À quelques heures maintenant de la décision finale de Vivendi pour savoir qui de Bouygues ou de Numericable va remporter SFR, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, est persuadé qu’Altice va l’emporter. Une façon comme une autre de mettre un peu plus la pression sur Vivendi.

SFR numericable

« J’ai cru comprendre que les dirigeants de Vivendi ont décidé coûte que coûte de vendre SFR à Numericable ». Invité ce matin sur le plateau de la radio Europe 1, Arnaud Montebourg a exprimé son inquiétude vis-à-vis de la décision de Vivendi à propos du rachat de SFR. Supporter déclaré de la candidature Bouygues, le ministre du redressement productif a indiqué qu’en cas de rachat de SFR par Numericable, de nombreux problèmes apparaîtront. Selon lui, la société SFR-Numericable posera des problèmes fiscaux (Altice, la maison-mère de Numericable a son siège au Luxembourg), d’emploi ou encore de concurrence. Sur ce dernier point, il précise qu’il vaut mieux avoir trois opérateurs avec des prix bas que quatre avec des destructions d’emplois.

Quoi qu’il en soit réellement, il s’avère que Vivendi n’a pas encore pris officiellement de décision. Son conseil de surveillance doit se réunir aujourd’hui dès 11 heures pour prendre sa décision et devrait la rendre publique ce soir après la clôture de la Bourse de Paris, à 17 heures. Rappelons pour terminer que Bouygues et Numericable ont tous les deux relevé leur offre au dernier moment. Le premier propose maintenant 11,3 milliards d’euros et le seconde 11,75 milliards d’euros pour mettre la main sur SFR.

Comments

comments

No related posts.