Dans l’affaire qui oppose Nvidia et Samsung, la justice vient de donner raison au géant coréen. L’ITC (International Trade Commission) n’a donc pas interdit à la vente les produits Samsung qui violaient, selon Nvidia, les brevets du Californien. L’affaire n’est pas pour autant finie.

NVIDIA-crop-circle

Le Tegra K1 dessiné dans un champ

En septembre 2014, Nvidia attaquait Qualcomm et Samsung pour violation de brevets. En avril dernier, Nvidia annonçait que la position du juge était favorable à l’entreprise, dans la première étape du procès, puisqu’il semblait partager la prise de position du géant vert. Malheureusement pour Nvidia, la seconde étape du procès est cette fois-ci en faveur de Samsung, car l’ITC – l’organisme américain en charge des questions relatives au commerce – vient de rendre son avis sur l’affaire opposant les deux sociétés.

 

Un brevet violé, mais invalidé

Le juge Thomas Pender a annoncé vendredi que Samsung ne viole pas les brevets de Nvidia, à l’exception d’un seul. Mais selon le juge, ce brevet est invalide puisqu’il n’était pas lié à une innovation par rapport aux brevets déjà connus lors de son dépôt par Nvidia. Tout n’est toutefois pas perdu pour Nvidia, car la commission de l’ITC se réunira en février prochain pour décider du verdict final de l’affaire. Le porte-parole de Nvidia, Robert Sherbin, a annoncé être confiant pour la suite du dossier. Les autres brevets n’ont pas été analysés par l’ITC car Nvidia a retiré ces brevets de la plainte pendant l’été, sûrement de peur de les voir invalider par l’organisme.

 

Un imbroglio judiciaire en cours

Rappelons également que Samsung avait contre-attaqué en novembre de l’année dernière. Il avait déposé plainte contre Nvidia en arguant des violations de brevets et de la publicité mensongère, mais aussi en tentant de faire interdire la vente des produits Nvidia sur le sol américain. Ces deux affaires sont pour le moment au point mort, en attendant d’être traitées par la justice. Parallèlement à la procédure de l’ITC qui peut permettre de faire bloquer la vente de produits sur le territoire des États-Unis, Nvidia avait également poursuivi Samsung devant une cour de justice américaine afin d’obtenir un dédommagement. Cette affaire suit son cours et la justice n’a pas encore rendu son verdict.

Comments

comments

No related posts.