testé par:
Manuel Castejon

Reviewed by:
Rating:
4
On 31 octobre 2015
Last modified:30 octobre 2015

Summary:

En conclusion, la Clé TV s’adresse essentiellement aux abonnés fixes d’Orange qui souhaitent regarder la TV sur un écran secondaire sans avoir à débourser les 7 euros mensuels pour l’option Multi-TV. Pilotable directement depuis le smartphone, cette clé se montre très efficace dans son rôle, notamment en raison de son application très agréable. À côté de cela, les abonnés mobiles pourront également en profiter s’ils n’ont pas de service TV chez eux, à condition bien sûr de s’affranchir de la dîme mensuelle de 5 euros pour l’option idoine lorsqu’elle n’est pas automatiquement intégrée au forfait.

Autant dire que l’application est limitée et ne viendra pas effrayer du tout les géants du secteur, comme Google (Chromecast), Roku (Roku Stick), Amazon (Fire TV Stick) et les nombreux autres concurrents sous Android. En se privant des contenus pléthoriques disponibles sur Internet comme ceux de YouTube, Netflix ou Spotify pour ne citer qu’eux, Orange se coupe également d’une large palette d’utilisateurs non abonnés qui auraient pu s’intéresser au produit et donc à la marque. En lieu et place, il préfère se concentrer sur ses propres services et parler uniquement à son parc actuel d’abonnés.

Bref, un produit efficace, mais qui n’intéressera qu’une quantité très limitée de personnes.

Évoquée pour la première fois à l’occasion du MWC, la Clé TV d’Orange a finalement été officialisée cet été pour une commercialisation dans la foulée. Disponible depuis maintenant près de 4 mois, il est temps de faire le point sur la clé HDMI de l’opérateur français pour savoir si elle est capable de rivaliser avec le Chromecast et les autres solutions actuellement disponibles sur le marché.

cle-tv-orange


Oh, la grosse clé !

Tout comme la première génération de Chromecast, ou plutôt comme le Roku Stick, la Clé TV d’Orange se présente sous la forme d’une clé HDMI discrète tout en longueur. Discrète ? Peut-être pas tant que cela sachant qu’elle mesure trois bons centimètres de plus qu’un Chromecast, ce qui peut ne pas être pratique, en fonction des configurations. En effet, pour ceux qui souhaitent brancher leur clé HDMI au dos de leur téléviseur, cette longueur pourrait empêcher d’accrocher ledit écran au mur, tandis que ceux qui la brancheraient plutôt sur le côté risquent de voir dépasser cette petite excroissance si le port n’est pas assez renfoncé.

comparaison-taille-chromecast-cle-tv-orange

Fort heureusement, ce défaut n’en est pas réellement un dans le sens où Orange, tout comme Google, a pensé à intégrer une rallonge HDMI dans la boite de son produit, à la fois assez flexible pour déplacer le dongle où l’on souhaite, et assez rigide pour conserver l’inclinaison donnée. De même, le câble USB 2.0 fourni est solide et ne risque pas de trop subir les affres du temps.

Pour revenir à la clé en elle-même, celle-ci dispose de petites aérations de part et d’autre qui lui permettent de ne pas (trop) chauffer lors d’une utilisation prolongée. Ceux qui ont déjà tenté de débrancher un Chromecast à mains nues juste après une longue session de streaming comprendront tout l’intérêt de ce petit détail…

Sur les côtés se trouvent le port micro-USB et le bouton WPS permettant de synchroniser la clé avec la Livebox ou de la réinitialiser. Si cela ne pose pas de problème pour le second, sachant que son utilisation n’est qu’occasionnelle, il en va autrement pour le port micro-USB, qui doit rester continuellement connecté, ce qui peut poser problème lorsque d’autres appareils sont branchés sur le côté du téléviseur. Le positionner à l’opposé de l’embout HDMI comme sur le Chromecast aurait certainement été plus judicieux, même si encore une fois, la rallonge règlera ce souci très rapidement.

cle-tv-orange-1 cle-tv-orange-2


La TV d’Orange en deux clics

Installer la Clé TV d’Orange est aussi simple que de mettre en place le Chromecast. Il suffit en effet de la brancher au téléviseur et au secteur, puis d’appuyer sur les boutons WPS respectifs de sa box ADSL et de la clé. Cette dernière est alors en fonction.

Pour l’alimenter en contenu, il suffit ensuite de lancer l’application Clé TV, disponible sur Android et iOS, qui reconnaît automatiquement la clé si elle est connectée au même réseau Wi-Fi que sa « télécommande ».

Si vous n’êtes pas connecté à un réseau Orange, il est toujours possible de la connecter à n’importe quel WiFi. La procédure reste quasi identique, à l’exception de l’identification, qui nécessite de connaître ses coordonnées Orange (mail et mot de passe, ou numéro de téléphone et mot de passe).

cle-tv-orange-prete


Des fonctionnalités limitées

L’application Clé TV d’Orange est axée autour de deux éléments distincts, d’un côté la télévision, et de l’autre le contenu propre de l’utilisateur. Elle est fluide et plutôt bien organisée, même si les cases « TV » et « Chaînes TV » prêtent à confusion et auraient largement pu être fusionnées.

Du côté de la télévision, il est possible d’accéder aux chaînes en direct, à partir du moment où celles-ci sont proposées à l’abonné. Dans le cas où la chaîne n’est pas disponible dans le bouquet, elle apparaît grisée et un message invite celui qui osera tout de même cliquer à se tourner vers son service client habituel pour savoir comment souscrire à l’offre. Il est également possible de naviguer parmi la sélection d’émissions à la demande, limitée néanmoins à quelques chaînes seulement et à des programmes bien définis. Autant dire que vous trouverez le même contenu directement sur Internet. Bonne nouvelle en revanche, les chaînes en direct peuvent être regardées sur un écran même si vous regardez un autre programme depuis votre décodeur TV sur un second téléviseur.

cle-tv-orange-programme

Des replays qui font rêver…

Deux « tuiles » sont quant à elles dédiées au contenu de l’utilisateur, qu’il soit situé sur le téléphone/la tablette, ou stocké dans le cloud. Sont supportés les formats .wav et .mp3 pour le son, .png et .jpeg pour les images et .mp4, .wmv, .mkv, .avi et .mov pour les vidéos. Cette fonctionnalité sera très pratique pour diffuser facilement du contenu sur grand écran, comme un diaporama photo par exemple. Une option permet même de choisir la vitesse de défilement des photos.

Les fichiers sont directement reconnus par l’application, avec une large palette de formats/codecs reconnus. Il est dommage néanmoins que les fichiers .srt (sous titres) ne puissent pas être associés à une vidéo. En outre, la taille des fichiers est généralement limitée à 4 Go en raison du format de la partition des appareils Android (FAT32).

Tout comme pour le Chromecast, le smartphone (ou la tablette) reste entièrement disponible lors de la diffusion du contenu. Ainsi, il est possible d’envoyer de la musique sur sa télévision depuis son téléphone tout en continuant à naviguer sur internet sans le moindre problème.

Pour compléter cette offre, Orange propose également des applications tierces. Pour le moment, seule Orange Radio permet de se connecter à la Clé TV, mais un service de location/vente VOD et l’application officielle OCS devraient également arriver prochainement.

cle-tv-orange-musique-images-app-tierces

Et c’est tout ! Oubliez YouTube, Netflix, Twitch, Spotify, et même Deezer dont Orange est pourtant actionnaire. La Clé TV est là avant tout pour servir de décodeur TV sur un second téléviseur, et s’adresse donc à un public très ciblé. En cela, la Clé TV d’Orange n’a absolument rien à voir avec les autres solutions comme le Roku Stick ou le Chromecast.


Une très bonne réactivité

La Clé TV est dans l’ensemble très réactive et répond même mieux qu’un Chromecast au chargement de la plupart des contenus. Que ce soit des fichiers locaux (sur le téléphone) ou la télévision, il ne faut jamais attendre plus de quelques secondes pour avoir une image claire, même en haute définition et avec une connexion à débit limité (nos tests ont été effectués en ADSL 8 Mb/s). Au démarrage en revanche, elle se montre plus lente qu’un Chromecast.

Il nous est arrivé deux fois néanmoins durant nos essais de rencontrer des boucles de chargement, au lancement d’une radio (via l’application Orange Radio), ou en tentant d’avancer rapidement dans un fichier vidéo en 1080p. Il est alors nécessaire de mettre le dongle hors tension et de le relancer (ou d’attendre, mais nous n’avons pas eu la patience nécessaire au-delà de 3 minutes).

Notre avis
07/10

En conclusion, la Clé TV s’adresse essentiellement aux abonnés fixes d’Orange qui souhaitent regarder la TV sur un écran secondaire sans avoir à débourser les 7 euros mensuels pour l’option Multi-TV. Pilotable directement depuis le smartphone, cette clé se montre très efficace dans son rôle, notamment en raison de son application très agréable. À côté de cela, les abonnés mobiles pourront également en profiter s’ils n’ont pas de service TV chez eux, à condition bien sûr de s’affranchir de la dîme mensuelle de 5 euros pour l’option idoine lorsqu’elle n’est pas automatiquement intégrée au forfait.

Autant dire que l’application est limitée et ne viendra pas effrayer du tout les géants du secteur, comme Google (Chromecast), Roku (Roku Stick), Amazon (Fire TV Stick) et les nombreux autres concurrents sous Android. En se privant des contenus pléthoriques disponibles sur Internet comme ceux de YouTube, Netflix ou Spotify pour ne citer qu’eux, Orange se coupe également d’une large palette d’utilisateurs non abonnés qui auraient pu s’intéresser au produit et donc à la marque. En lieu et place, il préfère se concentrer sur ses propres services et parler uniquement à son parc actuel d’abonnés.

Bref, un produit efficace, mais qui n’intéressera qu’une quantité très limitée de personnes.


  • Appareil réactif
  • Tout le bouquet Orange ou presque
  • Simple d’utilisation
  • Utilisable en simultané avec un décodeur TV
Pour

Contre

  • Un design un peu encombrant
  • Abonnement Orange obligatoire
  • Un peu long au démarrage


Prix et date de sortie

La Clé TV d’Orange est disponible depuis l’été 2015 à 39 euros sur la boutique officielle de l’opérateur.

Comments

comments

No related posts.