Comme la plupart des constructeurs mobiles, Archos était bel et bien présent à Berlin pour le salon de l’IFA. Et dans un hall encore en construction à moins de 24 heures avant la venue du grand public, la firme avait quelques produits à nous montrer. Parmi eux, il y avait un Diamond S annoncé il y a seulement quelques jours, et dont la fiche technique nous avait plutôt séduits, tout comme son design qui rompait avec ce que la marque fait habituellement. Il nous a donc été possible de prendre le terminal en main pendant quelques minutes.

c_FrAndroid - DSC_9187

Des airs de Sony Xperia Z

On a beau essayer, il est bien difficile de ne pas voir le design maintes fois éprouvé par Sony et sa gamme Xperia dans ce mobile. L’Archos Diamond S reprend grandement les codes des mobiles développés par son concurrent japonais, et c’est d’autant plus le cas lorsque l’on regarde la coque du mobile. Avec un appareil photo placé sur le coin gauche, et avec un flash LED placé juste en dessous, il lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Lui aussi arbore le logo de la marque en dessous, vers le milieu de la coque, mais opte pour quelque chose d’épuré. Cette coque est d’ailleurs faite de verre, traité Gorilla Glass 3, à l’avant comme à l’arrière. Le mobile a du coup un côté qualitatif, mais on passera notre temps à le nettoyer pour effacer les horribles traces de doigts qui y restent accrochées.

c_FrAndroid - DSC_9190

La ressemblance avec la gamme Xperia Z – assumée d’ailleurs – est moins flagrante de face, où le mobile ressemble à peu près à tous les téléphones. C’est une façade très épurée, surtout avec ce coloris noir, qui fait encore plus ressortir les couleurs vives le l’écran AMOLED. Mais on est bien obligé de revenir à Sony lorsqu’on évoque les tranches du mobile, qui sont également assez ressemblantes, si ce n’est qu’il n’y a pas de délimitations du plastique au niveau des angles. La tranche droite comprend des boutons de volume et d’allumage assez fin, tandis qu’au bas du téléphone, on trouve deux grilles de haut-parleurs.

c_FrAndroid - DSC_9194

On doit bien souligner aussi que le mobile est léger (118 grammes), fin (8,4 mm) et agréable en main. Ce n’est pas toujours le cas avec des mobiles commercialisés à 200 euros, et le Diamond S possède de vraies qualités dans la construction. Archos a déjà fait fort avec son 50 Diamond, et semble décidé à récidiver ici. Les avis semblent en tout cas enthousiastes sur la qualité globale du téléphone.

 

Archos passe à l’AMOLED

Comme son concurrent Wiko, Archos s’est décidé à passer à l’AMOLED. Le Diamond S est effectivement équipé d’un écran doté de cette technologie, avec une définition 720p sur une dalle de 5 pouces. Un combo qui fait son petit effet et on apprécie grandement les couleurs vives et la luminosité de cet écran. Les écrans d’Archos nous semblent d’ailleurs de meilleure qualité que ce que l’on a pu voir sur les Wiko Highway Star et Highway Pure, tirant notamment beaucoup moins sur le bleu. Il faudra toutefois attendre le test du smartphone pour tirer cette histoire au clair. À noter également que la dalle est proche de la vitre, donnant immédiatement un sentiment de qualité, et c’est plutôt un bon point pour un mobile dans cette gamme de prix.

DSC09701

 

Des caractéristiques techniques séduisantes

A première vue, Archos n’a pas joué les petits bras avec son Diamond S. Si on n’y retrouve pas des caractéristiques haut de gamme, la fiche technique du téléphone est en tout cas tout à fait semblable à ce que l’on attend d’un tel mobile. Il est en effet équipé d’un processeur octo-coeur Mediatek MT6753, dévoilé pendant le MWC 2015, et constitué d’un CPU huit coeurs Cortex-A53 cadencés à 1,5 GHz et d’un GPU ARM Mali T720-MP4 cadencé à 700 MHz, le tout accompagné par 2 Go de RAM. Le mobile est installé sous Lollipop, et en naviguant quelques minutes sur le téléphone, on doit bien avouer que l’expérience semble tout à fait fluide.

DSC09707

Le Diamond S est également équipé de 16 Go d’espace de stockage interne, et d’un slot microSD, mais aussi d’un capteur dorsal de 13 mégapixels, et d’une caméra frontale de 8 mégapixels. Nous avons pu essayer rapidement l’appareil photo qui semble fournir des clichés de bonne qualité.

 

Un succès à venir ?

On a beau essayer de ne pas être enthousiaste avec ce smartphone avant même de l’avoir testé, il faut bien dire que c’est difficile. Le smartphone de la marque semble avoir de gros arguments pour séduire, à commencer par une fiche technique tout à fait adaptée au segment de marché auquel il s’attaque. À moins de 200 euros, on trouve effectivement rarement une fiche technique aussi séduisante, bien que les performances affichées sur le papier soient rarement les mêmes qu’en utilisation réelle. Ce sera au mobile de nous montrer le contraire.

DSC09702

Mais le mobile est également séduisant d’un point de vue esthétique. On a l’impression de rompre vraiment avec les vieux codes de la marque, et de tendre enfin vers quelque chose de moderne. Le design, ressemblant fortement à ce que fait Sony, risque d’attirer inconsciemment les consommateurs grâce à des codes esthétiques connus. Et de toute façon, le téléphone semble plutôt bien conçu. On a en tout cas hâte de pouvoir le tester, et peut-être contredire ces premières impressions.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Archos Diamond Plus : après le verre, le métal
  2. Archos Diamond S, une finition en verre avec un écran Super AMOLED
  3. IFA 2015 : Archos annonce la Diamond Tab, 3 Go de RAM dans une tablette à moi ns de 200 euros
  4. Archos Diamond Tab : une tablette 4G avec 3Go de RAM à moins de 200€
  5. Prise en main de l’Archos 50 Helium, nos premières impressions sur cet Andr oid 4G à 229 euros