Le programme de développement de jeux vidéo Free the Games Fund entièrement dédiée à la OUYA revêt désormais de nouvelles règles. Pour voir son jeu financé sur Kickstarter, les développeurs auront à présent à réunir 10 000 dollars contre 50 000 initialement.

ouya1

Les règles du projet Kickstarter Free the Games Fund viennent d’être revues. Parmi ces changements, on retrouve l’abaissement du seuil minimum pour présenter son jeu. Il s’agit d’un nouveau règlement qui devrait encourager les développeurs indépendants à se lancer dans l’aventure. De plus, à chaque augmentation de fond de 10 000 dollars devra correspondre au minimum à 100 investisseurs afin d’empêcher les fraudes. Chaque tranche de 10 000 dollars correspondra à un mois d’exclusivité pour les développeurs auprès d’OUYA, dans la limite de six mois au total.

Ce changement de règle du projet lancé sur Kickstarter arrive deux semaines après la suspension du jeu Elementary, My Dear Holmes, dont les raisons restent encore obscures. Le projet avait été interrompu suite à la découverte de “comptes suspicieux”, ce qui avait immédiatement fait réagir Sam Chandola, le créateur du jeu, qui dénonce la mauvaise publicité et tous les dommages subis par son équipe.

OUYA tente donc par ces nouvelles règles de venir calmer le jeu autour du projet Free The Games Fund, dont le but est de développer le catalogue de la console Android financée elle-aussi sur Kickstarter. Et la direction a certainement raison d’intervenir au moment où d’autres soupçons pèsent sur le deuxième jeu à avoir récolté assez de fonds. Il s’agit de Gridiron Thunder, dont les fonds ont atteint plus de 170 000 dollars avec 183 investisseurs au total.

Comments

comments

No related posts.