Après avoir détaillé l’architecture de son CPU, et plus récemment celle de son GPU, le Snapdragon 820 de Qualcomm revient aujourd’hui sur son processeur de signal numérique baptisé Hexagon 680. Une façon pour le fondeur d’améliorer l’autonomie des terminaux.

qualcomm_hexagon_680_dsp

Le fondeur américain vient tout juste de lever le voile sur son DSP Hexagon 680. Cette puce de traitement de signal a pour but d’alléger le travail du processeur principal, et donc d’améliorer les performances tout en réduisant la consommation d’énergie. Ce principe déjà utilisé sur certains SoC pour alléger la charge processeur dans certains cas (comme sur le Nexus 5 lors de la lecture de fichiers MP3), a été amélioré afin d’être encore meilleur.

L’Hexagon 680 devrait gérer toutes les fonctionnalités basiques qui restent activent sur la durée, comme la géolocalisation du téléphone, ou bien le capteur d’activité qui enregistre le nombre de pas de l’utilisateur. Moins gourmand en énergie que le CPU principal, cette puce pourra ainsi traiter ces informations à un moindre coût énergétique, et par ailleurs laisser au SoC davantage de puissance pour s’occuper du système et des applications.

En outre, l’Hexagon 680 intègre des extensions HVX (Hexagon Vector eXtensions) qui vont travailler main dans la main avec l’ISP Spectra (détaillé avec le GPU) afin d’améliorer  les images et les vidéos qui pourraient apparaître trop sombres. Ce traitement automatisé est annoncé comme plus rapide que la concurrence, et moins gourmand de 10 % par rapport aux autres puces.

hexagon_680_isp

Sur le papier, le résultat est plutôt prometteur, mais il faudra patienter jusqu’en 2016 pour que le Snapdragon 820 et son DSP Hexagon 680 soient disponibles au grand public. À ce moment seulement nous pourrons juger des résultats du fondeur, qui doit se rattraper après les problèmes de surchauffe du Snapdragon 810.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Qualcomm annonce avoir optimisé ses Snapdragon pour Facebook Home
  2. Qualcomm annonce six processeurs Snapdragon 200, pour l’entrée de gamme
  3. Qualcomm renomme le Snapdragon S4 Prime MPQ8064 en 8064M
  4. Qualcomm annonce son Snapdragon 801, le processeur du Galaxy S5
  5. Snapdragon 805 : Qualcomm en remet une couche