Que ce soit Bouygues Telecom, SFR, Orange ou encore Free, les publicités des quatre opérateurs mobiles sont toujours de plus en plus alléchantes et plein d’avantages, notamment avec l’arrivée récente des offres 4G.

Quand il ne s’agit pas de publicités vantant les mérites de l’un, il s’agit de débits théoriques annoncés ou promis comme étant les meilleurs du marché de l’autre, et qui au final, s’avèrent bien médiocres à l’utilisation, ou bien en-dessous de ce qui était prévu. N’oublions pas non plus certains bridages des débits comme nous avons pu le voir dans cet article.

L’État pourrait sanctionner les offres internet mensongères !

Des promesses de débits internet non tenues entraîneront des sanctions

En ayant constaté les écarts entre le débit promis par les opérateurs et le débit effectif au final chez le consommateur, le gouvernement a décidé d’intervenir devant ces offres internet trompeuses ou les publicités mensongères. Les opérateurs ont donc été rappelés à l’ordre grâce à une lettre envoyée à ces derniers par le ministre de la Consommation, Benoît Hamon.

La lettre stipule clairement qu’un nouvel arrêté verra le jour et que de fausses promesses de débits pour l’internet seront considérées comme des pratiques commerciales douteuses. Auquel cas, l’État sera en mesure d’émettre des sanctions à l’encontre du ou des opérateurs impliqués ainsi que la réparation du préjudice causé au(x) consommateur(s).

Voilà une très bonne nouvelle pour ceux qui accordent toute leur confiance aux publicités et aux indications fournies par les opérateurs sur leur site internet, mais qui se retrouvent déçus par l’offre à laquelle ils ont souscrit. Pour les curieux parmi vous, la lettre adressée aux opérateurs mobiles le 4 octobre est disponible via ce lien.

Trouvez-vous donc normal que l’État intervienne en la faveur des consommateurs concernant les offres internet ? Êtes-vous satisfaits ou non de ce que vous avez ?

Via

Comments

comments

No related posts.