Sony publie ses derniers résultats financiers correspondant à son deuxième trimestre fiscal clos le 30 septembre dernier. Si la firme japonaise affiche des résultats globalement en baisse, elle bénéficie d’une division mobile sur la pente ascendante.

Sony

L’accent mis sur les appareils Xperia, dans le milieu comme dans le haut de gamme, semble porter ses fruits. Sony annonce, pour son deuxième trimestre fiscal, un chiffre d’affaires à hauteur de 18117 millions de dollars (1777,5 milliards de yens), porté notamment par l’évolution de la valeur du yen, soit 10 % de plus en un an, mais affiche une perte nette montant jusqu’à 197 millions de dollars (19,3 milliards de yens contre 15,5 milliards de yens un an plus tôt). Si l’on regarde plus précisément les résultats du Nippon segment par segment, sa section Pictures souffre d’une perte de 17,8 millions de yens, quand elle était bénéficiaire de 7,9 millions de yens trois mois plus tôt, tandis que le chiffre d’affaires de la division Imagerie et TV enregistre un chiffre d’affaires en baisse avec une perte de 2,3 millions de yens, pour un déclin de 24 % en un trimestre.

10 millions de Xperia vendus en trois mois

La division Sony se portant le mieux reste sa section mobiles, avec un chiffre de ventes de smartphones porté à 10 millions d’appareils Xperia vendus au cours du trimestre, contre 9,6 millions au premier trimestre fiscal 2013, et 8,7 millions un an plus tôt. La section se porte bien, avec des revenus à hauteur de 418,6 milliards de yens, soit 4271 millions de dollars, en hausse de 39,3 % sur un an. C’est du côté des pertes que les chiffres sont les plus intéressants : alors qu’elles représentaient 23,1 milliards de yens au 2e trimestre fiscal 2012, elles ont diminué à 0,9 milliard de yens, soit 9 millions de dollars. “Cette augmentation significative a été initialement causée par l’impact favorable des taux de change à l’étranger favorables, par une augmentation significative du nombre d’unités de smartphones vendues, et par une augmentation du prix de vente moyen des smartphones“, indique Sony.

Les chiffres annoncés par le Nippon viennent compléter les chiffres relevés par le cabinet Strategy Analytics, qui n’incluent pas Sony au top 5 des vendeurs de smartphones au troisième trimestre de l’année civile 2013. Si l’on en croit les chiffres relevés par le cabinet d’études, le cinquième constructeur du classement n’est autre que Lenovo, avec 10,8 millions d’unités livrées durant les trois mois précédant octobre. Sauf challenger aux résultats presque similaires, Sony semble s’inviter autour de la sixième place du palmarès. Malgré l’augmentation de ses ventes, il reste toutefois loin des résultats d’un Samsung, dont les Note 3 se seraient écoulés à cinq millions d’unités en 28 jours à sa sortie. Quoi qu’il en soit, Sony, qui revoit certaines prévisions globales à la baisse, maintient son objectif de 42 millions de smartphones vendus pour l’ensemble de l’année fiscale 2013. La marque compte notamment sur le Sony Xperia Z1, son dernier fer de lance présenté à l’IFA, pour maintenir le cap jusqu’aux fêtes de fin d’année.

Comments

comments

No related posts.