Samsung mise en cet IFA sur l’Internet des Objets et sur l’interaction de ses différents appareils dans la maison. Avec son capteur SleepSense, il cherche à faire du sommeil l’un des moteurs d’action de ces appareils.

Samsung SleepSense

La grande vague des annonces de Samsung, côté mobiles, ayant eu au beau milieu du mois d’août, Samsung semble parti pour consacrer pleinement son IFA à ses solutions d’Internet des Objets – à l’exception de sa montre Gear S2, dont le Coréen devrait parler à nouveau d’ici la fin de la journée. Samsung a en effet annoncé un nouveau SmartThings Hub doté d’un « processeur plus puissant » et associé à une application mobile revue et corrigée pour l’occasion.

L’un des objets phares gravitant autour de ce SmartThings Hub se concentre sur le sommeil de l’individu, l’un des points-clés sur lesquels se concentrent nombre d’objets connectés. Placé sous le matelas, le SleepSense se charge de surveiller le sommeil, en prenant en compte aussi bien la vitesse de la respiration que le rythme cardiaque. Chaque matin, il détermine un « score » pour la nuit, défini par ces paramètres ainsi que par l’âge, le nombre de réveils pendant la nuit ou encore le temps de sommeil profond, qu’il transmet à l’utilisateur par le biais de son application mobile – Android, évidemment. Ces données brutes sont associées à des conseils destinés à améliorer le sommeil de l’individu, qu’il s’agisse d’éléments nutritionnels ou d’encouragements à faire un peu plus d’exercice physique.

Contrôler d’autres appareils connectés… en s’endormant

En tant qu’élément placé au cœur de l’écosystème de Samsung, le SleepSense est relié aux autres appareils connectés du Coréen. Il peut donc transmettre les informations nécessaires à un téléviseur pour qu’il s’éteigne lorsque l’utilisateur s’endort, ou encore contrôler le système d’air conditionné pour que la température de la chambre favorise un sommeil de bonne qualité. Il propose également une fonctionnalité Smart Alarm pour réveiller le dormeur au moment le plus opportun. Reste toutefois à déterminer l’autonomie de cet appareil connecté en Bluetooth, que Samsung n’a pas détaillée.

Si Samsung a présenté la plupart des caractéristiques de son nouveau capteur de sommeil intelligent, il n’a toutefois pas précisé son prix ni sa date de lancement. On devrait donc le retrouver courant 2016 en Europe, en même temps que le nouveau SmartThings Hub.

Retrouvez toute l’actualité de l’IFA →

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le smartphone du futur selon Samsung
  2. Samsung s’impose en Europe selon comScore
  3. Processeur du Galaxy S4 : « peu importe le nombre de cœurs » selon Samsung
  4. 1,6 million de bracelets connectés livrés dans le monde selon Canalys au 2e semestre 2013 !
  5. Les premières images du nouveau traqueur d’activité de Samsung