Disponible depuis quelques jours, le OnePlus 3 est « developers friendly ». Malheureusement, sa technologie Dash Charge n’est pas encore partagée. Pas encore…

chargeur oneplus 3

À défaut de trouver une nouvelle technologie de batterie qui révolutionnera l’autonomie de nos appareils mobiles, les constructeurs imaginent de nouveaux moyens de charger nos smartphones, plus rapides et plus efficaces. Le Quick Charge de Qualcomm est certainement le plus connu à l’heure actuelle, mais il en existe bien d’autres. De son côté, OnePlus possède sa propre solution baptisée Dash Charge et basée sur VOOC d’Oppo. Grâce à cela, seulement un peu plus d’une heure est nécessaire pour charger entièrement le OnePlus 3.

Un appareil ouvert

Afin d’améliorer l’expérience de ses utilisateurs, OnePlus a décidé de diffuser la quasi-totalité du code source de son nouveau flagship, facilitant ainsi le travail des développeurs de ROM alternatives. Presque tout est ainsi disponible sur le GitHub de la marque, jusqu’aux drivers de l’appareil photo et des fréquences radio, des éléments très rarement partagés. Un élément toutefois n’est pas open source pour le moment : Dash Charge. Ainsi, un utilisateur changeant sa ROM pourrait se retrouver avec une vitesse de charge standard, loin de la rapidité qui fait la fierté de la firme chinoise.

Bien entendu, la communauté est déjà montée au créneau afin de faire pression pour que OnePlus change d’avis. Avec succès. Sur un fil de discussion de GitHub, Leo Chia, un ingénieur de chez OnePlus, a affirmé que le « binary » (le code source déjà compilé) de VOOC/DASH serait disponible à la fin du mois de juillet, permettant ainsi à ceux qui le veulent d’intégrer cette technologie à leur ROM.


Lire également : Test du OnePlus 3 : Enfin le flagship killer

Comme un écho du capteur d’empreintes

Ce problème n’est pas sans rappeler le capteur d’empreintes digitales du OnePlus 2. À l’époque déjà, une grande partie du code source du téléphone était disponible, à l’exception de la partie propriétaire concernant cette sécurité. OnePlus ne voulait alors pas rendre public son API, préférant attendre le déploiement de Marshmallow et de son API intégré pour la gestion des empreintes.

Cette barrière n’a toutefois pas empêché Grarak, un développeur bien connu sur XDA, d’exploiter le capteur d’empreintes du OnePlus 2 avant l’arrivée d’Android 6.0 sur le OnePlus 2. Peut-être en sera-t-il de même pour le Dash Charge ? Difficile en un mois, mais pas impossible…

[yptub:Hm68CT6Z_yY]