en tout. On retiendra la présence bienvenue d’un mode ralenti, dédié à la création de slow-motion, et d’un « Intervalle de temps » permettant de réaliser du light painting.

En intérieur, avec peu de lumière...

En intérieur, avec peu de lumière…

Ce qui est en revanche bienvenu, c’est la détection automatique des modes approprié. Par exemple, lorsque la scène est sombre, vous verrez apparaître, en bas à droite de l’écran, un mode « Éclairage faible » (icône représentant un hibou) et qui vous permettra de prendre des photos bien mieux éclairées, mais limitées à 3 mégapixels, très rapidement. Toutefois, les résultats sont tout juste bons à être affichés sur un écran de téléphone, mais pas à finir en fond d’écran de votre ordinateur. Dans la même veine, apparaît quand certaines zones sont très éclairées l’icône HDR, en bas à droite.

P_20160303_154543_HDR

En mode HDR

P_20160303_154550

En mode automatique

L’autofocus laser quant à lui remplit bien son office, mais on regrettera les piètres performances du Zenfone Max dans le cadre de photographies de nuit. Difficile d’obtenir une photo nette, même en utilisant le mode nuit, et les zones de lumière y sont systématiquement brûlées.

P_20160317_203152_NT

En mode nuit…

P_20160317_203037_NT

Là aussi, en mode nuit

Autonomie

Décidément, le début d’année 2016 aura été prospère en matière d’autonomie. Après les excellents Xiaomi Redmi 3 et Samsung Galaxy A5 (2016), voici le Zenfone Max et sa batterie de 5000 mAh. Et c’est bien là le grand intérêt de ce terminal.

Justement, ce Zenfone Max est très bon. Sur notre test d’endurance classique (vidéo HD d’une heure sur YouTube avec la luminosité d’écran réglée sur 200 cd/m²), le smartphone ne perd que 7 % de batterie et se classe désormais deuxième dans notre classement interne, juste derrière le Redmi 3. Sauf que le Zenfone Max dispose d’une batterie à la capacité supérieure de 900 mAh au téléphone de Xiaomi, ce qui témoigne donc d’une moins bonne gestion de l’énergie. Qui dit plus grosse batterie, dit davantage d’espace nécessaire : le Zenfone Max ne l’est pas seulement pour son autonomie, donc, mais pour son format.

Endurance

  • Asus Zenfone Max : 93
  • Asus Zenfone 2 Laser : 90
  • Xiaomi Redmi 3 : 96
  • Samsung Galaxy A5 : 90

Toutefois, le Max n’est pas parfait dans ce domaine. En utilisation quotidienne, on en obtiendra deux journées d’autonomie, mais difficilement plus. Le mode veille n’est pas toujours très économe, et en utilisation intensive, le mobile ne montre pas non plus une résistance « incroyable ». Disons que le rapport taille de la batterie/autonomie aurait pu être encore meilleur.

On retiendra également la présence d’un économiseur de batterie relativement perfectionné sur le téléphone. Au choix, un mode « performance » ajustant les performances du CPU et maintenant une haute luminosité. Le mode « normal, par défaut », ajuste la luminosité, tandis qu’en termes d’économies d’énergie, un premier mode se charge de désactiver les réseaux lorsque le téléphone est en veille prolongée. Un mode « super économie » désactive les données mobiles, tandis qu’un mode « personnalisé » permet de créer des scénarios maison. C’est plutôt bien vu.


Réseaux et communications

Intégration d’une puce Qualcomm oblige, le Zenfone Max se comporte très bien lorsqu’il s’agit d’utiliser son GPS qui, à froid, vous situe en quelques secondes. Le reste fonctionne sans souci, et la qualité d’appel est au rendez-vous.

Prix et disponibilité

L’Asus Zenfone Max est disponible depuis mars 2016, chez de nombreux e-commerçants, à un tarif de 249 euros.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Asus va dévoiler deux Zenfone à l’IFA, et une pluie de Zenfone en 2016
  2. L’Asus Zenfone Zoom est désormais confirmé pour une sortie européenne
  3. Zenfone 2 : Asus propose un outil officiel pour déverrouiller le bootloader
  4. Asus évoque déjà son prochain Zenfone 3
  5. Aperçu de l’Asus Zenfone 2 Deluxe avec ses polygones et 128 Go de stockage