OnePlus vient de nous faire parvenir l’OTA Oxygen OS en version 3.1.4 pour le OnePlus 3. Celle-ci est censée résoudre les problèmes de gestion de la RAM, apporter le mode d’affichage sRGB pour l’écran et améliorer les performances lors du lancement des jeux. Nous avons donc refait quelques tests afin d’analyser les différences avec cette nouvelle mise à jour. Voici nos conclusions.

OnePlus 3 (1 sur 2)

Lors de notre test du OnePlus 3, nous avions été particulièrement déçus par l’écran AMOLED du téléphone, à cause du rendu des couleurs vraiment mauvais, du style flashy qui brûle la rétine et ne reflète pas le rendu réel des couleurs. Dans une discussion sur Reddit, Carl Pei, le patron de OnePlus, a rapidement expliqué, ou plutôt justifié le choix de ce rendu colorimétrique, qui flatte l’œil des utilisateurs. Il a toutefois promis l’arrivée d’un mode d’affichage sRGB qui remettrait d’aplomb les couleurs de cet écran AMOLED mal calibré.

Chose promises, chose due, puisque nous avons reçu sur notre OnePlus 3 l’OTA – encore en bêta – d’Oxygen OS en version 3.1.4 qui intègre, au sein du menu développeur, le mode d’affichage sRGB.


Mode sRGB : et tout devient réel

Une fois que l’on active ce mode – qui se désactive à chaque reboot, comme sur le Nexus 6P -, l’écran du OnePlus distille une expérience beaucoup plus proche de la réalité. À l’œil, les couleurs deviennent beaucoup plus douces, mais certains n’apprécieront pas la couleur légèrement jaunâtre qui ressort du blanc alors qu’on avait plus une sensation de blanc un peu trop bleu en mode normal. Un petit tour sous notre sonde nous confirme ces données.

Tout d’abord, la luminosité maximale a grimpé en flèche, passant de 340 cd/m2 à 480 cd/m2, que ce soit en mode classique et en mode sRGB. Cette très bonne valeur – associé à l’excellent contraste de la technologie AMOLED – permet de bénéficier d’une excellente lisibilité en plein soleil. La température des couleurs est presque parfaite, à environ 6500°K, ce qui se voit également sur la courbe RGB avec un équilibre des couleurs presque idéal, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.

On note toutefois un peu trop de vert face au rouge et au bleu, ce qui explique l’aspect jaunâtre du blanc. Enfin, la saturation est excellente, à des années-lumière du mode classique aux couleurs beaucoup trop saturées. On finira sur une note négative, que l’on trouve souvent sur les écrans AMOLED : les angles de vision ne sont pas très bons et l’écran vire au bleu dès qu’on se décale un peu de son axe.

OnePlus-3-sRGB

Mode classique en haut, sRGB en bas

Finalement, on pourrait comparer ce nouveau mode sRGB sur le OnePlus 3 au mode d’affichage Basique des smartphones Samsung dotés d’écrans AMOLED. On regrette l’impossibilité de modifier l’équilibre des couleurs, contrairement au mode classique sur le OnePlus 3. Cette option aurait peut-être pu permis de rattraper un peu le rendu jaunâtre du blanc – tout n’est pas perdu, puisque notre mise à jour est amenée à évoluer d’ici son déploiement auprès du grand public.

Puisque OnePlus se fournit auprès de Samsung, on peut penser qu’il n’existe qu’un type de dalle pour le OnePlus 3 et que ce nouveau mode sRGB aura donc le même rendu sur l’intégralité des OnePlus 3, contrairement au OnePlus One qui avait connu une valse des dalles, avec un rendu différent entre les smartphones des différents utilisateurs.


Les 6 Go de RAM enfin utiles

La mise à jour OxygenOS en version 3.1.4 a également apporté un correctif pour la gestion de la RAM et pour raccourcir la durée des lancements des jeux. Pour rappel, de nombreux articles sur Internet mettaient en avant une mauvaise gestion de la RAM qui empêchait aux applications de rester en mémoire. Ainsi, si le OnePlus 3 avait plusieurs applications ouvertes en tâches de fond, le basculement sur l’une d’entre elles nécessitait de la relancer entièrement, malgré les 6 Go de mémoire vive. Encore une fois, OnePlus s’est expliqué et a mis en avant une gestion de la RAM stricte au profit de l’autonomie. Que donne la mise à jour 3.1.4 en termes de gestion de la RAM et de performances ?

OnePlus 3 (2 sur 2)

Nous avons lancé, à la suite, 14 applications différentes : Word, Facebook, Instagram, Twitter, Subway Surfer, Gmail, Chrome, YouTube, Adobe Clip, FrAndroid, Spotify, Netflix et Hitman Sniper. Une fois qu’elles étaient toutes lancées une première fois, nous les avons relancés une seconde fois, afin de voir si elles s’ouvraient à partir de la RAM (de manière instantanée) ou depuis la mémoire flash (avec quelques secondes de latence). La bonne surprise, c’est que les 14 applications se sont rouvertes depuis la mémoire vive et donc de manière instantanée et n’ont pas eu besoin d’être relancées totalement.

La mise à jour OTA a donc résolu le problème de performances et de gestion de la RAM du OnePlus 3. Il semble que OnePlus ait fait marche arrière et ait écouté les utilisateurs plutôt qu’un argument à peine recevable sur une supposée meilleure gestion de l’autonomie.


Une fausse mise à jour ?

Cette mise à jour pose des questions quant à la manière de faire de OnePlus. Est-ce que l’entreprise a sorti un smartphone non finalisé et a pris le temps d’apporter les touches manquantes en termes de performances et d’écran avec cette mise à jour ? Ou est-ce que OnePlus était persuadé de sortir le téléphone parfait et a lâché du lest face à la grogne des testeurs et des premiers utilisateurs ?

Si c’est le cas, c’est une bonne pratique d’être à l’écoute de ses clients – contrairement à de nombreux constructeurs -, mais on aurait préféré éviter de devoir mettre à jour le téléphone pour profiter de son plein potentiel. Et surtout, pourquoi avoir enfoui l’option sRGB au fond du menu développeur qui se désactive à chaque redémarrage ?

Nous attendrons toutefois la version finale et officielle de cette OTA – pour le moment réservée aux testeurs – pour mettre à jour le test du téléphone.

3
8

OnePlus 3

Comments

comments

No related posts.