Perdu(e) dans la jungle du low-cost ? C’est normal : les fabricants conçoivent et produisent à la pelle des smartphones économiques, pas toujours très fiables ou performants. Ainsi, nous vous proposons une petite sélection évidemment partiale mais ô combien nécessaire.

smartphones-moins-de-100-euros

On est d’accord. Avec un prix de 100 euros, vous ne trouverez pas un smartphone performant. C’est à dire un smartphone équipé d’un écran AMOLED avec un beau processeur et un GPU surpuissant. Mais à 100 euros, on peut acquérir un smartphone décent, équipé du minimum syndical, naviguant décemment même sur les tâches lourdes (comme les jeux par exemple) et qui, au final, satisfera un utilisateur modérément exigeant.

Le Huawei Ascend Y530, le smartphone pour toutes les générations

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-écran

On triche un peu quand on écrit que ce smartphone est disponible à moins de 100 euros. D’ordinaire, ce terminal coûte environ 120 euros neuf. Mais la magie des constructeurs produit quelques ristournes assez intéressantes. C’est le cas pour le Y530 qui ne coûte actuellement que 99 euros en le commandant directement chez Huawei. On avait apprécié le design sobre et la conception solide du terminal. S’ajoutent à cela la bonne optimisation de l’OS et la surcouche utilisateur Emotion UI, qui permet de transformer l’interface classique en un ensemble de vignettes claires à destination des profanes.

Pour le reste, le Huawei Ascend Y530 accueille un processeur Qualcomm MSM8210 bi-cœur cadencé à 1,2 GHz en couple avec 512 Mo de RAM et 4 Go de ROM. Comme beaucoup de terminaux de ce type, l’écran est un LCD de 4,5 pouces (définition 480 x 854 pixels). Il tourne sous Android 4.3 Jelly Bean, ce qui change beaucoup du vieillissant Android 4.2.2 Jelly Bean.

Si vous désirez (re)lire notre test du Huawei Ascend Y530, c’est par ici.

 

L’Alcatel One Touch Pop C5, 89 euros pour un smartphone coloré

Alcatel-OneTouch-Pop-C5-enmain

Il s’agit probablement du meilleur de ce que peut faire Alcatel One Touch en terme de smartphone économique performant. Quand nous écrivons « performant », le Pop C5 fera certainement mieux que l’avalanche de smartphones promise par Alcatel One Touch avec des terminaux très petits et très cheap comme le Pop Fit. Le Pop C5 a vraisemblablement été créé, à l’origine, pour un public adolescent. En témoignent sa forme ronde et son interface utilisateur toute colorée. Si nous avions jeté ce smartphone aux orties à cause de son design très largement inspiré de la gamme Galaxy de Samsung, nous l’avions ensuite sauvé des ronces pour ses performances correctes.

Ainsi, nous avons un terminal Android 4.2.2 Jelly Bean exploitant un écran de 4,5 pouces, un processeur MediaTek MT6572 double cœur cadencé à 1,3 Ghz et ses 512 Mo de RAM. Bref, un hardware très standard pour de l’entrée de gamme. Le prix du Pop C5 est de plus en plus attractif. Le Alcatel One Touch Pop C5 coûtait 120 euros au moment de sa sortie, il vaut 89 euros chez certains opérateurs français, en nu. C’est peut être l’occasion d’en profiter.

A (re)lire : notre test de l’Alcatel One Touch Pop C5.

 

Sony Xperia E, et si les vieux smartphones avaient encore des arguments ?

DSC01538

Sortie en avril 2013, le Sony Xperia E (et sa version Dual-Sim) formait l’avant-garde de la marque japonaise sur les terres de l’entrée de gamme. A l’époque, le smartphone sortait sous Android 4.0.4 Ice Sandwich (oui, ça date), il est vendu aujourd’hui avec Android 4.1 Jelly Bean, une version de l’OS qui se fait vraiment vieille, nous le concédons. Mais quand même, voyons les caractéristiques : écran de 3,5 pouces (320 x 480 pixels), processeur Qualcomm MSM7227A cadencé à 1 GHz, 512 Mo de RAM, 4 Go de ROM… Lorsque l’on sait que le smartphone coûtait 179 euros le jour de sa sortie et que, un an plus tard, on le trouve à 99 euros chez certains revendeurs, ça peut valoir le coup… pour peu que vous ne soyez pas trop regardant sur la version de l’OS. Si cela vous gêne vraiment, envisagez une ROM Custom !

Nous avions testé, il y a un an, le Sony Xperia E, dans sa version Dual Sim.

 

L’Acer Liquid Z3, toujours bon pour son prix

DSC08251

Petit, format compact (3,5 pouces définition de 320 x 480 pixels), bonne autonomie, fonction senior, le petit Z3 de chez Acer avait été favorablement accueilli lors de son test sur FrAndroid. Nous avions par contre dénoncé l’unique appareil photo du Liquid Z3, capteur qui n’a pas donné satisfaction (il n’y a ni flash, ni d’autofocus). En dehors de ce fait troublant, le smartphone est compatible avec le réseau 3G+, ce qui est toujours bon à prendre. Équipé d’un processeur MediaTek MT6572 double-cœur cadencé à 1 Ghz et de 512 Mo de RAM, l’intérêt pour le Liquid Z3 réside surtout dans son prix : 70 euros chez les revendeurs.

Si vous désirez en savoir plus sur l’Acer Liquid Z3, notre test est par ici.

 

Wiko Ozzy, le plancher de l’entrée de gamme du français Wiko

Wiko-Ozzy-pouet

Wiko a la grande habitude de faire des smartphones économiques très colorés. Les Wiko Ozzy respectent aussi cette tradition. Côté fiche technique, c’est efficacement pas Byzance : Android 4.2.2 Jelly Bean, processeur dual-cœur cadencé 1 GHz, 4 Go de ROM, écran 3,5 pouces (résolution HVGA)… On soulignera par contre l’habitude de Wiko de proposer ses smartphones avec une légère surcouche logicielle, ce qui a l’avantage de ne pas trop encombrer ses terminaux. Vendu à l’origine pour 79 euros, son prix atteint les 63 euros chez les revendeurs.

 

Et les autres, à surveiller :

Ils ne sont pas encore disponibles à la vente et pourtant, ils méritent toute notre attention. Comme par le L40 de la gamme L Serie III du sud-coréen. Le plus petit et le moins cher de cette gamme de smartphones économiques offre quelques caractéristiques intéressantes. Processeur double-cœur cadencé à 1,2 GHz, un écran de 3,5 pouces en 320 x 480 pixels, un APN de 3,15 mégapixels et une batterie de 1700 mAh qui sera commercialisé à 99 euros. L’avantage indéniable de ce petit smartphone reste qu’il est le rare à offrir Android 4.4 KitKat (et les fonctionnalités de LG). C’est un très bon point sachant que l’OS est spécialement optimisé pour les petites configurations. Bref, le L40 a tout l’air d’être parfait, sauf qu’il n’est pas sûr qu’il sorte partout en Europe (il est néanmoins annoncé sur le site espagnol de LG).

Nous n’oublions pas le Nokia X, dévoilé lors du Mobile World Congress. Le smartphone est intéressant pour un entrée de gamme : écran 4 pouces ISP d’une résolution WVGA (800 x 480), un processeur double cœur cadencé à 1 GHz, 512 Mo de RAM et une mémoire de 4 Go (extensible à 32 Go). Équipé d’un OS Android très modifié tirant volontiers vers le Windows Phone (pour son interface utilisateur), le Nokia X est prévu à la vente dans le monde entier et pour un prix de 89 euros hors taxe en France (soit 119 euros taxes incluses).

Comments

comments

No related posts.