testé par:
Badr
Version:
Android 4.2
Price:
249 euros

Reviewed by:
Rating:
3
On 14 décembre 2013
Last modified:13 décembre 2013

Summary:

Acer est peut-être arrivé trop en retard avec cette tablette, lancée en octobre 2013 à un prix de 249 euros. Un prix qui demeure d’ailleurs assez élevé pour ce qu’offre la tablette en termes de hardware. Même si à l’usage, la Iconia A3 ne déçoit pas forcément, elle souffre toutefois de quelques points faibles comme la résolution de son écran, trop faible, son design, très ordinaire, et son autonomie, mise à mal par le Wi-Fi.

Présentée à l’IFA 2013, la Acer Iconia A3 est une tablette de 10 pouces. Elle se place ainsi dans le segment milieu de gamme des tablettes du même acabit, constitué par les ASUS MeMO Pad FHD 10, Toshiba Excite Pure ou encore l’Archos 101 Titanium.

DSC00014

Commençons par les présentations. Cette tablette présente un écran IPS LCD à rétroéclairage LED de 10,1 pouces capable d’afficher une définition de 800 x 1280 pixels et 149 ppp en résolution, on repassera donc pour la qualité d’affichage. Elle est propulsée par un processeur Mediatek MT8125 Cortex-A7 cadencé à 1,2 GHz et soutenu par 1 Go de RAM. Niveau graphique, on peut compter sur un GPU PowerVR SGX 544MP. Le tout sous Android 4.2 Jelly Bean et animé par une batterie de 3540 mAh.

Dans un marché où les tablettes de 10 pouces se font de plus en plus nombreuses et où les fabricants essaient de se surpasser en termes de puissance et de design, quelle place prétend occuper la Acer Iconia A3 ? C’est ce que nous essaierons de voir dans ce test.

Caractéristiques

DSC09999

Logiciel
Android 4.2 Jelly Bean
Écran IPS 10,1 pouces
Définition 1280×800 pixels
Résolution 149 ppp
Processeur Mediatek MT8125 Cortex-A7
Cadence 1,2 GHz
Coeur Quad Core
RAM 1 Go
Stockage interne 16 Go
Cartes mémoire microSD
microSDHC
Caméra 5 mégapixels
Norme WiFi 802.11 a
802.11 b
802.11 g
802.11 n
Réseau mobile Non
Bluetooth 4.0
HDMI Micro-HDMI
Batterie 3540 mAh
Dimensions 260x175x10,2 mm
Masse 560 grammes
Disponibilité Octobre 2013
Prix conseillé 249 € (16 Go)
299 € (32 Go et 3G)


Design

Nous sommes devant une tablette 10 pouces au format classique. La prise en main n’est pas désagréable sans pour autant conférer un confort extrême. Sur la façade, nous retrouvons un écran entouré de larges bandes noires sur les côtés, avec au sommet au milieu une webcam et en bas le logo Acer. Sur les côtés, et c’est là que le bât blesse, nous avons du mal à comprendre pourquoi Acer a choisi de placer ses boutons de la sorte. En effet, le bouton de verrouillage vient se placer sur le côté gauche de la tablette en format paysage tandis que les boutons de contrôle du volume se situent sur le côté parallèle. Cela ne s’avère pas très pratique et peu intuitif pour l’utilisateur qui risque rapidement de se perdre. De plus, Acer a décidé de concentrer quasiment tous les ports sur le côté gauche, encombrant par là la partie latérale de la tablette. Ainsi, c’est le port microUSB, le Jack 3,5 mm, le port microSD et le micro-HDMI qui viennent tous se bousculer sur cette partie de la tablette !

DSC00003

Les haut-parleurs sont eux également placés de part et d’autre des deux côtés de la tablette, laissant le micro orphelin sur le côté supérieur de l’ardoise.

La tablette qui ne bénéficie pas de coque amovible (rarement vue sur une tablette d’ailleurs), arbore un dos immaculé avec une inscription Acer au milieu et un capteur dorsal placé en haut à droite. Il faut savoir toutefois que les tablettes de 10 pouces et plus sont prévues pour êtres tenues de manière horizontale, en témoignent la direction des logos.

DSC00012

Écran

La tablette dispose d’un écran IPS de 10,1 pouces multitouch d’une définition de 1280 x 800 pixels et une résolution de 149 pixels par pouce. Ce n’est certes pas la meilleure configuration qui soit pour un écran de cette taille, mais il faut avouer que pour tablette s’inscrivant en milieu de gamme pour un prix relativement abordable. Sur des jeux comme FIFA 14 ou Asphalt 8, on perçoit plutôt bien les détails mais on manque tout de même de luminosité. Pour vulgariser le propos, nous avons l’impression d’être devant une feuille imprimée en laser.

DSC00014

Nous n’allons pas jusqu’à demander de la Full HD sur la tablette mais un ratio définition/résolution plus intéressant n’aurait pas été de refus, d’autant plus que 149 ppp pour un écran de 10 pouces, ce n’est franchement pas terrible. Acer a pour le moins raté le coche sur ce point.

Dans ce comparatif, nous retrouverons la Nexus 7 2012 (à gauche), la Archos GamePad 2 (en haut à droite) et la Acer iconia A3 (en bas à droite).

SONY DSC

Les écrans de la Nexus 7 et de l’Archos sont quasi similaires, tandis que celui de la Acer tend beaucoup vers le bleu en affichage blanc.

SONY DSC

Là encore, la Iconia A3 affiche un rouge très pâle comparé à celui des deux autres tablettes.

SONY DSC

Sur le vert, on note des fuites de lumière sur le côté droit de la tablette d’Acer. Le vert est également un peu plus pâle sur l’ardoise d’Acer.

SONY DSC

Le bleu de la Acer Iconia A3 tend là aussi vers le blanc et n’est pas très réaliste, au contraire des deux autres tablettes.

Logiciel

Sur la Acer Iconia A3, nous retrouvons une interface Android 4.2 Jelly Bean qui s’imprègne de quelques applications qu’Acer a jugé bon d’ajouter à sa tablette. Le fabricant taïwanais a visibilement pas mal de partanaires comme TuneIn Radio, Zinio, Gameloft, Fnac ou encore McAfee. Par ailleurs, nous avons été étonnés de constater que la tablette vibrait à l’instar d’un smartphone. En effet, elle dispose d’un retour vibreur (ou retour haptique), qui peut perturber certaines personnes mais qui peut évidemment être désactivé. L’avantage avec cette fonctionnalité, c’est qu’elle s’avère plutôt pratique en jouant. On se retrouve, à l’image d’un smartphone ou d’une manette de console de jeu, avec un terminal qui vibre lorsque le ballon touche la barre latérale des bois ou lorsque vous dérapez avec votre bolide.

Screenshot_2013-12-12-13-39-30

Pour faire l’inventaire des applications ajoutées par Acer sur sa tablette, on retrouve l’application musicale 7Digital, l’application météo AccuWeather, le AcerCloud, l’application de réservation d’hôtel Agoda, l’application Audible qui permet de télécharger des livres audio, l’application docs qui permet de gérer ses fichiers Office (il faut préalablement disposer d’un compte Acer Cloud), l’application Dolby qui permet de gérer le son qui émane de la tablette, Evernote pour les prises de note, WildTangent Games qui est une application destinée à vous proposer des jeux à télécharger, l’application Kobo by Fnac qui fait office de liseuse. On retrouve également LifeImage, une application album photo, McAfee Security, un antivirus, MX Player, un lecteur vidéo, Skype, Top HD Games, qui propose des jeux Gameloft, et enfin Zinio, un kiosque en ligne.

Screenshot_2013-12-12-13-39-34

Le logiciel de façon générale reste fluide et non-intrusif. On remarque d’ailleurs chez bon nombre de fabricants l’intérêt qu’ils portent à une interface “purifiée”, dénuée de toute fioriture (comprenez “surcouche”) et laissant à l’utilisateur la possibilité de profiter d’Android dans sa version originale. Il se trouve que cette stratégie, qui peut s’avérer gagnante, est à double tranchant. D’une part, elle permet au fabricant de réduire les coûts de développement d’une interface propre et offre à l’utilisateur une expérience stock d’Android, mais peut s’avérer fatale pour les petits constructeurs qui commencent à proposer des produits uniformes, similaires et finalement sans aucune identité.

Performances

La Acer Iconia A3 est propulsée par un processeur Mediatek MT8125 Cortex-A7 cadencé à 1,2 GHz et soutenu par 1 Go de RAM. Nous n’allons pas critiquer gratuitement cette tablette. Lors de notre test, nous n’avons rencontré aucun problème pour faire tourner des jeux gourmands. Sur FIFA 14 ou encore Asphalt 8, les images se succédaient sans souci et les commandes répondaient instantanément. Un agréable surprise sur une tablette qui ne fait pas vraiment l’unanimité sur les benchmarks. Le pari d’Acer est donc réussi en prosant une tablette de milieu de gamme offrant de belles performances.

Screenshot_2013-12-11-16-20-37

Sur AnTuTu, la tablette enregistre un modeste score de 13477 points. Ce score reste très en-dessous de ce que peut offrir une Archos GamePad 2, dont le test est en ligne depuis la semaine dernière sur FrAndroid.  En effet, la console d’Archos, vendue, elle, à 180 euros environ, s’assure plus de 18000 points sur le célèbre benchmark.

Screenshot_2013-12-11-17-08-33

D’autre part, sur Quadrant Standard, la Iconia A3 ne brille pas non plus par ses performances. Elle affiche un résultat total de 4714 points, là où la GamePad 2 affichait 5414.

Au niveau graphique, nous retrouvons un GPU PowerVR SGX 544MP sorti en juin 2010 et qui commence un peu à se faire vieux. Néanmoins, avec cette configuration, le ratio CPU/GPU a l’air de bien fonctionner. Sur les jeux cités plus haut, les images tournent bien et ne sont pas saccadées.

Screenshot_2013-12-12-13-45-06

Il ne faut toutefois pas pousser le bouchon trop loin. Sur Epic Citadel, Benchmark graphique, on obtient du 22,4 fps en ultra haute qualité. À ce niveau, on peut clairement parler d’image saccadées.

Screenshot_2013-12-12-13-48-41

Néanmoins, en haute qualité, nous obtenons 51,1 fps, soit un bon résultat pour une telle tablette sur le même benchmark.

Capteur photo

DSC00009

Je ne suis pas un partisan de l’intégration d’un appareil photo numérique sur une tablette mais la présence d’un capteur sur une ardoise est toujours un “plus”. Généralement, les capteurs de tablettes n’offrent pas une qualité transcendante et celui de la Acer Iconia A3 ne déroge pas à la règle. Nous avons devant nous un appareil de 5 mégapixels tout à fait ordinaire. L’application photo de la tablette propose même un mode HDR, que nous avons d’ailleurs testé pour vous.

IMG_20131212_150520

La photo ci-dessus a été prise en intérieur en mode normal. On remarque qu’elle est assez floue, notamment en raison de l’absence de mise au point (focale fixe). Si le résultat est acceptable pour une tablette, ne vous attendez pas non plus à prendre des chef-d’oeuvre avec l’Iconia A3.

IMG_20131212_150558

Voici ce que donne ce même mode HDR en extérieur. Les photos sont un peu surexposées et manquent de précision sur les détails.

IMG_20131212_150606

En mode normal, les photos prises en extérieur arrivent mal à appréhender la lumière. Le contre-jour est là très visible.

Autonomie

Cette tablette bénéficie d’une batterie qui, sur le papier, peut paraître suffisante. Celle-ci affiche une capacité de 3540 mAh, pour autonomie annoncée par le fabricant de 9 heures. Or, en pratique, il n’en est rien. La tablette consomme beaucoup plus d’énergie que prévu, surtout lorsqu’elle est connectée en Wi-Fi.

  • En lecture vidéo en local, la tablette consomme 9 % de batterie en une heure.
  • En lecture vidéo en Wi-Fi, la tablette consomme 21 % de la batterie en une heure.
  • En lecture audio en local, la tablette consomme 4 % de la batterie en une heure.
  • En lecture audio en Wi-Fi (streaming), la tablette consomme 10 % de la batterie en une heure.

La tablette arrive même à s’éteindre faute de batterie, au bout de deux jours et ce, en dépit du fait qu’elle n’a pas du tout été utilisée.

DSC00008


Conclusion

Notre Verdict

autonomie
Une autonomie annoncée de 9 heures en usage normal grâce à une batterie de 3540 mAh mais la réalité est tout autre pour la Iconia A3. Si en local, la tablette arrive à s’en sortir au niveau de l’autonomie, elle commence rapidement à consommer à outrance lorsqu’elle est connectée au réseau Wi-Fi.
5
caméra
La Acer Iconia A3 ne bénéficie pas du meilleur capteur du marché mais s’en sort plutôt bien pour une tablette. Notons que toutes les tablettes n’offrent pas forcément de capteur dorsal.
6
design
Le design est plutôt banal. Le nombre d’entrées et de sorties sur le côté gauche de la tablette (dont le Jack 3.5 mm) peut exaspérer. La Acer Iconia A3 n’est pas une reine de beauté et souffre d’un embonpoint assez flagrant.
6
logiciel
On retrouve quasiment de l’Android Stock (en version 4.2 Jelly Bean) sur la tablette d’Acer. Les quelques applications ajoutées par le fabricant ne peuvent évidemment pas être désinstallées mais ne constituent pas un frein à l’expérience utilisateur.
8
performances
On ne le répètera jamais assez : il ne faut pas se fier aux benchmarks. Dans ce cas précis, les résultats obtenus ne rendent pas bien compte du comportement de la tablette face à des logiciels gourmands. En effet, la Iconia A3 reste fluide et ne souffre d’aucun ralentissement notable.
7
écran
L’écran n’a pas une bonne résolution. 149 ppp pour du 10 pouces, c’est très faible. Acer aurait pu faire plus d’effort pour offrir un écran de meilleure qualité, avec des couleurs plus vives.
6

10

Meilleure note

Notre avis
06/10

Acer est peut-être arrivé trop en retard avec cette tablette, lancée en octobre 2013 à un prix de 249 euros. Un prix qui demeure d’ailleurs assez élevé pour ce qu’offre la tablette en termes de hardware. Même si à l’usage, la Iconia A3 ne déçoit pas forcément, elle souffre toutefois de quelques points faibles comme la résolution de son écran, trop faible, son design, très ordinaire, et son autonomie, mise à mal par le Wi-Fi.

Bien qu’elles ne jouent pas forcément dans la même cour, on note une différence entre la GamePad 2 d’Archos (7 pouces) et la Acer Iconia A3. La tablette d’Archos offre un meilleur graphisme et un prix inférieur à celui de la Acer. La Archos, prévue pour le jeu, n’est pas exclusivement destinée à cet usage. Elle peut en effet faire office de tablette classique à l’instar de n’importe quelle autre ardoise. Néanmoins, si vous cherchez une tablette de 10 pouces, pour un budget inférieur à 250 euros, la Acer peut très bien faire l’affaire. Mais pour le même prix, rappelons qu’il existe désormais des tablettes 7 pouces nettement plus performantes.


autonomie

05

caméra

06

design

06

logiciel

08

performances

07

écran

06

  • Performances raisonnables
  • Expérience Android Stock
Pour
Contre

  • Design trop banal
  • Écran peu convaincant
  • Autonomie

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Acer Iconia A1-810 : Une nouvelle tablette de 7.9 pouces
  2. L’Acer Iconia A3, une nouvelle tablette de 10,1 pouces
  3. L’Acer Iconia B1-710 et l’Acer Iconia A1-810, deux tablettes de 7 pouces
  4. Test de la Acer Iconia A1, une tablette d’entrée de gamme
  5. La Acer Iconia Tab B1-71 s’offre plus de RAM