Une équipe de chercheurs a mis en place un kit appelé Peek, qui permet de transformer un smartphone en outil de diagnostic de maladies oculaires. Les premiers tests menés au Kenya sont concluants.

peek-app-lead

Les smartphones ont manifestement une autre utilité que les fonctions basiques qui consistent à téléphoner et aller sur Internet. Nos appareils peuvent désormais se transformer en outil capable de diagnostiquer des maladies ophtalmologiques chez plus de 250 millions de personnes à travers le monde, notamment dans les pays les plus pauvres. Une nouvelle application nommée Peek, permet d’installer sur un smartphone standard équipé d’un capteur photo, des tests primaires d’ophtalmologie. Il s’agit en fait d’un kit regroupant l’application et un adaptateur qui vient se fixer sur l’objectif de l’appareil photo du smartphone. Ce projet a vu le jour grâce au travail d’une équipe de chercheurs réunissant des ophtalmologistes du Centre for Eye Health (London School of Hygiene & Tropical Medecine) et au développeur d’applications mobiles Golden Gekko.

L’appareil photo du smartphone peut donc être utilisé pour scanner la rétine tandis que le flash LED s’occupera de l’éclairer. L’écran du smartphone sert ensuite à effectuer divers tests de visions et toutes les données peuvent être géolocalisées en utilisant le GPS intégré au téléphone, compilées dans un dossier propre au patient et envoyées à distance à un médecin.

Peek est actuellement en cours d’essai sur 5 000 patients au Kenya. Les premiers résultats sont prometteurs et ont jusqu’ici permis aux médecins de fournir des traitements à plus de 1 000 patients.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Google Chromecast : transformé en Apple TV grâce à CyanogenMod
  2. L’Android Market se transforme en Google Play
  3. Galaxy S4 élu meilleur smartphone par les consommateurs américains
  4. ZTE U9810, le premier smartphone avec 4 Go de RAM ?
  5. un smartphone et une tablette conçus en Afrique