Pour réussir à proposer sa Model 3, Tesla a supprimé le tableau de bord, et on trouve alors un seul écran de 15 pouces, en plein milieu de la planche de bord qui affiche la carte, mais aussi les applications comme Spotify et qui permet de régler tous les paramètres de la voiture, du moteur au châssis en passant par la température de l’habitacle. C’est également cet écran qui affiche, en miniature, le compteur de vitesse. Une pratique étonnante. Mais est-ce légal ?

Tesla Model 3

Lors de l’annonce de la Tesla Model 3, ce qui nous a frappés – parallèlement à sa beauté -, c’est son unique écran de 15 pouces positionné à l’horizontale. Pour rappel, sur une Tesla Model S, on trouvait deux écrans : un affichage de 12,3 pouces en tant que tableau de bord et un énorme écran de 17 pouces, au format portrait, au milieu de la planche de bord du véhicule. Pour la Model 3, Tesla a été obligé de réduire les coûts pour réussir à proposer un prix de départ de 35 000 dollars contre 75 000 dollars pour sa grande sœur la Model S. Les deux écrans se sont donc transformés en un unique affichage, placé en plein milieu de la planche de bord, à l’image d’une Renault Twingo ou d’une Toyota Yaris. Sauf que contrairement à celles-ci, le compteur de vitesse n’est pas l’élément principal, loin de là.

 

Un compteur de vitesse presque caché

Comme on peut le voir sur les premières photos de l’intérieur du véhicule publiées par le site The Verge, le compteur de vitesse semble perdu, tout en haut à gauche de l’écran, entre l’indicateur du régulateur de vitesse, et l’indicateur de conduite autonome, la fameuse fonctionnalité Autopilot. Ce n’est clairement pas l’information qui saute aux yeux quand on regarde ce tableau de bord déporté. On trouve en effet la carte et Spotify, avec en dessous, les fonctions de base d’une voiture comme le verrouillage des portes ou la gestion du chauffage dans l’habitacle. A ce propos, la planche de bord dégagée a permis à Tesla de développer des sorties d’air invisibles et un flux d’air innovant, qui se répartit dans tout l’habitacle plus facilement. Les passagers arrière arrêteront donc d’avoir froid quand les passagers à l’avant transpireront à grosses gouttes. Mais est-ce bien légal d’afficher l’information de vitesse de manière si peu visible ?

Tesla-Model-3-tableau-de-bord

Selon l’Annexe 5 de la Convention de Vienne sur la circulation routière, « toute automobile susceptible de dépasser en palier la vitesse de 40 km à l’heure doit être munie d’un indicateur de vitesse« , sans plus de précision. La Tesla Model 3 remplit donc pleinement cette obligation. En France, c’est l’article R317-1 du Code de la route impose que « tout véhicule à moteur, à l’exception des véhicules et matériels agricoles ou de travaux publics, doit être muni d’un indicateur de vitesse placé bien en vue du conducteur et maintenu constamment en bon état de fonctionnement« . Le compteur de la Model 3 est-il bien en vue du conducteur ? On peut le supposer, puisqu’il est positionné au même endroit que des voitures homologuées en France, et sa taille est semblable au compteur d’une Renault Twingo originale.

A lire sur le sujet : Nous avons testés l’Autopilot de la Tesla Model S

 

Un compteur légal, mais étonnant

Bref, le compteur de vitesse de la Tesla Model 3 semble tout à fait légal, que ce soit en France, mais aussi en Europe, même si sa taille peut choquer. Mais finalement, l’idée de Tesla est de bâtir une voiture autonome, qui respecte les limitations de vitesse. Le compteur de vitesse sera donc logiquement relégué au second plan, alors que les autres informations (carte, applications de divertissement, etc.) deviendront bien plus importantes. On peut d’ailleurs se demander si le système est encore basé sur la puce Tegra 3 (ou plus récente) de Nvidia, à l’image des Model S et Model X.

Tesla Model 3 planche de bord

 

Un système modulaire

Dans tous les cas, on imagine que le tableau de bord virtuel de la Tesla Model 3 sera modulable, à l’image des deux écrans de la Tesla Model S. Il devrait alors être possible de passer dans un affichage qui mettrait un peu plus en avant le compteur de vitesse. On pourrait aussi imaginer un système qui permettrait au compteur de vitesse de voir sa taille évoluer avec la vitesse du véhicule, afin que le conducteur le garde davantage dans son champ de vision. Enfin, n’oublions pas que la Model 3 sera disponible à la fin de l’année 2017 aux États-Unis et en 2018 en Europe. D’ici là, Tesla se réserve le droit de faire évoluer son véhicule, et d’ajouter des fonctionnalités. Il est donc possible que ce tableau de bord de 15 pouces évolue d’ici la sortie de la voiture.


Chaine Youtube FrAndroid