Après les révélations sur le programme Prism, Facebook, Apple et Microsoft avouent avoir reçu des requêtes de la part du gouvernement américain pour accéder aux données des utilisateurs.

@Hohum

@Hohum

Le scandale lié à l’affaire Prism n’est pas près d’atténuer la polémique sur la violation de la vie privée qui fait rage en ce moment aux Etats-Unis. Après les révélations du quotidien britannique The Guardian et du Washington Post, qui ont réussi à se procurer un document tendant à prouver que le gouvernement américain puise dans les serveurs des géants du web, voilà que certaines compagnies passent (pratiquement) aux aveux. En effet, Facebook, Microsoft et Apple, impliqués tous les trois dans cette affaire, ont joué la carte de la transparence en admettant avoir reçu des requêtes du gouvernement US pour accéder aux informations de quelques utilisateurs.

Dans un communiqué publié sur son site corporate, Facebook a dévoilé avoir reçu entre 9 000 et 10 000 requêtes au second semestre de 2012. Ces requêtes concernent environ 19 000 utilisateurs du réseau, sur le milliard de comptes que recense le site. Microsoft, lui, avoue avoir reçu 31 000 requêtes sur la même période. La firme à la Pomme a, elle, déclaré avoir reçu entre 4 000 et 5 000 requêtes de la part du gouvernement américain depuis décembre 2012. Des requêtes qui touchent entre 9 000 et 10 000 comptes.

Les entreprises ne disent toutefois pas si elles ont répondu favorablement à ces demandes. Il s’agit donc d’aveux voilés, laissant encore planer le mystère sur ce programme, qui ne relève désormais plus de la rumeur. Le président Obama a même pris la défense du programme, par la voix du chef d’état-major de la Maison Blanche, qui a déclaré que le programme ne représentait pas une violation de la vie privée des Américains.

Mêmes les firmes semblent se joindre à l’avis du gouvernement en déclarant en choeur que “la majorité des requêtes” ont été exprimées par les forces de police et qu’elles n’avaient pour but que de retrouver des enfants perdus, des patients atteints d’Alzheimer ou pour prévenir des suicides. Espérons que cela soit vrai…

Le Monde

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Android : 59% de part de marché au premier trimestre, Apple et Microsoft tr
  2. PRISM : Des éclairages et un démenti officiel de Google
  3. Facebook et HTC annoncent le HTC First, le fameux Facebook Phone
  4. Au Canada, Facebook Messenger permet d’appeler ses amis Facebook
  5. Les Jet HUD de Recon Instruments veulent concurrencer les Google Glass