Après Google, c’est au tour de Samsung de publier son patch de sécurité du mois de juin. En plus des correctifs d’Android, le constructeur en profite pour combler ses propres failles.

samsung-galaxy-logo

Comme à chaque début de mois, Google a commencé ce matin le déploiement de sa mise à jour de sécurité mensuelle. Bon élève en la matière, Samsung n’a pas attendu pour détailler son propre patch de sécurité, en cours de mise à jour sur les principaux flagships de la marque.

Cette mise à jour de sécurité contient donc des correctifs concernant les failles mentionnées par Google, ainsi que des modifications corrigeant cinq problèmes directement liés aux terminaux de la marque, dont deux sont catégorisés comme hautement sévères. Seulement trois concernent cependant les appareils sous Android Marshmallow.

Des failles dangereuses

Les failles corrigées permettaient d’installer des applications malveillantes ou non signées ou de contrôler le téléphone même lorsqu’il est verrouillé par un mot de passe, une empreinte ou un schéma. D’autres problèmes, concernant par exemple le chiffrement des mails ont également été revus afin de fournir une meilleure protection des données de l’utilisateur.

Ce patch de sécurité n’a pas encore été déployé, mais devrait arriver dans les jours ou les semaines qui viennent sur les principaux smartphones haut de gamme de la marque, comme les Galaxy S7 et S6 et tous leurs dérivés. La liste complète des terminaux concernés n’a pas encore été communiquée pour le moment.