L’Australie va installer des feux piétons au sol pour qu’ils puissent être vus par les accros au smartphone, qui gardent les yeux rivés sur leur petit écran.

Panneau-Facebook

Les feux piétons servent à indiquer aux marcheurs s’ils peuvent traverser une route en toute sécurité. Si leur efficacité n’est pas contestable, elle est mise à mal dès que les piétons y prêtent moins d’attention qu’au dernier post Facebook ou Instagram consultable sur leur smartphone. Ce comportement dangereux est régulièrement pointé du doigt par des études relatives à la sécurité des mobinautes dans la rue.

En Australie, pour endiguer la recrudescence de morts liées au smartphone (61 décès en 2015, 49 % de plus qu’en 2014), un nouveau dispositif sera mis à l’essai. Une signalisation au sol permettra à ceux qui ne regardent pas devant eux de (sa)voir s’il est possible de traverser ou non.

Une initiative à 170 000 euros

Si pour l’instant peu de détails ont filtré, quelques éléments sont d’ores et déjà connus. L’essai commencera dans 6 mois, en décembre 2016, et concernera cinq endroits du quartier d’affaire du centre de Sidney. Le coût de l’opération est estimé à 250 000 dollars australiens (environ 170 000 euros, au taux de change actuel).

En attendant, en France, il faudra continuer de lever les yeux de temps à autre, au moins pour éviter de heurter les piétons marchant en sens inverse.