Le différend qui opposait Nokia et Samsung touche à sa fin. Le Coréen, après une longue procédure d’arbitrage, a concédé une régularisation de l’accord de licences le liant à son homologue finlandais, dont les résultats financiers augmenteront en conséquence.

Nokia_ibnlive_640-624x351

Celle que l’on nomme la guerre des brevets fait rage dans l’univers du mobile, impliquant la plupart des grands constructeurs. Samsung fait ainsi partie des principaux concernés, notamment en ce qu’il bataille contre Apple auprès des tribunaux américains, et s’est vu infliger amende et interdiction de vente pour quelques produits de l’autre côté de l’Atlantique. D’autres s’opposent au Coréen, tel le concepteur de puces Nvidia – défait par le géant du mobile en décembre dernier – ou encore Microsoft, avec lequel il a toutefois préféré trouver un terrain d’entente plutôt que de laisser la justice trancher.

C’est également avec une firme en pleine mutation, Nokia, que Samsung a trouvé un terrain d’entente. Comme le rapportait dès hier l’agence Reuters, les deux acteurs ont choisi la voie d’une procédure d’arbitrage contraignante, et négocient en ce sens depuis 2013, afin de régler un problème de licences mobiles accordées à Samsung par Nokia. Ce dernier, malgré la cession de sa division mobile à Microsoft en 2014, a en effet conservé par le biais de Nokia Technologies la gestion de son portefeuille de brevets, qui reste parmi les mieux garnis. Le litige devrait être réglé dans la semaine, d’après nos confrères, et se traduira par des bénéfices substantiels pour Nokia.

La paix se monnaie au prix fort

L’accord, officialisé ce jour par Nokia, comprendra un dédommagement pour l’usage de ses brevets par Samsung, lequel sera rétroactif : il démarrera pour une période de cinq ans, à compter du 1er janvier 2014. Nokia Technologies annonce ainsi la révision de son chiffre d’affaires, qui s’établira ainsi à 400 millions d’euros pour le quatrième trimestre 2015, et à 1,02 milliard d’euros pour l’ensemble de l’année 2015, soit deux fois plus qu’en 2014.

Nokia s’attend en outre à une bonne année 2016, puisqu’il s’agirait pour lui de recevoir 1,3 milliard d’euros de régularisations entre 2016 et 2018, toujours au titre de ses arbitrations en cours. Une manne pour le Finlandais, qui souligne son intérêt dans de « futures collaborations avec Samsung et d’autres acteurs dans le cadre d’opportunités supplémentaires de licences dans le marché des communications mobiles, et au-delà », explique Ramzi Haidamus, le président de Nokia Technologies.

Retrouver les produits Nokia

Retrouver les produits Samsung

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Nokia dévoile les Nokia X, X+ et XL, sous Android (AOSP) avec les services No kia et Microsoft
  2. Guerre des brevets : Samsung va faire appel à la Cour suprême
  3. Des cadres de Samsung informés des termes d’un accord confidentiel passé e ntre Apple et Nokia
  4. Nokia X, nouveau nom du projet Normandy de Nokia ?
  5. Prise en main du Nokia XL, le jumeau du Nokia X en plus grand