Est-il nécessaire de redonner la définition de la phablette ? C’est un smartphone avec un écran dont la diagonale dépasse les 5 pouces, avec quelques fonctionnalités tirant parti du format de l’écran. Huawei a sûrement atteint les limites de la définition avec sa MediaPad X1. Le constructeur chinois utilise même le terme de « tablette » pour la décrire, mais elle reste à nos yeux une phablette.

c_FrAndroid DSC01770

La phablette Huawei MediaPad X1 intègre un écran de 7 pouces avec une définition de 1920 par 1200 pixels, les angles de vision sont plutôt correctes et les couleurs semblent assez naturelles. Effectivement, c’est un écran de qualité avec un format 16/10ème pratique pour dévorer du contenu multimédia (magazines, photos, etc.). Côté puissance, Huawei a opté pour son nouveau processeur quadruples coeurs Kirin 910 cadencé à 1,6 GHz. Cette architecture « maison » serait aussi puissant que les derniers Snapdragon 800 et a l’avantage d’être également compatible avec le réseau de quatrième génération 4G LTE en catégorie 4, ce qui vous permettra de profiter de débits jusqu’à 150 Mbps.

c_FrAndroid DSC01771

Le plus intéressant est son design qui me fait penser à la Galaxy Note III en main, ainsi que l’iPad Mini avec ses bords fins. Bref, Huawei s’est semble t-il inspiré de ce qui se fait de mieux afin de créer un design audacieux : 7,18 mm d’épaisseur, une coque en alliage qui donne une sensation de solidité et des bordures fines qui donne du « sens » à cet énorme écran de 7 pouces. Malgré une finesse certaine, la capacité de la batterie est de 5000 mAh, ce qui devrait permettre à l’appareil de dépasser largement les 2 journées d’autonomie. Enfin, comme l’Ascend Mate 2, on retrouve la fonctionnalité de recharge inversée, vous allez pouvoir vous servir de la MediaPad X1 comme une batterie externe (pour recharger l’iPhone de votre voisin).

c_FrAndroid DSC01780

A gauche, la MediaPad X1 (7 pouces), à droite, un Ascend Mate (6,1 pouces)

Côté logiciel, la phablette tourne sous Android 4.2 (Jelly Bean) avec toutes les personnalisations que l’on a pu voir chez Huawei. Comme tous les constructeurs chinois, on retrouve une interface colorée pouvant être personnalisées à volonté (plusieurs centaines de thèmes à télécharger) ainsi qu’une dizaine de fonctionnalités plus ou moins utiles. Par exemple, les minis apps où l’on peut afficher jusqu’à 4 apps sur un seul écran, typiquement une des fonctionnalités qui tire partie de cette taille d’écran.

c_FrAndroid DSC01790

c_FrAndroid DSC01781

Côté photo, Huawei a opté pour un capteur Sony Exmor R BSI de 13 mégapixels dotée d’une lentille à cinq composants plastiques (5P) permettant des prises de vue panoramiques, ainsi que d’un moteur IMAGESmart et d’un système automatique de reconnaissance de scènes. C’est ce que l’on pouvait retrouver sur l’Ascend Mate 2. On retrouve également le capteur avant de 5 mégapixels avec un grand angle, parfait pour vos selfies.

c_FrAndroid DSC01763

Effectivement, ce MediaPad X1 est un énorme smartphone qui ne rentre dans aucune poche de jean, j’ai essayé… c’est le format phablette poussé à son paroxysme. Les phablettes lovers devraient y trouver un solide compagnon, bien équipé et conçu pour être assez polyvalent. Les phablettes haters devraient y voir une abomination superflue. A 399 euros (noir, blanc, champagne et rose), la phablette MediaPad X1 s’annonce comme un ovni sur le marché telecom… attendons de voir l’accueil du public.

 

 

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Huawei MediaPad 7 Youth 2, une tablette 3G à 130 euros ?
  2. Huawei officialise son Ascend Y530 à 150 euros, et bientôt sa MediaPad X1 7. 0 ?
  3. CES 2012 : Prise en main du Huawei Ascend P1 S
  4. Prise en main du Huawei Ascend Mate 2 4G, la seconde génération de sa phable tte est de sortie
  5. Prise en main du Haier H6000, la première phablette de la marque à 300 euros