Sony profite à son tour du NAB pour annoncer une nouvelle solution d’archivage, destinée aux professionnels de la vidéo mais pas seulement.

Si le disque dur est le support de stockage de masse de choix du grand public comme des professionnels, ce n’est pas le plus adapté à l’archivage, pour lequel on avait jusqu’à présent plutôt recours à la bande magnétique, qui offre un bon compromis entre capacité, longévité et coût.

Mais la nouvelle solution « Optical Disc Archive » de Sony repose comme son nom l’indique sur des disques optiques, empilés dans des cartouches opaques, à l’abris de la lumière.

Ces cartouches offrent une capacité allant de 300 Go à 1,5 To, soit la capacité de 12 disques Blu-ray XL de quatre couches chacun. Le lecteur/graveur exploite par conséquent probablement la même technologie, sans qu’on sache comment il accède aux innombrables couches. Aucun débit n’est malheureusement communiqué mais il offre une interface USB 3.0.

Les disques optiques inscriptibles ne sont pas réputés pour leur fiabilité, au contraire, mais ceux-ci résisteraient aux variations de température et d’humidité, tandis que leur cartouche les protègerait de l’eau et de la poussière.

Au travers de l’Optical Disc Archive Advisory Group, Sony promet une solution pérenne et des applications adaptées aux flux de travail des utilisateurs. De nombreux acteurs de la télévision et du broadcast l’ont ainsi d’ores et déjà adopté, et TDK produira prochainement des supports optiques.

Les lecteurs/graveurs et supports « Sony Optical Disc Archive » seront disponibles cet automne, pour des prix non communiqués. On ne sait donc pas encore si cette solution sera accessible au grand public, qui emmagasine toujours plus de précieuses données dématérialisées.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. MWC 2012 : Prise en mains du Sony Xperia P
  2. Vidéo de prise en mains de la Sony SmartWatch
  3. Sony Xperia S : la vidéo de prise en mains
  4. Test du Sony Xperia S