En attendant la mise en place des standards 5G, SFR commence à déployer son réseau Ultra Haut Débit mobile, une évolution de la 4G permettant d’atteindre, selon l’opérateur, « le triple » du débit.

4G

SFR tente de révolutionner la 4G en ouvrant aux particuliers comme aux entreprises son réseau Ultra Haut Débit mobile. Utilisant l’agrégation de fréquences, cette technologie permet d’atteindre un débit maximum théorique de 337,5 Mb/s, « soit le triple de la 4G ».

Mieux que la 4G

Afin de profiter totalement de cette technologie, il est nécessaire de disposer d’un smartphone compatible triple bande, ce qui est assez rare en dehors des appareils haut de gamme de Samsung sortis depuis le Galaxy Note 4 (inclus). SFR précise par ailleurs qu’il commercialise deux terminaux compatibles, le Galaxy S7 et le S7 edge. Il faut également être sous couverture des trois bandes concernées, à savoir 800, 1800 et 2600 MHz.

Ceux qui ne disposent pas d’un terminal adéquat devraient cependant ressentir une amélioration de leur réseau. En effet, les utilisateurs bénéficiant de ce réseau très haut débit libéreront de la charge sur les bandes 800 et 2600 MHz en déportant une partie de leurs transferts de données sur la bande des 1800 MHz. En outre, ils devraient rester actifs sur le réseau moins longtemps pour un téléchargement équivalent.

Un déploiement limité

L’Ultra Haut Débit mobile de SFR est actif dès aujourd’hui à Brest. Vingt grandes villes françaises devraient également en profiter d’ici la fin de l’année 2016, dont Clermont-Ferrand, Dijon, Montpellier et Nantes dès cet été. Le planning concernant les autres villes n’a pas été dévoilé.

Du côté de la concurrence, Orange affiche un débit théorique maximum de 223 Mb/s pour le moment, Bouygues annonce jusqu’à « près de 300 Mb/s ».

Comments

comments

No related posts.