Netatmo n’est plus tout à fait cette petite startup connue depuis 2011 pour sa station météo connectée. Elle vient de réaliser une levée de fonds à hauteur de 30 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs, dont le géant de l’équipement qu’est Legrand.

Netatmo Station Météo

L’un des fers de lance de la French Tech, Netatmo est spécialisé dans les objets connectés. On le connaît pour sa station météo et les divers accessoires qui y sont associés, son thermostat connecté ou encore sa caméra de surveillance. Des équipements dédiés à l’extérieur, Netatmo s’est peu à peu tourné vers les intérieurs, et on sent ses ambitions dans le domaine de la domotique. C’est également le cas de Legrand, spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, qui mène depuis le début de l’été 2015 un programme de développement dans le domaine de l’Internet des Objets, Eliot. L’entreprise est notamment investie dans le domaine de l’économie d’énergie, avec par exemple un thermostat programmable.

Un poids lourd des installations électriques au capital de Netatmo

C’est donc auprès de Legrand, mais aussi d’Iris Capital, du Fonds Ambition Numérique et de C4 Ventures, ces trois derniers étant déjà des investisseurs de la firme, que Netatmo vient de réaliser une levée de fonds. 30 millions d’euros ont ainsi été apportés à son capital, par des actionnaires qui restent cependant minoritaires. Frédéric Potter, fondateur et actuellement président de Netatmo, en conserve donc le contrôle. « Ce nouveau financement va nous permettre d’accélérer notre croissance mondiale et de continuer à développer des produits innovants pour la maison connectée », explique-t-il. Entre un développement à l’international et une diversification de ses produits (un seul appareil est lancé chaque année), Netatmo ne cache pas ses ambitions. Comme il le précise d’ailleurs à nos confrères de FrenchWeb, la Chine est sa prochaine étape.

De son côté, Legrand entend utiliser les compétences de Netatmo dans les objets connectés pour donner un coup d’accélérateur à son programme Eliot, et développer l’univers du bâtiment connecté. « Ce rapprochement facilitera d’éventuelles collaborations entre les deux marques afin de développer des produits connectés et interopérables d’infrastructure électrique et numérique du bâtiment à destination des professionnels et du grand public », ajoute ainsi Gilles Schnepp, le PDG de Legrand.

Comments

comments

No related posts.