Archos a beau disposer de plusieurs gammes de produits, l’heure est à l’homogénéisation des terminaux. Entre Oxygen et Helium, même combat : le premier reprend l’essentiel des codes design du second, la 4G en moins mais l’octo-cœur de MediaTek en plus.

Archos 50c Oxygen

À gauche, le 50c Oxygen et à droite, le 50 Helium d’Archos.

Certains constructeurs tels que Haier, également présent au Mobile World Congress, semblent moins sûrs de leur dates, quand Archos est sur la dernière ligne droite qui le mène au processeur MediaTek octo-cœur MT6592 : son 50c Oxygen, qui en est équipé, sortira au mois d’avril prochain. Comparativement d’ailleurs au même Haier, qui propose un W990 octo-cœur lui aussi, mais à partir de septembre, on perd une centaine d’euros : quand Haier opte pour un tarif de 300 euros, Archos affiche un prix de 199 euros.

Archos 50c Oxygen

Le même duo, écran allumé

Le MT6592 intéresse en ce qu’il représente évidemment une innovation technique jouant de la course aux records, mais aussi parce qu’il s’appuie sur une gravure en 28 nm, sur du Cortex-A7 économe en énergie et sur un CPU Mali 450. C’est d’ailleurs à ce titre qu’Archos nous indique qu’en termes de jeux, son appareil devrait être armé de la combinaison gagnante, de même qu’en multitâche. Lors des quelques minutes que nous avons passées en sa compagnie, le smartphone s’est montré fluide ; il optimise d’ailleurs ses chances en se passant d’interface maison. De fait, d’une surcouche mal optimisée résultent parfois des ralentissements dommageables que l’on perçoit souvent sur les terminaux à petit prix.

Archos 50c Oxygen

Sur la tranche droite, le bouton veille

Archos 50c Oxygen

Un appareil de 7,9 mm d’épaisseur

Bon point également au rayon écran. Archos a opté sur une dalle de 5 pouces HD 720p en technologie IPS, ce qui nous assure de bons angles de vision mais aussi une luminosité très satisfaisante. La légèreté est elle aussi de la partie : 140 grammes pour ce terminal de 145 x 69,9 x 7,9 mm d’épaisseur. Une belle proposition assortie d’une touche design séduisante, notamment grâce à une coque arrondie en bas de l’appareil. La batterie intégrée ne dépasse pas les 2000 mAh, et la mémoire interne, 8 Go (avec port micro-SD). Notez que le SoC est associé à une mémoire vive de 1 Go, et que l’on propose ici un appareil photo de 8 mégapixels.

Archos 50c Oxygen

 

Over the Air ou non, questions de mises à jour

Archos 50c Oxygen

L’Archos 50c Oxygen sortira en avril au prix de 199 euros, et surtout sous Android 4.2 sans surcouche, les appareils équipés par MediaTek n’étant pas encore voués à profiter d’emblée de KitKat. La marque française ajoute qu’Android 4.4 arrivera sur son 50c Oxygen, mais dans les appareils issus d’une prochaine vague de production, soit dans le courant de l’été. Et pour les appareils achetés dès le printemps ? Archos indique préférer ne pas imposer une mise à niveau en OTA afin de ne pas faire risquer à des mobinautes peu technophiles la perte de leurs données. Petite frayeur au rendez-vous, mais que l’on se rassure : il sera toujours possible de télécharger manuellement depuis le site de support Archos cette fameuse mise à jour pour ceux qui le souhaitent, et dès sa disponibilité.

Archos 50c Oxygen

Avec son 50c Oxygen, Archos propose un tarif situé dans la fourchette basse des terminaux équipés en octo-cœur à ce jour. Il se heurte évidemment à des marques low-cost qui font elles aussi leurs emplettes chez MediaTek – et donc font l’impasse sur la 4G – mais bénéficie d’un design qui semble enfin avoir réussi à se trouver.  Une bonne surprise de ce Mobile World Congress.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Prise en main du Archos 50 Oxygen, du FullHD à moins de 300 euros
  2. Prise en main de la tablette Archos 80 Helium : 8 pouces, 4G, 249 euros
  3. Prise en main de l’Archos 50 Helium, nos premières impressions sur cet Andr oid 4G à 229 euros
  4. 80 Helium 4G : chez Archos, la 4G se décline version tablette
  5. Archos annonce également un smartphone premium, l’Archos 50 Oxygen