Epson est passé dans notre rédaction afin de nous faire tester les prochaines lunettes Epson Moverio BT-200, des lunettes intelligentes sous Android. Voilà notre retour après avoir passé une heure à les tester dans tous les sens. 

DSC09769

Heureusement, Astrid (notre gestionnaire de communautés) a gentiment accepté de poser en modèle.

Qui se cache derrière Epson ? Cette entreprise japonaise est connue pour ses imprimantes et ses projecteurs. Mais pas seulement… les Moverio ont déjà une été commercialisées au Japon dans une première version. Les modèles qui débarquent en Europe ne sont pas la première expérience du constructeur nippon. Les BT-200 ont une particularité par rapport au Google Glass : elles tournent directement sous une version Android 4.2 et elles affichent une image bien plus grande.

DSC09756

L’image affichée est en 960 x 540 pixels (du qHD, soit du quart de FullHD). En pratique, il faut imaginer un écran transparent à environ 30 centimètres des yeux, ce qui revient à regarder une télévision de 40 pouces environ. Cela n’occupe donc pas toute la vision, néanmoins l’écran est bien plus large que l’image affichée par les Google Glass. L’objectif est de pouvoir tout de même être capable de regarder ce qui se passe autour de nous. De ce fait, l’image est centrale et transparente, et l’on peut facilement marcher dans la rue avec. D’un point de vue technologique, elles sont bien plus avancées que les lunettes de Google.

DSC09746

Effectivement, elles sont loin d’être discrètes. Les Google Glass, pour le coup, sont bien plus esthétiques et discrètes. Epson n’a jamais été reconnu pour son goût du design, les Moverio BT-200 sont un produit industriel. Les lunettes ne pèsent que 77 grammes, et sont plutôt agréables à porter. De plus comme vous pouvez le remarquer sur les photos, elles peuvent être portées avec des lunettes traditionnelles. Notez que l’autonomie est plutôt correcte, 6 heures ! Elles intègrent également une boussole et un gyroscope, vous pourrez donc bouger la tête pour une expérience très proche de ce que l’on trouver sur le casque Oculus Rift.

DSC09776

L’image est en réalité bien meilleure que cette photo, néanmoins vous retrouvez une interface « pure » Android

Pour pouvoir les contrôler et pour atteindre les 77 grammes, elles sont constamment branchées à une télécommande tactile dans laquelle se trouve la batterie et les différents composants. On retrouve également une zone tactile d’environ 4 pouces avec les trois boutons nécessaires pour le système Android. La version Android pré-embarquée est du Jelly Bean (4.2.2) sans aucune interface personnalisée. Les lunettes n’embarquent pas les Google Apps (dont le Google Play), néanmoins Epson a développé un market alternatif rempli d’applications utiles pour cet usage.

DSC09763

Les lunettes Epson Moverio BT-200 seront commercialisées d’ici le mois de mai à 699 euros en France. Faut-il craquer à ce prix ? Pas vraiment. Il s’agit d’un produit hybride entre Google Glass et casque vidéo. En effet, elles sont autonomes et n’ont pas été conçues pour être reliées à un smartphone ou une tablette. De plus, Epson n’a pas développé de véritable écosystème d’applications.

Il s’agit donc d’un produit plutôt orienté pour les technophiles (la sous-section des fameux early adopters), ou pour un usage professionnel et culturel. Epson nous a confirmé l’intérêt des musées, par exemple. Elles peuvent également avoir un intérêt pour les développeurs qui souhaitent développer des applications pour lunettes connectées ; elles sont moins onéreuses que les Google Glass et bien plus flexibles grâce à un système Android complet.

Vous pourrez donc les utiliser avec l’application du Phantom 2 Vision de DJI, pour commander votre drone sans le quitter des yeux. C’est une des applications possibles de ce produit… digne de l’univers de science-fiction.

Bref, pour le grand public, cela reste un gadget de luxe qui devrait impressionner votre entourage.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. CES 2014 : Epson sort ses nouvelles lunettes
  2. Prise en main du Lenovo ThinkVision 28, l’écran 4K sous Android
  3. META Space Glasses : les lunettes connectées les plus folles
  4. E3 : Prise en main de la console Mad Catz M.O.J.O. sous Android
  5. E3 : Prise en main de la console Mad Catz M.O.J.O. sous Android