En analysant les pays très développés en matière de tendances et de technologies, comme Hong Kong ou Singapour ou encore la Corée du Sud, les études montrent une baisse de l’iconique iPhone d’Apple au profit d’Android. Une tendance qui se diffusera aux autres régions du monde rapidement. 

apple-versus-android

La combinaison de l’omniprésence de l’iPhone, associé à un désire d’être différent et la disponibilité d’une offre pléthorique en matière de smartphones Android, détournent les consommateurs de la marque à la Pomme au profit notamment du géant Samsung. 

Selon StatCounter, une société indépendante qui collecte et mesure les données de connections à travers 3 millions de sites internet à Singapour, la part de marché d’iOS, iPad et iPhone inclus, chute de 72% en janvier 2012 à 50% en décembre 2012. Le contraire d’Android qui lui passe de 20% à 43% en l’espace d’un an. Le même phénomène se produit à Hong Kong avec un trafic sur les sites représentants 45% l’année dernière et chutant à 30%. Android s’adjugeant environ 66% du marché. Pour les analystes, les pays comme Singapour et Hong Kong sont considérés comme des régions avant-gardiste en matière de tendances et de consommations de produits d’électronique grand public. Le Japon avait été les premiers à fournir des chiffres dans ce sens.

L’émergence de la culture Coréenne, une autre tendance à ne pas négliger : l’émergence de la culture Coréenne dans le monde participe aussi à l’adoption des marques Coréennes. Les marques Kia, Hyundai, Samsung et LG et le succès de Gangnam Style de PSY associés à des technologies de pointe (larges écrans, batteries haute-capacité et large gamme de prix au niveau des smartphones couvrant tous les besoins) séduisent de plus en plus les consommateurs.

iOS peut-il revenir dans la course ? La tendance semble irréversible. Google travaille sans relâche sur de nouvelles versions d’Android chaque année alors que les constructeurs de leurs cotés s’évertuent à fournir des terminaux de plus en plus robustes, et les feuilles de route des constructeurs, sans être dévoilés  d’une année à une autre, permet d’imaginer le fil rouge et la ligne directrice. Du côté d’Apple, le culte du secret n’offre pas de perspective, ni aux consommateurs, ni aux financiers. Ce qui explique les craintes du marché boursier avec une chute de plus de 10% du cours de l’action après la publication des chiffres de 2012.

Source

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le Meizu MX2 arrive en Chine, à Hong-Kong et en Russie
  2. Parts de marché smartphone : Malgré l’iPhone, Android résiste bien !
  3. Test de la Coque Anymode Cool Case pour Galaxy S3
  4. Finalement, le Oppo Find 5 sortira en Europe !
  5. le détecteur de malwares embarqué dans Android 4.2 est médiocre