Sony vient d’acheter l’entreprise Altair Semiconductor pour 212 millions de dollars. Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la conception de modems 4G. Avec ce rachat, Sony va donc pouvoir concevoir ses propres modems, pour les intégrer aux smartphones Xperia ou les vendre à ses concurrents.

altair

Altair est une entreprise israélienne qui emploie 220 salariés, spécialisés dans la conception de modems seulement compatibles avec la 4G. Les puces de la marque ne sont donc pas compatibles avec les réseaux 2G et la 3G. Altair attaque ainsi un marché de niche depuis sa création en 2005. On trouve alors les modems de l’entreprise dans quelques produits qui sont uniquement compatibles avec la 4G qui ne courent donc pas les rues actuellement. En effet, les smartphones et les tablettes sont actuellement compatibles 2G et 3G, voire 4G pour les appareils les plus récents. Aucun appareil ne supporte la 3G ou la 4G sans être rétrocompatible avec les anciens types de réseau mobile. Altair souhaite diminuer le coût des modems en intégrant uniquement la compatibilité avec les réseaux 4G.

 

Des produits Sony « 4G only« 

Sony vient de racheter Altair Semiconductor pour 212 millions de dollars, soit environ 195 millions d’euros. Le rachat devrait être finalisé dès le début du mois de février. Grâce à ce rachat, Sony pourra donc concevoir des modems 4G très compétitifs en termes de consommation énergétique et de coût, face à des solutions compatibles 2G/3G/4G. Si l’on en croit le communiqué de presse de Sony, l’entreprise nippone souhaiterait intégrer ces modems « 4G only » au sein d’objets connectés qui pourraient également intégrer une puce de géolocalisation et des capteurs photo, fabriqués par Sony. On peut alors imaginer des produits comme des actioncams directement connectées à Internet (via la 4G) afin de streamer le flux vidéo.

Il est aussi possible que Sony puisse vendre les modems 4G d’Altair à ses concurrents, comme l’entreprise le fait déjà avec de nombreux composants, à l’image des capteurs Sony Exmor. Du point de vue financier, Sony précise que le rachat n’aura pas d’impact sur les résultats pour l’année fiscale actuelle, dont la clôture est fixée au 31 mars 2016.

Retrouver les produits Sony

Comments

comments

No related posts.