On s’attendait à un Tegra 5, eh bien perdu. La nouvelle puce de Nvidia tranche légèrement de la lignée initiée par le fondeur, prenant le nom de Tegra K1. Elle s’appuie en effet sur la nouvelle architecture Kepler dédiée aux performances graphiques, et sera compatible avec le moteur de jeu Unreal Engine 4. Autant dire que si le K1 doit afficher une spécificité, elle se situe tout particulièrement dans le monde du jeu.

Tegra K1

Nous apportons la puissance du PC au monde du mobile“, lance Jen-Hsun Huang, le CEO de Nvidia. Comme nous l’attendions, la firme américaine a choisi le CES de Las Vegas pour présenter son processeur mobile de nouvelle génération. Nous pensions à un Tegra 5, et il s’agit plutôt d’un Tegra K1, l’initiale étant tirée de l’architecture graphique qui porte la puce. De fait, en termes de performances globales, Nvidia s’est montré particulièrement avare en détails, puisqu’il s’agit d’une évolution logique de son Tegra 4 actuel. Comptez donc sur du support de la 4K, sur une gravure en 28 nm, et sur la compatibilité avec écrans de 3840 x 2160 pixels. Pour la surprise, c’est du côté des graphismes que tout se joue.

Nvidia Tegra K1

Cap sur le gaming mobile

Rapprocher l’expérience mobile de l’utilisation d’un PC passe, chez Nvidia, par le jeu. Le divertissement faisant partie des clés d’Android notamment, le fondeur a porté son architecture Kepler sur le son Tegra K1 avec 192 cœurs CUDA sur le GPU (72 cœurs sur le Tegra 4), lequel pousse les hostilités jusqu’à être compatible avec le moteur de jeu Unreal Engine 4. Le dernier-né d’Epic, très utilisé sur PC, permet d’obtenir des effets de lumière, d’ombres, de précision et de mouvements sans saccades particulièrement bluffants ; son support sur mobile devrait quant à lui faciliter la tâche aux développeurs qui, théoriquement, pourront porter des titres PC sur mobiles.

Tegra K1

Un exemple de visage affiché avec un Tegra K1

Deux moutures de la puce Nvidia sont prévues : l’une, en 32 bits en quadruple-cœur (+1 cœur compagnon) que l’on trouvera dans des smartphones ou tablettes dès le premier semestre 2014 et l’autre, en double cœurs 64 bits, prévue pour la deuxième moitié de l’année. Le “Super Chip” de l’Américain ne devrait pas se cantonner aux terminaux mobiles : Nvidia, qui croit particulièrement en l’automobile, prévoit d’inclure sa puce à des tableaux de bord afin d’apporter une dose supplémentaire d’intelligence aux voitures de demain. Quant à la Shield 2 que certains espéraient voir débarquer lors de ce CES, elle devra encore patienter avant de rejoindre le catalogue de la marque.


Chaine Youtube FrAndroid

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Nvidia : vers une présentation des Shield 2 et le Tegra 5 début 2014
  2. ZTE et Nvidia : vers un lancement prochain du premier smartphone sous Tegra 4
  3. Intel Bay Trail vs. NVIDIA Tegra 4 : des performances proches à une cadence d ifférente
  4. Nvidia Tegra 4, une architecture 6x plus performante que le Tegra 3 sur la partie graphique ?
  5. Nvidia Tegra Note, une tablette Tegra 4 de 7 pouces officialisée à 199 dolla rs