Nvidia veut révolutionner le côté graphique des mobiles et des ordinateurs. Il a présenté à ce titre deux nouveautés qui promettent d’offrir de belles performances.

Nvidia_logo.jpg

D’abord, le Project Logan (également surnommé Tegra 5) de la marque en est le parfait exemple. Il s’agit d’un projet qui tournera autour d’un GPU Kepler dont les performances sont assez remarquables. Et Nvidia semble avoir pensé à tout : le projet consiste justement à développer des GPU ultra-puissants mais qui consomment nettement moins d’énergie. Ce système supportera Open GL 4.4, Open GL, ES 3.0 et DirectX 11. En termes de performances par watt, Kepler devrait être 3 fois plus performant que celui du dernier iPad. Il est également un tiers plus économe que la plupart des GPU présents sur les tablettes.

L’innovation devrait donc arriver en 2014. Voici deux vidéos démonstratives de ce que peut réaliser le GPU Kepler sur mobile :

Le Quadro K6000

Nvidia a également présenté son tout dernier flagship graphique pour PC dont les performances sont destinées aux professionnels.

displaymedia

Les professionnels en manque de qualité graphique sont servis. Nvidia vient tout juste de présenter son dernier flagship Quadro GPU, le Quadro K6000, destiné aux ordinateurs. Il s’agit selon la société “du GPU le plus rapide jamais construit”. À noter qu’il profite du double des capacités graphiques de son prédécesseur, le Quadro 6000. Il est également 5 fois plus rapide en termes de calcul. Il est à ce titre et selon l’entreprise, un outil de travail très performant, permettant par exemple à Nissan “de charger des modèles entiers de véhicules (…) et obtenir un résultat graphique impressionnant”, grâce notamment aux 12 Go de mémoire GDDR5 cadencée à 1,5 GHZ..

Le Quadro K6000 GPU est basé sur l’architecture Nvidia Kepler. Il bénéficie de 2 880 unités de calcul du fait qu’il utilise 15 SMX dont chacun est composé de 192 unités. Il prend en charge quatre écrans simultanément et atteint la résolution 4K avec DisplayPort 1.2.

La sortie du produit a tardé du fait de l’attente provoquée par la non disponibilité d’une GDDR5 haute densité. En effet, la production en masse de la puce n’a débuté que récemment. Pour le moment, aucun prix n’a été évoqué pour ce véritable outil de guerre. On estime toutefois le moment entre 5 000 et 6 000 euros.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Nvidia dévoile deux nouvelles feuilles de route pour ses CPU et GPU
  2. Nvidia Tegra 4 : déjà un échec pour le processeur mobile du caméléon ?
  3. Prise en main de la NVIDIA Project Shield, la console expérimentale sous Andr oid
  4. Entrevue avec Patrick Beaulieu (NVIDIA) à propos de Project Shield
  5. Nvidia, des précisions sur les dates de disponibilités du Tegra 4 et Project Shield