Aperçu au Computex, nous avons pu enfin mettre les mains dessus lors du salon IFA. L’Asus Transformer Book Trio est intrigant. Trio… pour révéler le sucré, avec le chocolat d’un ordinateur portable, le fondant, avec le caramel d’une tablette Android, et le croquant, le biscuit d’un ordinateur de bureau.

c_DSC_1521

Après cette introduction, dont j’ai honte, voici une présentation plus classique. L’Asus Transformer Trio se compose d’un ordinateur portable qui est livré en deux, avec un écran de 11,6 pouces qui se détache pour devenir une tablette. La plupart des portables hybrides ne s’arrêtent pas là, mais le trio se branche aussi sur un moniteur afin de devenir un ordinateur de bureau. Non seulement le Trio combine la polyvalence d’un clavier pour une saisie confortable avec la mobilité d’une tablette pour un accès rapide, mais il allie également la puissance de Windows 8 avec la simplicité d’Android.

c_DSC_1518

Sur la grande majorité des produits “Hybrides” constitués d’un écran qui se détache, on obtient un clavier muet. Le Trio possède des cerveaux dans les deux parties. L’écran de 11,6 pouces en 1080p abrite un processeur Atom Z2560, 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage et le tout fonctionne sous Android 4.2 (Jelly Bean), ce qui en fait une tablette. Le clavier, quant à lui, peut être branché sur un moniteur via Mini DisplayPort ou MicroHDMI, et quelqu’un d’autre peut l’utiliser comme un ordinateur de bureau.

c_DSC_1520

Le clavier est alimenté par la quatrième génération de processeur Intel Core – Haswell jusqu’à i7. Cette station PC possède 4 Go de RAM DDR3 avec jusqu’à 1 To de disque dur, l’écran dispose de 2 Go de RAM DDR2 LP avec un choix de 16, 32 ou 64 Go de stockage. Sur le clavier, les connectivités sont assez complètes - Wi-Fi 802.11ac et Bluetooth 4.0 – mais aussi sur la tablette – Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 3.0.

c_DSC_1522

L’ensemble est malheureusement un peu lourd. Le clavier mesure 13,4 mm d’épaisseur et pèse 1 kg, tandis que la tablette mesure 9,7 mm d’épaisseur et pèse 700 grammes. Tous les éléments réunis, l’ensemble fait donc plus de 1,7 kg. C’est un peu lourd, surtout que la coque est en plastique. Etonnant de la part d’Asus qui a l’habitude de sortir des produits en aluminium avec une finition irréprochable.

Sur la tablette, on retrouve un capteur photo de 5 mégapixels avec autofocus qui permet de filmer en 1080p, et une caméra frontale pour réaliser des conf-call en qualité 720p HD.

c_DSC_1528

Le Trio offre le choix entre Windows 8 ou Android 4.2 (Jelly Bean). L’écran ne fonctionne que sous Android quand il est détaché. Le clavier, quand à lui, fonctionne sous Windows 8. Dès lors que l’écran est branché au clavier, les deux systèmes peuvent fonctionner. Pour basculer entre eux, il suffit d’appuyer sur un petit bouton à côté de la touche de fonction F12 sur la rangée supérieure du clavier. Le basculement est instantané.

Pourquoi avoir le choix entre Android et Windows 8 ? Comme avec l’écran et le clavier, il s’agit de la puissance en fonction du contexte. Windows 8 vous permet d’installer n’importe quel logiciel de bureautique qui nécessite de la puissance, tandis qu’Android offre une expérience tactile simplifiée, plus autonome, avec des applications conçues pour être simples à utiliser lorsque vous êtes en déplacement, par exemple.

c_DSC_1524

Verdict

Notre avis
09/10

Que penser de l’Asus Transformer Trio ? Il arrivera à temps dans nos rayons pour les fêtes de fin d’année. Il s’agit donc d’un choix à ne pas négliger. Sur RueDuCommerce, la référence à 899 euros intègre un Core i5 4200U (Haswell), 4 Go de mémoire vive, 500 Go de disque dur (clavier) ainsi qu’un SSD de 16 Go (écran).

L’Asus Transformer Book Trio est impressionnant sur le ​​papier, c’est évident. En mains, on retrouve la finition habituelle du fabricant taïwanais, même si le poids de l’appareil et son épaisseur font pâle figure par rapport aux tablettes des concurrents et aux ultrabooks. Malheureusement, Asus a dû doubler tous les composants, du processeur jusqu’à l’antenne WiFi.

Lorsque l’écran est connecté à la station d’accueil, il passe de façon transparente d’Android à Windows 8. Asus aurait pu proposer davantage d’outils pour tirer partie des deux systèmes, néanmoins on retrouve les fonctionnalités essentielles pour le partage des données. Avec Google Drive configuré des deux côtés pour partager rapidement des fichiers et documents, le Transformer Trio est potentiellement un « tueur » pour les réunions.

Voilà clairement un appareil qui met l’eau à la bouche.


  • Concept très complet avec dual OS
  • Bon rapport qualité/prix
  • Finition du matériel
Pour
Contre

  • Poids et épaisseurs élevés
  • Coque en plastique

Comments

comments

No related posts.