On n’attendait pas vraiment Acer sur le terrain de la réalité virtuelle, lui qui a eu la bonne idée de ne pas se lancer dans le monde féroce des casques VR destinés aux particuliers. À l’IFA de Berlin, la firme taïwanaise présente un casque baptisé StarVR, issu d’une récente joint-venture, et qui cherchera à équiper des centres de divertissement plus que le salon des mobinautes.

acer-starvr

C’était le clou du spectacle chez Acer, qui inaugurait ce matin le bal des conférences précédant l’ouverture officielle du salon high-tech qu’est l’IFA. À Berlin, le Taïwanais a fait monter sur scène les équipes de Starbreeze, un studio de développement de jeux suédois, pour montrer le fruit de leur collaboration : un casque de réalité virtuelle baptisé StarVR. Acer, qui a officialisé la création d’une joint-venture avec Starbreeze en juillet dernier, se charge de l’aspect hardware de l’appareil, visiblement perfectionné.

Ce StarVR est davantage le cousin éloigné d’un HTC Vive que celui d’un Cardboard. L’appareil, relié par un câble à un ordinateur nécessairement puissant, est doté de deux lentilles qui ont vraisemblablement été l’objet de soins tout particuliers, Starbreeze évoquant un certain nombre de brevets. Ces dernières assurent un champ de vision de 210 degrés et un affichage en 5K, qui, d’après notre expérience, sont franchement convaincants. L’appareil est relativement léger et arbore un look assez futuriste qui n’est pas sans rappeler les produits gaming d’Acer, les Predator.

acer-starvr-2

De la réalité virtuelle dans des centres de divertissement

Pourquoi se lancer dans la réalité virtuelle si ce n’est pas pour équiper les particuliers ? Acer préfère une démarche B2B, c’est-à-dire l’équipement de partenaires professionnels plutôt qu’une vente directe. À l’échelle mondiale, la marque a ainsi conclu un partenariat avec IMAX et prévoit d’équiper prochainement un premier centre IMAX à Los Angeles, où le public pourra notamment visionner des films pas le biais du StarVR.

acer-starvr3

Le Taïwanais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Si les partenariats avec les acteurs locaux du divertissement sont encore à conclure, Acer souhaite livrer une nouvelle vague de StarVR dans le courant de l’année 2017. Les idées ne manquent pas : entre des escape games, des parcs d’attractions et même des complexes de cinémas, le StarVR devrait se laisser essayer d’ici quelques mois dans l’Hexagone. Quant à une sortie auprès du grand public, elle n’est pas entièrement exclue, même si, rappellent Starbreeze et Acer sans préciser de tarif exact, la valeur d’un StarVR est à peu peu près cinq fois supérieure à celle d’un casque “de salon”.

À lire sur FrAndroid : IFA 2016 : dates et conférences, ce qu’il faut attendre du salon de Berlin