Il y a quelques jours, Porsche a officialisé sa nouvelle 991/2 avec les 911 Carrera et Carrera S. Le constructeur allemand n’a pas intégré Android Auto, au profit de CarPlay, le système concurrent d’Apple. En cause : une collecte massive des données techniques de la voiture qui serait opérée par Google. Mais le géant de Mountain View vient de démentir cette information.

Porsche 911

Tout est parti d’un article rédigé par le site automobile Motor Trend. Celui-ci listait les 13 nouveautés intéressantes de la Porsche 911 2017. Parmi celles-ci, on trouvait la présence de CarPlay, le système embarqué d’Apple. On apprenait alors que Porsche avait fait le choix de ne pas intégrer Android Auto alors que de nombreux constructeurs automobiles supportent les deux systèmes. En cause, selon l’article, la trop grande gourmandise de Google face aux données techniques de la voiture.

 

Android Auto, un peu trop curieux ?

En effet, il semblerait que le géant de Mountain View impose aux constructeurs automobiles qui intègrent Android Auto de laisser certaines données en accès libre à Google comme la vitesse de la voiture, la course de la pédale d’accélération, les niveaux de liquides, la température de l’huile ou la vitesse du moteur. Google s’est empressé de réfuter ces accusations, assez graves dans un contexte où Google fabrique lui aussi sa propre voiture, la Google Car.

Porsche 911 2017

Des données pour améliorer l’expérience du conducteur

Dans un communiqué officiel publié par TechCrunch, Google indique que l’entreprise ne collecte pas les données comme la position de la pédale d’accélérateur, la température de l’huile ou du liquide de refroidissement. La firme précise tout de même collecter d’autres données pour améliorer l’expérience utilisateur en demandant l’accord à ce dernier lors du premier lancement d’Android Auto. Par exemple, le système sait si le véhicule est ou non en mouvement afin d’adapter l’affichage – pour passer en mode mains libres et ne plus afficher le clavier – mais aussi améliorer la réception du signal GPS en utilisant l’antenne du véhicule.

 

Pourquoi se passer d’Android Auto ?

Voilà donc qui est un peu plus clair. Mais il existe encore certaines zones d’ombres. Google a en effet précisé que la quantité de données qui devaient initialement être récoltées ont été revues à la baisse par rapport au projet initial d’Android Auto. Mais pourquoi Porsche n’utilise pas ce système embarqué quand certaines marques du groupe à l’image de Volkswagen ou Audi l’embarquent à bord de certains modèles ? Dans ce contexte, on voit mal comment la rumeur d’un OS Android M régissant la voiture pourrait s’imposer si les constructeurs sont si frileux à l’idée d’intégrer du Google dans la voiture.

Porsche 911 Google

 

Google tout de même présent dans la Porsche 911

Porsche utilise pourtant les services de la firme de Mountain View au sein de la nouvelle 911 comme Google Maps, Google Streeet View et Google Earth. La firme de Stuttgart ne boude donc pas tant que ça le géant américain. Pour les amoureux de Porsche et de la mobilité, signalons la présence d’un logement spécial dédié aux smartphones. Celui-ci permet de relier le téléphone à l’antenne extérieure de la voiture pour améliorer la couverture. Des nouveautés particulièrement intéressantes.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Boeing Black, le smartphone ultra-sécurisé qui auto-efface ses données si vous tentez de l’ouvrir
  2. Partagez votre amour en photo sur Google+ en mode Auto Awesome
  3. Google pourrait stocker vos données sur l’eau
  4. Google invente un écran qui limite l’affichage de nos données sensibles
  5. Android 4.4.2 ne permet plus d’interdire totalement la collecte de données