Lors du CES, nous avons pu nous entretenir avec des ingénieurs de chez Qualcomm qui nous ont confirmé que Samsung utilisait une puce Qualcomm dans son Galaxy S6. La puce est en fait en charge de la charge rapide Fast Charge, qui repose à 100 % sur la technologie Quick Charge de Qualcomm.

samsung-galaxy-s6-3

Lors de la sortie du Galaxy S6, Samsung a mis en avant Fast Charge, la technologie de charge rapide de la marque qu’on avait déjà vue sur les précédents Galaxy. Nous nous étions alors demandé si Fast Charge était une technologie de Samsung ou si elle reposait sur la technologie Quick Charge de Qualcomm. Nous avions des doutes, puisque le géant coréen avait abandonné les Snapdragon de Qualcomm pour un Exynos maison. Mais le Galaxy Note 4 était bien compatible Fast Charge, qu’il intègre un Snapdragon ou un Exynos. La raison est en fait simple : dans le Galaxy S6 (et dans les Galaxy Note 4), Samsung intègre une puce Qualcomm qui prend en charge et gère la charge rapide Quick Charge. Malgré la présence de l’Exynos 7420 dans le Galaxy S6, Samsung intègre donc bien au moins une puce signée Qualcomm.

Dans tous les cas, les appareils compatibles Quick Charge sont obligés d’intégrer une puce spéciale, même s’ils disposent déjà d’un Snapdragon de Qualcomm. La puce sert à négocier, en temps réel, la puissance de chargement afin de ne pas abîmer la batterie du téléphone, tout en optimisant son temps de charge. Il n’y a toutefois pas que la charge rapide Quick Charge qui existe puisque l’on connaît aussi la charge rapide VOOC d’Oppo. Avec l’arrivée des connecteurs USB type-C permettant de recevoir jusqu’à 15 watts et même plus dans certains cas, l’utilité de Quick Charge diminue grandement. Qualcomm a toutefois récemment dévoilé Quick Charge 3.0 qui devrait se révéler plus intéressant que la charge native de l’USB type-C avec un gain en temps de chargement.

Comments

comments

No related posts.