Opera Software, que l’on connaît bien sur mobile pour son navigateur, a reçu une proposition de rachat de la part d’un fonds d’investissement chinois pour 1,2 milliard de dollars.

opera logo

En vente depuis le mois d’août dernier,Opera va bientôt passer sous pavillon chinois. Opera Software a en effet reçu une offre de rachat de 10,5 milliards de couronnes norvégiennes, soit environ 1,2 milliard de dollars de la part d’un fonds d’investissement chinois, Golden Brick. Cette offre, qui porte sur l’intégralité du capital de la société a été approuvé par le conseil d’administration d’Opera, qui recommande à ses actionnaires de céder leur part. Des actionnaires qui trouveront de toute façon une motivation supplémentaire dans le fait que Golden Brick propose 71 couronnes par action, soit 56 % de plus que le cours moyen de l’action durant les 30 derniers jours.

Les repreneurs ne sont des inconnus. Derrière Golden Brick se cachent en fait deux sociétés technologiques chinoises, Kunlun Tech et Qihoo 360. Le premier a déjà fait parler de lui il y a quelques semaines en ayant racheté Grindr tandis que le second est spécialisé dans les applications et logiciels de sécurité. Le rachat d’Opera leur permettra de mettre la main à la fois sur un navigateur, une régie publicitaire, mais aussi des technologies de compression des données, un domaine dans lequel Opera dispose d’une certaine avance par rapport à la concurrence. Du côté d’Opera, le rachat par ces nouveaux investisseurs chinois lui permettra d’entrer plus facilement dans le marché de l’Empire du Milieu. Sur le papier, ce rachat a tout du mariage de rêve.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Uber veut encore faire une levée de fonds à un milliard de dollars
  2. Snapchat se serait vu proposer un milliard de dollars par Facebook et mise sur une levée de fonds
  3. T-Mobile pourrait être racheté par Altice et Patrick Drahi
  4. Opera 15 débarque sur Android
  5. Opera Max compresse (presque) toutes les données qui lui passent sous la main