Parmi les rares smartphones annoncés lors de l’IFA 2016 figure le ZTE Axon 7 Mini, déclinaison de l’Axon 7 très haut de gamme présenté au tout début de l’été. Nous avons pris en main l’appareil durant le salon berlinois.

axon-mni-4

L’Axon 7, présenté en juin dernier, a bien du mal à se laisser acheter, puisqu’il est épuisé aux États-Unis et attend toujours de s’afficher en stocks en France. Il n’empêche, ZTE a officialisé durant l’IFA 2016 son petit frère, l’Axon 7 Mini. Un modèle logiquement plus compact, mais aussi moins puissant, mais qui a également l’avantage d’être plus abordable.

 


Prise en main vidéo

 

Dans la jungle des smartphones d’entrée et de milieu de gamme aux écrans toujours plus grand, ZTE propose un “mini” certes loin des 4,6 pouces du Sony Xperia X Compact, mais qui délaisse les 5,5 pouces de l’Axon 7 pour un écran de 5,2 pouces. Il conserve une dalle AMOLED, et présente une définition Full HD 1080p franchement convaincante pour ce type de format. L’AMOLED ne semble pas particulièrement tirer vers le bleu ou le rose, et contrairement à l’Axon Mini premier du nom, il n’est pas associé à une fonction Force Touch. Un point certes sympathique, mais que l’intégration logicielle encore maigre transforme en option coûteuse pour une utilité discutable. Bref, tant mieux : mieux pas de Force Touch du tout qu’un Force Touch inutilisé, voire inutile.

axon-mini-3


Le design ZTE se fait plus sobre

Côté design, ZTE s’est un peu assagi en passant de la gamme Axon à la gamme Axon 7. L’Axon 7 Mini. Les orifices triangulaires et autres imitations de textures cuir ont laissé la place à du métal lisse, arrondi sur les tranches, avec une dalle 2,5D qui apporte un agréable confort en main. ZTE replonge toutefois légèrement puisque l’on perçoit, au niveau des grilles percées dans la coque, à l’avant du téléphone, une imitation tissu heureusement assez discrète. On notera d’ailleurs que ces haut-parleurs sont l’un des points forts du smartphone, et délivrent un son puissant (Dolby). On attendra toutefois de les tester dans un environnement un peu moins bruyant qu’un salon pour livrer un avis plus précis sur leurs performances.

axon-mini


Des caractéristiques de milieu de gamme

Pour le reste, l’Axon 7 Mini propose une fiche technique de milieu de gamme. Il embarque en effet un SoC Snapdragon 617 déjà vu dans le SoshPhone 3, par exemple, mais associé à un peu plus de RAM que son concurrent : 3 Go sont inclus au téléphone. La fluidité est d’ailleurs au rendez-vous, sans trop de surprise, et l’on constate pour le reste la présence de composants honnêtes. Une mémoire interne de 32 Go, un port microSD, mais aussi une bonne surprise du côté du port USB Type-C et du capteur d’empreintes dorsal, et un appareil photo de 16 mégapixels prometteur. Celui-ci, on s’en doutait, perd au passage le système de stabilisation optique de l’Axon 7. Quant à l’aspect logiciel du téléphone, il adosse MiFlavor 4.0, l’interface maison de ZTE, à Android 6.0.1 Marshmallow. Nougat n’est d’ailleurs pas encore à l’ordre du jour.

axon-mini-2


Une sortie avant la fin de l’année

Annoncé pour ce mois-ci en Allemagne, l’Axon 7 Mini devrait arriver dans nos contrées un peu plus tard dans l’année – avant Noël du moins. À 300 euros contre 449 pour l’Axon 7, il s’oppose à des smartphones tels que le P9 Lite, lequel bénéficie de l’importante force de frappe de Huawei, et risque de voir son prix baisser à l’approche des fêtes. Mais aussi face à un Samsung Galaxy A5 (2016), dont l’autonomie avait su nous convaincre. Autant dire que sur un segment tarifaire très disputé, l’Axon 7 Mini devra miser sur un marketing efficace pour se faire connaître.

Comments

comments

No related posts.